Itinéraire pour un road trip parfait au bout du monde

Cascades au creux des glaciers, plantes tropicales, dauphins, cavernes de marbre : la Carretera Austral en Patagonie est un véritable paradis pour explorateurs.

De Shannon Dell
Photographie De Beth Wald

La patagonie chilienne est une région primitive ; elle est isolée, sauvage et possède une incroyable diversité écologique. Peu d’endroits sur terre vous procurent l’occasion de vous mesurer à d’immenses feuilles de rhubarbes tout en regardant des dauphins barboter dans un fjord alors que d’impressionnantes chutes d’eau se déversent des glaciers dans votre dos.

Il faudrait des années pour relier toutes les beautés de cette région. Mais en un seul road trip le long de la Route 7, également connue sous le nom de Carretera Austral, vous pouvez avoir un aperçu des expériences patagoniennes d’une vie en deux semaines de voyage. Voici quelques conseils pour vivre le road trip parfait au bout du monde.

 

AVANT DE PARTIR

La majorité des 1 200 km de route reliant Puerto Montt au nord à Villa O’Higgins au sud n’est pas revêtue, attendez-vous donc à un trajet cahoteux. Bien qu’il soit possible d’opter pour un voyage en transport public ou en VTT, il est préférable de louer une voiture et de la conduire vous-même pendant l’été (de novembre à mars), période à laquelle il est plus facile de trouver un hébergement et moins probable que les conditions météo extrêmes viennent aggraver l’état de la route.

Travaillez votre espagnol ou optez pour la facilité en téléchargeant une application de traduction et n’oubliez pas de prévoir dans votre paquetage des vêtements adaptés au climat venteux de la Patagonie. Une fois l’étape des préparatifs maîtrisée, dirigez-vous vers Puerto Montt pour faire vos réserves de nourriture, spray anti-moustiques et anti-taons, crème solaire et suffisamment d’espèces. Même s’il est possible de tomber sur des épiceries ou des distributeurs de billets le long de la Carretera, vous ne mettrez pas les pieds dans une grande ville avant Coyhaique, après 16 heures de route.

 

PREMIÈRE ÉTAPE : VOLCANS ET FORÊTS TROPICALES

Depuis Puerto Montt, roulez 8 heures vers le sud en direction de Chaitén, un volcan resté inactif pendant 9 000 ans jusqu’à son réveil en 2008 dans une éruption qui a enseveli la ville voisine. Les habitants de Chaitén ont depuis reconstruit en partie leur ville et ont ouvert un sentier de randonnée de 5 km au cours duquel les visiteurs peuvent apercevoir les fumées s’élever du volcan et être les premiers témoins de la renaissance d’un écosystème forestier.

Après Chaitén, votre prochain check-point sera le parc national de Pumalín, une région reliant les Andes aux fjords du Pacifique où vous pourrez vadrouiller dans des sentiers qui pénètrent au cœur des anciennes forêts tempérées valdiviennes.
 

 

DEUXIÈME ÉTAPE : FORÊTS ENCHANTÉES ET GLACIERS SUSPENDUS

À trois heures au sud de Chaitén vous trouverez le parc national de Queulat, célèbre pour ses parois rocheuses escarpées et ses cascades glaciales. Après vous être délecté de la vue depuis les rives du lagon, engouffrez-vous dans la forêt enchantée où la mousse et la boue ont depuis longtemps envoûté les lieux.

Pour l’hébergement et la restauration, cap vers le sud pendant 25 min pour faire halte à Puyuhuapi, un petit village de pêcheurs logé au creux d’un fjord et bordé de forêts denses, de montagnes embrumées et de sources thermales. Au programme un incontournable de la région, le Yerba Maté, un thé traditionnel dégusté dans une calebasse à l’aide d’une paille en métal spécialement conçue.

Depuis Puyuhuapi, roulez cinq heures pour atteindre Coyhaique où il est possible de réserver un logement en ligne au préalable. Essayez-vous au pisco, un brandy à base de jus de raisin fermenté, juste avant de vous endormir pour une bonne nuit qui vous permettra d’endurer la route du lendemain à travers les montagnes arides mais colorées de la réserve nationale de Cerro Castillo.

Après une intense randonnée à travers les forêts de hêtres d’Antarctique et de lengas vous atteindrez un lagon turquoise à la base des falaises accidentées de Cerro Castillo. Optez pour un séjour dans la petite ville pionnière de Villa Cerro Castillo ou prolongez votre voyage de trois heures jusque Puerto Río Tranquilo.

 

DERNIÈRE ÉTAPE : CAVENES DE MARBRE ET RANDONNÉE SUR GLACIER

Consacrez au moins deux jours de votre voyage à Puerto Río Tranquilo. Cette ville et ses alentours ont de nombreuses choses à offrir parmi lesquelles une balade en kayak dans les chapelles de marbre du lac General Carrera, un réseau de cavernes glaciaires nervurées de bleu et taillées dans le carbonate de calcium par plus de 6 000 ans de pression exercée par l’eau. C’est aussi cette étape que vous choisirez pour déballer vos chaussures à crampons et vous aventurer dans les sublimes cavernes du glacier Exploradores, l’une des randonnées sur glacier les plus accessibles de Patagonie et ouverte tout récemment au public.

Reprenez la route pour 2h30 vers le sud en direction de Valle Chacabuco où vous pourrez au choix faire une halte relaxante ou repartir en randonnée avec le sentier Lagunas Altas long de 22 km pour y apercevoir des guanacos et des condors au détour d’un lac alpin.

Clôturez votre périple avec un trajet de 8h30 pour atteindre la lointaine Villa O’Higins qui marque la fin de la Carretera Austral. Embarquez sur un bateau pour traverser le lac O’Higgins et profiter de la vue incroyable sur le glacier O’Higgins où vous pourrez déguster un verre de whisky refroidi par la glace en provenance directe du glacier.

Pour les voyageurs en voiture, c’est le terminus et donc l’heure de rebrousser chemin pour regagner le nord. En revanche, si vous avez choisi le vélo ou les transports publics, différentes options s’offrent à vous : traverser le lac pour rejoindre l’Argentine, partir en randonnée jusqu’à Laguna del Desierto et prendre un bus qui vous mènera au pied du vertigineux Monte-Fitz Roy ou alors mettre le cap sur le sud pour explorer le champ de glace Sud de Patagonie, la plus vaste calotte glaciaire tempérée de l’Hémisphère Sud.
 

Shannon Dell est une journaliste indépendante basée dans le Tennessee, passionnée par l’étrange et le merveilleux. Suivez ses aventures sur Instagram @strange_and_new.
Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.
Lire la suite