4 façons uniques de découvrir le Canada au printemps

Des rencontres de macareux sur fond d’icebergs scintillants aux festivals urbains qui célèbrent tulipes et poutine, en passant par les somptueuses sources thermales des montagnes Rocheuses, le printemps canadien offre d’innombrables surprises.mercredi 27 novembre 2019

De Lola Augustine Brown

Bondés à d’autres périodes de l’année, certains lieux fascinants vous promettent une expérience intimiste à la saison des floraisons.

Des aventures urbaines en fleurs

Chaque année au mois de mai, dans le cadre du Festival canadien des tulipes, événements musicaux, artistiques et culturels envahissent les rues d’Ottawa, en Ontario, pendant deux semaines. Des feux d’artifice viennent s’ajouter à la beauté des fleurs parfumées. À cette occasion, près d’un million de tulipes sont plantées dans 30 lieux différents d’Ottawa, qui se parent alors de somptueuses couleurs et offrent de charmantes promenades.

Les festivals des cerisiers en fleurs célèbrent la splendeur de ces arbres en pleine floraison. En avril, dans le cadre du Festival des cerisiers en fleurs de Vancouver, en Colombie-Britannique, un gigantesque pique-nique sous les arbres majestueux est organisé. Au programme : foodtrucks, circuits à vélo, événements gastronomiques et illuminations à la tombée de la nuit. À Toronto, en Ontario, près de 2 000 cerisiers ont été plantés il y a 60 ans. Lors de leur floraison, entre la fin du mois d’avril et le début du mois de mai, les habitants profitent de promenades sous les arbres. Victoria, en Colombie-Britannique, n’est pas en reste : ville au climat le plus doux du pays, ses nombreux cerisiers peuvent y éclore dès la fin février.

Nature et espèces sauvages

À Terre-Neuve-et-Labrador, la saison des amours des macareux débute au milieu du mois de mai, période à laquelle des milliers de ces adorables oiseaux nichent sur les falaises qui bordent la côte est de l’île. Par chance, vous pourriez même apercevoir une ou deux baleines à l’horizon, puisque la province de Terre-Neuve-et-Labrador abrite la plus grande population de baleines à bosse au monde, avec pas moins de 22 espèces de baleines évoluant dans ses eaux (généralement observées à partir de la mi-mai). À la fin du mois de mai, des icebergs dérivent le long des côtes, faisant du printemps la meilleure saison pour profiter des merveilles naturelles de cette région du Canada.

Le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent, au Québec, constitue une importante aire d’alimentation pour de nombreuses espèces de baleines. Dès la fin du mois d’avril, des rorquals bleus ainsi que des bélugas peuvent y être observés lors d’une croisière au départ de Tadoussac. Grâce aux naturalistes qui vous accompagneront, ces gigantesques et fascinantes créatures n’auront plus de secrets pour vous.

Goûtez à une cuisine canadienne peu conventionnelle

Lorsque le sirop d’érable commence à couler aux prémices du printemps, les habitants de l’Ontario, du Québec et des provinces qui bordent l’Atlantique se précipitent dans les cabanes à sucre où les attendent cuisine traditionnelle, joyeux concerts et délices au célèbre sirop. Célébrant l’arrivée du printemps, la visite de ces cabanes constitue une coutume très appréciée des familles ainsi que l’occasion de se rappeler la culture locale.

La poutine est un plat canadien composé de frites, de fromage en grains et de sauce à la viande. Originaire du Québec, on la déguste dans tout le Canada, notamment lors du Festival bière et poutine d’Ottawa qui se tient au mois de mai et fête l’évolution de la modeste pomme de terre au sein du plus emblématique des plats canadiens. Au programme : concerts, concours de dégustation de poutine, bières artisanales et plus de 100 variantes de la célèbre spécialité à savourer.

L’Île-du-Prince-Édouard est le lieu rêvé des amateurs de fruits de mer, en particulier de homard. Pour de nombreux locaux, le homard tendre de cette saison, à déguster dans les restaurants et les cabanes à poisson de l’île, représente la crème de la crème.

Relaxez-vous dans les sources thermales

Le printemps constitue le meilleur moment de l’année pour découvrir les nombreuses sources thermales naturelles des provinces de l’Ouest du Canada. En Colombie-Britannique, plusieurs resorts luxueux, telles que les thermes d’Ainsworth et d’Harrison, offrent la possibilité de profiter des bienfaits d’eaux thérapeutiques. D’autres sources plus sauvages existent également, notamment au nord de Tofino, et sont accessibles par bateau et par une passerelle en bois qui traverse une forêt séculaire. En Alberta, le parc national Banff renferme certaines des sources les plus fascinantes du pays, comme les sources thermales historiques Upper Hot Springs de Banff — où vous pourrez louer des maillots de bain de style années 20 pour quelques dollars — ainsi que celles de Miette. Au printemps, même les sources les plus populaires sont moins fréquentées, contrairement à l’été et à l’hiver où elles sont souvent bondées.

Lire la suite