Voyage

Le Caire au-delà des pyramides : l'itinéraire hors des sentiers battus

Trésors des pharaons, ruines de l'empire romain et mosquées médiévales, Le Caire a traversé tous les âges.vendredi 2 août 2019

De Sarvesh Talreja
Le parc Al-Azhar est un havre de peux en plein cœur de la trépidante ville du Caire.

Érigée en bordure du Nil, la ville du Caire est un savant mélange des styles : les églises sont construites sur des ruines romaines et les grattes-ciel tapissent l'arrière-plan de monuments bâtis au Moyen-Âge. La capitale égyptienne est célèbre dans le monde entier pour la dernière des Sept Merveilles du monde qu'elle préserve, les pyramides de Gizeh, mais au-delà de ce monument historique, la ville elle-même regorge d'une infinité de trésors.

Plongez dans les prémices de l'histoire chrétienne en visitant le quartier copte du Caire, découvrez la plus vaste collection d'antiquités pharaoniques et dégustez un café à l'égyptienne au cœur du très animé souk Khân al-Khalili. Avant de poursuivre votre voyage plus au sud vers les temples et tombeaux des villes de Louxor ou d'Assouan, voici de quoi vous convaincre de passer quelques jours au Caire.

Le sinueux souk Khan El-Khalili est connu pour ses bijoux, ses lanternes et autres babioles.

 

JOUR 1 : LE NIL ET SES PANORAMAS

9h30 : Démarrez la journée par une promenade dans Zamalek, le quartier le plus au nord et le plus luxueux de l'île de Gezira sur le Nil. Parsemé d'élégantes maisons de ville, Zamalek accueille également les ambassades du monde entier. À bonne distance du méli-mélo de la ville, c'est un rythme plus doux et régulier qui animent ses allées bordées d'arbres. Pour faire le plein d'énergie, dirigez-vous vers le café Left Bank, un établissement chic en bord de fleuve qui propose toute une gamme de généreux menus, notamment le traditionnel petit-déjeuner cairote. Au programme de ce copieux repas : un subtil mélange de tomates et de feta à tartiner sur un pain croustillant accompagné d'une farandole de spécialités locales parmi lesquelles falafel et foul medames, une préparation savoureuse à base de fèves. Ajoutez à cela deux œufs cuits comme il vous plaira, et vous voilà prêt pour une journée haute en couleur.

15h : Qualifier la tour du Caire de piège à touristes peut sembler dur mais c'est pourtant vrai. Quoiqu'il en soit, c'est l'unique façon de profiter d'une vue panoramique sur la ville, allez-y donc sans hésiter, vous ne le regretterez pas. Arrivé au sommet, laissez-vous caresser par le vent frais qui balaie la terrasse et prenez le temps d'admirer la vue, notamment sur le Nil. Cette heure calme de l'après-midi devrait vous permettre d'échapper au flot de touristes qui abondent généralement en soirée pour voir la tour s'illuminer. Côté lumière, vous ne serez pas en reste et pourrez assister au spectacle donné par le soleil alors qu'il rejoint l'horizon. Pour cela, il vous suffira de descendre d'un étage jusqu'au au café situé sous la terrasse où vous pourrez vous installer confortablement et commander un encas léger ou un café.

19h : En tant que capitale du pays, la ville abrite le Centre national culturel, un complexe dont la structure la plus renommée est l'opéra du Caire, une salle de spectacle où tout a été pensé pour offrir les plus belles représentations. Après avoir revêtu leur plus bel apparat, les visiteurs peuvent assister aux performances des musiciens les plus talentueux du Caire dans l'auditorium principal dont la capacité est de 1 200 spectateurs. Cet espace élégant s'étale sur quatre niveaux et dispose de tout les équipements nécessaires à l'accueil de troupes internationales de ballet ou d'opéra. Ne ratez en aucun cas le Musée national d'art moderne égyptien et ses expositions soigneusement muséographiées où vous pourrez découvrir le travail d'artistes locaux à travers différents médiums : peinture, sculpture et autres techniques mixtes. Attention, le musée est fermé les lundi et vendredi de chaque semaine.

 

JOUR 2 : RETRAITE SPIRITUELLE

8h30 : Lors de votre visite de la place forte du christianisme en Égypte, il est fortement recommandé de faire appel à un guide afin de ne rien rater de cette expérience. Des organismes comme Walk like an Egyptian, entre autres, mettent à votre disposition des guides expérimentés parlant anglais qui sauront prendre les commandes de votre immersion dans l'histoire du Caire. Vous pourrez également trouver des guides parlant français sans grande difficulté. Commencez votre excursion en observant les ruines romaines pendant que votre guide vous présentera l'histoire de l'empire dans la ville. Ensuite, direction l'Église suspendue baptisée ainsi en raison du portail vers la forteresse romaine de Babylone qu'elle surplombe. Après avoir grimpé les 29 marches qui la précèdent, les visiteurs pénètrent dans une nef aux décorations somptueuses, soutenue par des piliers joliment sculptés, et meublée des traditionnels bancs placés sous un plafond à la hauteur vertigineuse. Poursuivez votre expédition avec l'église des Saints-Serge-et-Bacchus qui aurait été construite à l'endroit même où la Sainte Famille se reposa après son séjour en Égypte. Ses parois intérieures en briques nues sont des plus originales mais c'est une autre caractéristique qui lui confère toute sa singularité : une crypte profonde de 3 m vénérée pour sa renommée comme étant l'endroit précis où s'arrêtèrent Marie, Jésus et Joseph.

La mosquée du sultan Hassan est l'une des plus grandes d'Égypte.

Si les attractions phares du Caire copte sont ses églises, ce quartier renferme également un petit marché aux tons sépias situé sous la rue principale où vous trouverez des bijoux et des livres à prix juste sur l'architecture et l'histoire égyptienne.

15h : Érigée au temps du Sultanat mamelouk, l'imposante mosquée du sultan Hassan était un projet ambitieux pour le 14e siècle. La mosquée fut soigneusement conçue afin d'intégrer les quatre écoles du courant sunnite (Hanafisme, Malikisme, Shafi'isme et Hanbalisme) dans des enclaves entourées par des murs atteignant les 35 m de hauteur. Entamés sous l'ordre du sultan An-Nâsir al-Hasan, les travaux de la mosquée engendrèrent rapidement des coûts exorbitants et la structure reste à ce jour incomplète. Elle n'a jamais rempli l'une de ses principales fonctions qui était d'accueillir le corps du sultan, étant donné que celui-ci n'a jamais été retrouvé après son assassinat. Quoiqu'il en soit, An-Nâsir al-Hasan a offert à l'Égypte l'une de ses plus grandes mosquées qui figure encore aujourd'hui parmi les plus vastes au monde. Son architecture reprend des éléments du style chinoiserie apposés aux côtés d'une entrée dont les motifs témoignent clairement des liens commerciaux établis entre l'Égypte et la Chine depuis plus de 600 ans. Son curieux dôme aux courbes oblongues a été réalisé en bois. Une fois passée l'entrée, les visiteurs sont accueillis par des lampes suspendues à un plafond monumental. Le point culminant de la mosquée est le minaret d'une hauteur de 67 m.

lancer le diaporama

 

17h : L'heure de faire une halte au parc Al-Azhar, l'espace vert le plus visité du Caire. Ce jardin clos était autrefois un terrain vague qui fut par la suite transformé en parc sur l'initiative du prince Karim Aga Khan IV, 49e Imam de la communauté des ismaéliens nizarites. Ses 30 hectares de végétation luxuriante en plein cœur de la ville en font une véritable oasis de tranquillité et permettent d'oublier l'effervescence des rues voisines.

Entouré par des murs d'enceinte datant de la dynastie des Ayyoubides, bâtis au 12e siècle, les jardins du parc ont été organisés selon la plus pure tradition architecturale islamique avec ses cours d'eau divisant harmonieusement les jardins en enclaves plus intimes. Divers restaurants offrent une vue ininterrompue sur la ville et ses bâtiments historiques comme la mosquée Mohammed Ali située plus à l'ouest. Au cours de votre promenade, vous apercevrez des cours de yoga, des couples se prélasser près des mares à poisson et des enfants jouer à côté des fontaines. Prévoyez de visiter le parc une heure avant le coucher de soleil afin de profiter des dernières lueurs dorées du jour et ainsi assister à la métamorphose de la ville.

 

JOUR 3 : L'OR DE TOUTÂNKHAMON

11h : La plus vaste collection d'antiquités pharaoniques au monde est celle du Musée égyptien du Caire, une attraction à visiter absolument, de préférence en compagnie d'un égyptologue. Il est généralement possible de trouver un guide au niveau de la billetterie et leur prestation est généralement tarifée à l'heure. À l'intérieur, l'immense rez-de-chaussée est réservé aux objets du Nouvel Empire (1550 - 1069 avant notre ère) parmi lesquels divers sarcophages traditionnels regroupés par style, d'anciens parchemins de papyrus et des pièces de monnaie provenant de plusieurs cultures et royaumes, principalement islamique, grec et romain. Au premier étage, deux salles sont dédiées aux momies et vous trouverez pour chacune d'entre elles une note précisant les ingrédients utilisés pour embaumer le corps. L'attraction phare du musée est le tombeau de Toutânkhamon aux côtés duquel vous découvrirez un buste, une série de sarcophages complexes en or, des bijoux, des bibelots en or et d'autres objets.

Il est prévu que les trésors du musée soient transférés au nouveau Grand Musée égyptien sur le plateau de Gizeh, dont l'ouverture est programmée pour 2020.

14h : Khan El-Khalili est le plus grand et le plus animé des souks du Caire, il se compose de boutiques en tout genre. Réputé pour sa joaillerie précieuse et semi-précieuse, le marché regorge de curiosités aux couleurs et aux prix très variés. Initialement construit pour devenir le mausolée des califes Fatimides, cette infrastructure a subi de nombreuses modifications au fil du temps et a finalement été réarrangée au 16e siècle par le sultan Al-Ghûrî. Inspirée du style ottoman, le souk ressemble fortement à un bazar turc.

Faites une pause au café centenaire Fishawi pour son café à l'égyptienne et son décor authentique. Cet établissement est par ailleurs fréquenté par des célébrités, nationales comme internationales, du lauréat égyptien du prix Nobel de littérature Naguib Mahfouz à la star du grand-écran Will Smith. Si vous souhaitez suivre les coutumes locales, votre commande devra inclure un thé à la menthe ou un karkade, la boisson nationale à base de fleurs d'hibiscus, sans oublier le traditionnel narguilé (ou chicha). Ce dernier sera sûrement de circonstance après l'intense mise à profit de vos techniques de négociation sur le souk. Fait amusant : la plupart des boutiques du bazar décident elles-mêmes de leurs horaires.

18h : Surnommée le « plus grand musée à ciel ouvert de monuments islamiques au monde, » ce n'est qu'une fois la nuit tombée que la rue Muizz révèle toutes ses splendeurs. Depuis le souk Khan El-Khalili, il vous suffira d'une petite marche vers le nord pour vous engouffrer dans cette allée flanquée de part et d'autre d'édifices figurant parmi les plus grands et les plus anciens d'Égypte. Une simple promenade vous fera voyager à travers les architectures des dynasties qui ont successivement dominé la région : des Fatimides dont le règne a débuté en 970 avant notre ère aux plus récents Pachas avec le célèbre empereur Méhémet Ali. C'est également dans cette rue que se trouve le Complexe de Qalawun et un spectaculaire mausolée mamelouk à l'architecture impressionnante arborant à la fois un minaret et un dôme.

La nuit, la rue toute entière s'illumine. Vous pourrez alors goûter à la street-food égyptienne comme le shish taouk, le hamammahshi (pigeon braisé) ou encore le mashi (des feuilles de vigne farcies), le tout dans un décor fascinant. Là-encore, il est conseillé de faire appel à un guide ou plus simplement d'apporter un livre d'histoire.

 

Sarvesh Talreja partage ses voyages entre villes débordantes d'activité et lieux de retraite spirituelle. On le retrouve parfois également dans les montagnes qu'il aime arpenter.
Ce guide de voyage est une adaptation d'un article paru dans le magazine National Geographic Traveller Inde.
Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.
Lire la suite