Voyage

Pourquoi Cracovie est-elle si populaire ?

Cathédrales, châteaux, cafés et une mine de sel datant du 13e siècle : il y en a pour tous les goûts !

De Malavika Bhattacharya
Le Sukiennice, littéralement halle aux draps, date du 14e siècle et abrite un marché où vous pourrez trouver de l'artisanat polonais et d'autres curiosités.

À chaque heure du jour et de la nuit il se fait entendre, le trompettiste de la basilique Sainte-Marie et sa douce mélodie, le Hejnał, dont les origines remonteraient au 13e siècle. Les traditions occupent une place importante dans la culture polonaise mais Cracovie n'en reste pas moins une ville d'avenir. Ses quartiers les plus emblématiques regorgent de cafés branchés et de bars animés accolés à des édifices vieux de plusieurs siècles. Partez à la découverte de l'histoire juive à Kazimierz, aventurez-vous dans le dédale de chambres des mines de sel de Wieliczka et suivez les traces royales des monarques polonais sur la colline fortifiée de Wavel.

 

JOUR 1 : RENDEZ-VOUS ROYAL

Imprégnez-vous de l'histoire médiévale de la ville en visitant son centre historique, la vieille ville ou Stare Miasto en polonais. Commencez votre expédition par la Grand-Place, la plus grande place médiévale d'Europe, Rynek Główny ; dès le matin où elle vous apparaîtra sous son meilleur jour, où vous pourrez admirer le ballet incessant des bouquets destinés au marché floral tout en dégustant un obwarzanek, ces bagels polonais couronnés de sel que vous pourrez acheter à l'un des nombreux vendeurs ambulants dès les premières heures de la journée. La pièce maîtresse de cette place médiévale, c'est la basilique Sainte-Marie datant du 14e siècle et son style gothique, ses vitraux, son intérieur aux éclats dorés et sa chorale envoûtante dont vous pourrez vous délecter lors de la messe du soir. De l'autre côté de la place se trouve le Sukiennice, la halle aux draps, qui abrite aujourd'hui un marché proposant des objets issus de l'artisanat polonais parmi d'autres curiosités. À l'entour de ces monuments historiques et des statues voisines foisonnent des cafés où les locaux se donnent rendez-vous pour déjeuner. Suivez l'exemple et dirigez-vous vers le Wesele où vous pourrez à la fois savourer la vue imprenable et les spécialités locales comme le chou fermenté et ses côtes de porc ou le żurek, une soupe aigre qui s'accompagne généralement de saucisses et d'œufs durs.

Longue de 11 km, la voie royale de Cracovie était autrefois le chemin emprunté par les cortèges des rois de Pologne, elle est aujourd'hui un passage obligatoire pour qui veut admirer les différents chefs-d'œuvre de la vieille ville. Elle prend sa source au pied de la colline de Wavel (des cartes sont disponibles tout au long de la route) et passe par la trépidante rue Grodzka. Faites une halte à l'église Saints-Pierre-et-Paul pour jeter un œil aux douze apôtres qui ornent son entrée principale. Promenez-vous dans les allées verdoyantes de l'université Jagellonne (Uniwersytet Jagielloński), qui comptait au 15e siècle parmi ses étudiants le célèbre Nicolas Copernic. Le chemin mène à la Grand-Place via la tour Saint-Florian pour se terminer aux portes de l'église Saint-Florian.

À mesure que s'écoule la journée, Rynek Główny est le théâtre d'activités en tout genre : artistes de rue, balades en calèche et une infinité d'alternatives pour se restaurer. Prenez le temps d'en faire le tour avant de finir la nuit au Piano Rouge, un restaurant chic installé dans une cave d'époque où dominent le rouge profond des tapis et les flammes ardentes des chandeliers. Tout en examinant l'incroyable carte des vins, les concerts de musique live vous feront revivre les glorieuses années du jazz polonais. Au menu vous trouverez toute sorte de plats allant des simples crevettes arrosées de citron aux mini-samossas fourrés à la viande en passant par le traditionnel filet de porc ou des spécialités polonaises comme les pierogi, des ravioles aux garnitures diverses.

L'une des attractions phares de la vieille ville est l'imposante basilique Sainte-Marie construite au 14e siècle.

 

JOUR 2: BALADE SOUTERRAINE

Pour une visite en profondeur des mines de sel de Wieliczka, il faudra leur réserver une bonne partie de la journée. Datant du 13e siècle, ce site spectaculaire inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO se situe à environ 30 minutes du centre-ville. Ce véritable labyrinthe réparti sur neuf niveaux descend à 327 m sous terre ; ses 3 000 chambres, ses sculptures et son escalier sont le fruit du travail acharné de plusieurs générations de mineurs. Un ascenseur cliquetant en métal permet aux visiteurs d'atteindre les solides galeries de sel noir à environ 60 m de profondeur. Pour aller plus loin, il faudra emprunter un escalier taillé dans la roche, vous passerez alors devant une statue de Copernic grandeur nature installée dans la Chambre de Copernic puis devant de complexes représentations des mineurs. L'une des parties les plus impressionnantes est sans aucun doute la chapelle Sainte Kinga. Il aura fallu 70 ans (1896–1963) à trois mineurs pour achever cette chapelle qui s'étend sur plus de 460 m², à une profondeur de 100 m. Sur les murs sont sculptées des scènes bibliques, notamment la Cène, et des chandeliers en purs cristaux de sel sont suspendus à son plafond.

Les visiteurs peuvent également dîner sous-terre au Karczma Górnicza, l'auberge des mineurs, dans la chambre Budryk, où tous les plats sont assaisonnés au sel de Wieliczka. Là-encore on retrouve des spécialités polonaises comme la soupe au chou ou les rolada, des sortes de paupiettes farcies.

lancer le diaporama

Une fois la lumière du jour retrouvée, mettez le cap sur le centre ville pour passer le reste de la journée à arpenter les allées de la Galeria Krakowska, un centre commercial qui allie avec brio les chaînes internationales aux boutiques locales et autres restaurants. Pour les plus gourmands, prévoyez un passage chez Wedel, un chocolatier centenaire, pour goûter à ses desserts alléchants en sirotant un chocolat chaud. Avec le temps, les ambres et les porcelaines de Pologne se sont forgés une renommée internationale. Chez World of Amber, vous trouverez des objets de décoration mais également des articles de joaillerie fine. Pour les traditionnelles porcelaines de Bolesławiec aux motifs blancs et bleus, misez sur Mila et Kobalt.

 

JOUR 3 : CHÂTEAUX ET CATHÉDRALES

À l'extrémité sud du centre historique, le château et la cathédrale du Wavel surplombent la ville. Faites un détour par le sommet de la colline du Wavel pour apprécier la vue sur la Vistule avant de vous lancer dans l'exploration du château. C'est au 11e siècle que les monarques polonais ont élu domicile sur la colline de Wavel. Depuis, le château a été construit puis reconstruit dans les styles roman, gothique et renaissance ; ses murs sont parés d'or et de fresques immenses. Vous aurez tout le loisir de flâner pendant des heures à travers les vastes cours intérieures et les salles d'apparat somptueuses en admirant les tapisseries minutieuses et les collections d'art impressionnantes.

À 20 minutes de la Grand-Place se trouve le quartier juif historique de Kazimierz, celui qui a servi de décor au film La liste de Schindler de Steven Spielberg. Avant la Seconde Guerre mondiale, ce quartier était au centre de la vie des juifs avec près de 65 000 résidents, six synagogues et plusieurs marchés casher. Avec l'arrivée des nazis, Kazimierz se muta en ville fantôme pendant plusieurs années. Aujourd'hui, le quartier a repris vie et il est devenu l'une des destinations les plus à la mode de Cracovie avec ses cafés bohèmes, ses bars branchés et sa vie nocturne palpitante. Il n'a en aucun cas oublié ses racines juives, l'usine d'Oskar Schindler a été transformée en musée entièrement consacré au péril des juifs sous l'occupation nazi.

Vue sur la Vistule depuis la colline fortifiée de Wavel.

Dans la rue Szeroka, vous pourrez vous balader entre les synagogues, les édifices du 17e siècle, les galeries d'art et les cafés. La Vieille Synagogue, la plus ancienne de la ville comme son nom l'indique, date du 16e siècle et n'accueille plus aujourd'hui d'office religieux mais propose en revanche des expositions sur la culture et les traditions juives. Le mémorial juif situé sur la place principale rend hommage aux 65 000 cracoviens juifs victimes de la folie meurtrière nazie en 1942. La synagogue Kupa accueille toujours quant à elle des offices religieux et les visiteurs peuvent y pénétrer chaque jour de la semaine à l'exception du samedi. Si vous souhaitez goûter la cuisine casher, vous pouvez vous rendre à la synagogue Isaac qui saura vous séduire à la fois par son architecture baroque du 17e siècle mais aussi par le restaurant à emporter qui lui est rattaché, Szalom Falafel.

En soirée, le quartier de Kazimierz change de ton. Pour le dîner, arrêtez-vous chez Alchemia sur la place Nowy, un restaurant chaleureux où se côtoient hamburgers et plateaux de houmous. Ensuite, direction l'Omerta avec sa carte à la langue bien pendue et aux prix alléchants. Bières polonaises, internationales ou maison, ce petit troquet fréquenté par des locaux sur le thème du film Le parrain est décoré de plaques arborant citations et portraits du grand Marlon Brando.

 

OÙ SÉJOURNER ?

Pour être au cœur de l'action, choisissez la vieille ville, avec son charme historique et ses adorables cafés. Situé entre la place du marché principal et la porte Saint-Florian, le charmant Hôtel Pod Roza a pris possession d'un palais renaissance du 17e siècle. Les chambres sont confortables avec de grandes fenêtres donnant sur les clochers de la ville ou ses toits couleur rouge. En bordure de la vieille ville se trouve l'hôtel tendance Puro Krakow avec ses meubles aux couleurs éclatantes, son Wi-Fi gratuit, ses vélos en accès libre et son café à discrétion, le tout accompagné d'un large éventails d'événements se déroulant dans l'hôtel même. Enfin, pour un hébergement moderne adapté aux familles, l'hôtel Kossak est un choix judicieux, il se situe près du quartier Kazimierz et offre de splendides vues sur la colline du Wavel.

 

Malavika Bhattacharya est une journaliste indépendante, elle couvre des thématiques diverses comme le voyage, la gastronomie et la culture.
Ce guide de voyage est une adaptation d'un article paru dans le magazine National Geographic Traveller Inde.
Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.
Lire la suite