Plongez dans l'histoire en visitant ces fantastiques sites archéologiques

L'exploratrice Nationale Geographic Sarah Parcak, spécialiste de l'archéologie spatiale, nous fait part de ses coups de cœur en Inde, en Alabama, en Italie et en Égypte.mercredi 23 octobre 2019

Ces colonnes du temple d'Hathor situé à Dendérah sont gravées de hiéroglyphes de l'Égypte ptolémaïque.
Ces colonnes du temple d'Hathor situé à Dendérah sont gravées de hiéroglyphes de l'Égypte ptolémaïque.
photographie de Juergen Ritterbach, Alamy Stock Photo

Quand il s'agit d'archéologie, Sarah Parcak aime prendre du recul… perchée à environ 600 km au-dessus de notre chère planète. Cette exploratrice National Geographic et lauréate du prix TED 2016 ratisse les images satellites recueillies par drones ou satellites-espions de la guerre froide démilitarisés à la recherche de subtiles disparités du sol qui pourraient indiquer la présence de trésors enfouis, allant des simples sépultures aux villes entières. Dans son nouveau livre, Archaeology from Space, elle dévoile ses découvertes sur les cinq continents. Les scientifiques citoyens, ces adeptes de la science participative, peuvent apporter leur pierre à l'édifice en scrutant les images satellites du site globalxplorer.org. Dans la suite de cet article, l'archéologue nous présente quatre sites parmi ses favoris sur le plancher des vaches.

Situé sur la rive sud du fleuve Vaigai, le temple hindou de Mînâkshî est dédié, comme son nom l'indique, à Mînâkshî, déesse de la fertilité, de l'amour, du mariage et des enfants.
Situé sur la rive sud du fleuve Vaigai, le temple hindou de Mînâkshî est dédié, comme son nom l'indique, à Mînâkshî, déesse de la fertilité, de l'amour, du mariage et des enfants.
photographie de Robert Harding, Getty Images

INDE

Imprégnez-vous de la culture hindoue à travers les milliers de temples qui constellent l'état de Tamil Nadu, à la pointe sud du sous-continent indien. « Prévoyez une visite en août, pendant la saison des moussons, pour une vision authentique des rituels du temple, » conseille Parcak. Programmez une visite du temple de Mînâkshî à Madurai avec ses façades ornées de statues peintes représentant des animaux, des divinités ou des démons.

Conseil d'expert : Vivez l'expérience du temple de Mînâkshî de deux façons : une fois dans la matinée à l'heure où la lumière réchauffe les couleurs et de nouveau le soir pour assister à la cérémonie du coucher rituel de Shiva. Au rythme des chants, des percussions, des prières et de la musique, les prêtres entourés d'un écran de fumée promènent une statue à l'effigie du dieu hindou autour du temple dans un char de procession avant de le laisser se reposer pour la nuit.

 

ALABAMA

À quelques kilomètres de Birmingham en Alabama, où Parcak a élu domicile, se situent les énormes pyramides au sommet aplati du site archéologique de Moundville. Partez à la découverte de l'héritage fascinant de l'ancienne civilisation du Mississippi à travers les paysages qu'elle a façonnés sans oublier de faire une halte au Jones Archaeological Museum où vous pourrez admirer les scènes de la vie quotidienne mettant en scène des personnages grandeur nature inspirés des amérindiens d'aujourd'hui.

Conseil d'expert : Préférez une visite en octobre lorsque les animations du Moundville Native American Festival redonnent vie au site archéologique à travers quatre journées de performance, de démonstrations artisanales et de contes. Vous pourrez alors contempler des spectacles de danse en tenue traditionnelle ou avec des cerceaux, apprendre les techniques amérindiennes du travail des perles et de la poterie ou encore vous essayer au lancer d'atlatl, une sorte de lance. En suivant la rivière Black Warrior vers le nord jusqu'à Tuscaloosa, vous pourrez découvrir les autres facettes du cours d'eau dont dépendait la survie des peuples du Mississippi. Arpentez les pavés de la River Walk et glissez vers le soleil couchant à bord du Bama Belle, un bateau à roues à aubes.

 

ITALIE

Selon Parcak, vous n'avez pas réellement visité Rome si vous n'avez pas passé une journée au port romain de Portus construit il y a plus de 2 000 ans ou à celui d'Ostie, encore plus âgé. Offrant un contrepoint à l'échelle grandiose des monuments romains que sont le Colisée ou le Forum, ces ruines moins célèbres qui rassemblent temples, boutiques, thermes et autres maisons closes vous donneront un aperçu de la vie quotidienne de l'époque et des fouilles archéologiques en cours.

Construit aux environs du second siècle avant notre ère, le remarquablement conservé Teatro romano di Ostia accueille aujourd'hui encore des concerts de plein air.
Construit aux environs du second siècle avant notre ère, le remarquablement conservé Teatro romano di Ostia accueille aujourd'hui encore des concerts de plein air.
photographie de Michele Palazzi, Contrasto/Redux

Conseil d'expert : Les ruines sont facilement accessibles depuis Rome. Il vous suffit de prendre le métro (ligne B) jusqu'à la station Piramide, dans le quartier d'Ostiense. Juste à côté se trouve la gare de Porta San Paolo où vous pourrez embarquer à bord d'un train de banlieue Rome-Lido (plusieurs départs par heure). Le billet de train standard au prix de 1,50 € vous permettra de vous rendre à la gare d'Ostia Antica où il ne vous restera plus qu'à suivre les panneaux (ou la foule) pour rejoindre à pied les ruines de l'ancien port. Non-loin de là les visiteurs peuvent explorer les ruines de Portus et le château du pape Jules II datant du 15e siècle où étaient autrefois enfermés les prisonniers employés dans les fouilles d'Ostia Antica.

 

ÉGYPTE

Au nord de Louxor, le temple d'Hathor datant de la période ptolémaïque a été érigé en hommage à la déesse du même nom. Au fil des siècles, de la suie s'est accumulée sur le plafond mais au cours des dernières décennies, les efforts fournis par les conservateurs ont permis de mettre au jour de somptueuses peintures. « Vous verrez à quel point les couleurs du temple étaient vibrantes, » indique Parcak.

Conseil d'expert : Planifiez une visite guidée de Louxor la journée. Le mieux sera d'engager un égyptologue local pour vous accompagner. Vous pouvez également choisir d'explorer l'Égypte sur plusieurs jours en optant pour un circuit passant par Hathor, comme la croisière de 11 jours sur le Nil proposée par National Geographic Expedition, de Louxor à Assouan. Experte National Geographic et archéologue égyptienne, Nora Shawki pourra vous éclairer quant à la signification des hiéroglyphes colorés gravés sur le temple.

Retrouvez d'autres explorateurs tributaires d'une bourse National Geographic à l'adresse nationalgeographic.org/explorers.

La journaliste Katie Knorovsky a travaillé pour le magazine National Geographic Traveler en tant qu'éditrice et vit aujourd'hui à Asheville, en Caroline du Nord. Suivez ses voyages sur Twitter.

Lire la suite