Les vertus insoupçonnées des eaux slovènes

Avec plus de 60 rivières et cours d’eau, 300 lacs artificiels et naturels, et 7 500 sources d’eau douce, la Slovénie est un pays sculpté par les flots. L’eau qui s’y écoule regorge de minéraux et de nutriments.lundi 30 septembre 2019

Des eaux aux multiples vertus - La Slovénie
Des eaux aux multiples vertus - La Slovénie

L’eau est la source de la vie. Qu’elle soit puisée au fond de bassins secrets, sur des littoraux d’une grande biodiversité ou dans des sources thermales riches en minéraux, l’eau slovène cultive l’esprit, le corps et l’âme.

Si la Slovénie est considérée comme l’un des joyaux secrets du vieux continent, les visiteurs s’y pressent depuis des générations pour se baigner, nager et se désaltérer dans ses eaux aux propriétés revitalisantes, dont les vertus diffèrent d’une région à l’autre. À quelles spécificités géologiques l’eau doit-elle ses particularités ?

« Malgré sa superficie relativement réduite, la Slovénie présente une géomorphologie extrêmement variée », explique Borut Mavrič, biologiste des milieux marins et écologue à l’Institut national de biologie de Ljubljana.

« Sur son territoire cohabitent des contrées alpines de haute altitude escarpées, des zones karstiques uniques ainsi que des réseaux souterrains très développés. Chacun de ces systèmes influe sur les eaux et sur la biodiversité. »

La biodiversité et les marais salants de la côte slovène

Le biologiste de la vie aquatique Borut Mavrič.
Le biologiste de la vie aquatique Borut Mavrič.
photographie de JUAN TRUJILLO ANDRADES

Borut Mavrič doit sa passion pour la biologie marine aux vacances de son enfance passées sur la côte ouest slovène. « J’ai passé une grande partie de mes vacances d’été à la mer, les pieds dans l’eau, à faire du snorkeling et de la plongée en apnée, à la découverte du monde sous-marin. Une fois les vacances terminées, je me replongeais dans mes souvenirs et attendais avec impatience l’été suivant, où je pourrai enfin y retourner. De toute évidence, cela m’a donné envie de devenir biologiste marin. »

D’après lui, cette région de la Slovénie doit sa forte concentration microbiologique à ses conditions particulières. « Sur la côte ouest, les rivières alpines frétillantes s’écoulent des montagnes jusqu’à l’Adriatique et apportent les nutriments et minéraux propices à la biodiversité. »

À deux pas de la côte, des marais salants et des eaux saumâtres s’étendent à l’horizon dans le parc naturel des salines de Sečovlje, où les Slovènes récoltent le sel depuis des millénaires. Avec près de 300 espèces d’oiseaux, les marais salants jouissent eux aussi d’une biodiversité d’une grande richesse.

« En automne, cette région renaît grâce à des plantes dites halophytes, qui prennent une teinte rouge suite à l’absorption d’azote issu du sol. C’est un phénomène fascinant à observer », poursuit le biologiste. La boue possède également de nombreux bienfaits. Les sulfures alcalins qu’elle contient, entre autres substances, soigneraient les affections cutanées, les douleurs articulaires et diverses maladies.

À 15 minutes de route, le centre thermal Talaso Strunjan propose différents types de soins, dont la majorité est réalisée à partir de boue locale riche en minéraux par des thérapeutes compétents. « Vous pouvez réellement sentir son action sur la peau », affirme M. Mavrič.

Entre aventure et méditation au bord des lacs

La nageuse médaillée olympique et coach en développement personnel Sara Isakovič.
La nageuse médaillée olympique et coach en développement personnel Sara Isakovič.
photographie de JUAN TRUJILLO ANDRADES

Cap à l’est, à l’intérieur des terres, en direction des plus célèbres lacs de Slovénie, notamment le lac Bohinj, lieu de prédilection de la nageuse médaillée olympique Sara Isaković.

« Le lac Bohinj a quelque chose de très spécial », confie-t-elle. « C’est le plus grand lac permanent de Slovénie, qui se trouve être aussi beaucoup moins fréquenté que les autres. » Sara Isaković adore y pratiquer le paddle ; elle s’évade sur l’eau pour mieux échapper au quotidien. « Ce monde naturel fascinant n’est qu’à une heure de l’effervescence de Ljubljana. On ne voit pas cela partout. »

La relation qu’entretient la nageuse avec cet élément dépasse celle de la plupart des Slovènes. Elle faisait partie, jusqu’à récemment, de l’équipe nationale de natation et a même remporté une médaille d’argent aux Jeux olympiques de Pékin et de Londres en 2012. Elle est aujourd’hui coach en développement personnel.

« J’ai commencé à nager dès l’âge de deux ans et demi et ai immédiatement développé un amour pour l’eau. Enfant, je m’imaginais — et m’imagine encore parfois… — dans la peau d’une sirène. Pour moi, il n’existe pas d’endroit plus propice à la méditation. Je ferme les écoutilles et me concentre sur les bulles à mesure que j’inspire et expire, tout en m’immergeant… »

Portant un intérêt à la pleine conscience dans le cadre de son travail, la nageuse reconnaît les bienfaits de l’eau sur notre santé mentale. « Selon moi, cet élément produit un effet très positif sur notre bien-être psychique ; il invite à la méditation. Que vous écoutiez ou observiez l’eau, elle vous amène à être présent, ne serait-ce qu’en attardant votre regard sur ses ondulations. Rivière ou cascade, son pouvoir de guérison est immense. »

Les eaux thermales riches en minéraux

Les piscines thermales de Terme 3000, à Moravske Toplice.
Les piscines thermales de Terme 3000, à Moravske Toplice.
photographie de JUAN TRUJILLO ANDRADES

Outre sa biodiversité et ses paysages propices à la paix mentale, la Slovénie regorge de sources thermales naturelles. « Chaque centre de thalassothérapie possède une source d’eau minérale aux propriétés particulières », explique le Dr Tanja Rauter Pungartnik, responsable de la rééducation et du bien-être des hôtels Sava.

« À Radenci par exemple, dans le nord-est du pays, l’eau présente le taux de CO2 le plus élevé d’Europe et peut favoriser la circulation sanguine. L’eau de Moravske Toplice, plus à l’est, est surnommée « or noir » pour sa couleur foncée si singulière. Elle puise sa source dans le bassin de Mura-Zala, entre 967 et 1 467 mètres de profondeur, est naturellement chaude et riche en minéraux réputés pour améliorer la circulation, apaiser les gonflements et renforcer le système immunitaire. »

Dr Tanja Rauter Pungartnik, spécialiste du bien-être et de la santé.
Dr Tanja Rauter Pungartnik, spécialiste du bien-être et de la santé.
photographie de JUAN TRUJILLO ANDRADES

La passion pour les eaux thermales slovènes qu’entretient Tanja Rauter Pungartnik remonte à son enfance : « Petite, je rêvais déjà d’être médecin. Nous habitions à proximité d’un centre de thalassothérapie, ce qui m’a énormément inspirée. Il n’y a rien de plus gratifiant que de venir en aide aux gens ; voir les patients rentrer chez eux en meilleure forme, une fois la douleur dissipée, n’a pas de prix », confie-t-elle. « Lors de mes consultations, je prescris à mes patients un programme de soins sur-mesure en fonction de leurs besoins : des bains le matin, puis des enveloppements à la boue l’après-midi, par exemple. »

Les sources d’eau minérale… À votre santé !

Nul besoin de piquer une tête pour ressentir les bienfaits des eaux slovènes. Avec plus de 7 500 sources disséminées à travers le pays, une source d’eau naturelle n’est jamais bien loin.

Une eau fraîche jaillit des montagnes qui entourent la vallée de la Soča, filtrée durant des années par de multiples couches de roche. Empruntez l’un des nombreux sentiers de randonnée qui sillonnent la région et remplissez votre gourde directement à la source.

À Ljubljana, chaque rue, ou presque, possède sa fontaine d’eau potable — une eau pure riche en minéraux —, incitant tout un chacun à participer au mouvement en faveur des bouteilles réutilisables engagé par la Slovénie.

Le directeur de l’Association slovène des centres de thalassothérapie, Iztok Altbauer.
Le directeur de l’Association slovène des centres de thalassothérapie, Iztok Altbauer.
photographie de JUAN TRUJILLO ANDRADES

À Rogaška Slatina, à environ 1h30 de route de Ljubljana, l’eau « Donat Mg » ne se contente pas d’étancher notre soif. « Donat Mg présente le taux naturel de magnésium le plus élevé au monde », affirme Iztok Altbauer, responsable de l’Association des centres de thalassothérapie du pays. « Aucune autre eau ne possède plus de 1 040 mg de magnésium par litre. Cet élément fait partie des ingrédients réputés pour favoriser la digestion, entre autres multiples bénéfices », poursuit-il. « Des visiteurs font le déplacement depuis des siècles pour goûter à ces eaux minérales. Les vertus de Donat Mg sont si nombreuses qu’elle est en vente libre dans les pharmacies autrichiennes. »

Que vous préfériez boire les eaux slovènes ou plonger sous leur surface, une chose est sûre : la Slovénie est de ces lieux qui soignent l’esprit, le corps et l’âme.

Lire la suite