Survie : comment trouver de l’eau et la rendre potable ?

En pleine nature, un accident vous contraignant à vous procurer de l'eau potable rapidement est vite arrivé. Heureusement, certaines techniques rudimentaires existent pour trouver de l'eau et la purifier.

Wednesday, January 29, 2020,
De Rédaction National Geographic
Comment rendre n'importe quelle eau potable ?
Comment rendre n'importe quelle eau potable ?

Rester hydraté est fondamental lorsque vous partez en randonnée et, selon le milieu dans lequel vous allez évoluer, vos besoins en eau peuvent énormément varier. En temps normal, il est conseillé de boire un à deux litres d’eau par jour. Si cette quantité doit être au minimum doublée en cas d’activité physique, elle peut être multipliée par 5 dans un environnement extrême. Il est par exemple recommandé aux personnes participant à des expéditions dans le désert de consommer entre 10 et 14 litres d’eau quotidiennement.  

Un manque de préparation ou des imprévus peuvent mettre le randonneur dans une situation où il sera confronté à la nécessité de trouver rapidement de l’eau potable en pleine nature. Un procédé en deux temps dont la première étape sera de trouver un point d’eau douce. Votre meilleur outil sera donc votre carte qui vous permettra de trouver facilement des points d’eau. Privilégiez les ruisseaux, rivières et cascades à l’eau stagnante (flaques, mares, lacs…). Si vous n’avez pas de carte, dirigez-vous vers les creux et les bas de pentes où le ruissellement augmentera vos chances de trouver de l’eau. Enfin, repérez les zones plus végétalisées que les autres : là où il y a de la vie, il y a de l’eau. Une dernière méthode peut consister à suivre les traces d’animaux, un exercice toutefois relativement difficile sans expérience.

 

EN PLEINE NATURE AVEC BEAR GRYLLS – TOUS LES LUNDIS À 21:00

L’aventurier Bear Grylls repart se mesurer à l’hostilité de la nature en compagnie de personnalités parmi les plus populaires d’Hollywood. Des superhéros de Marvel aux comédiens récompensés, chaque semaine, un invité inédit accompagne Bear au sein des endroits les plus inhospitaliers de la planète. Préparez-vous à repousser vos limites et à développer de nouvelles techniques de survie tous les lundis soirs dans En pleine nature avec Bear Grylls.

 

Maintenant que vous avez trouvé de l’eau, il est temps de la rendre potable. En effet, l’eau présente dans la nature peut contenir des éléments pathogènes (bactéries, virus, parasites…) qui pourraient compliquer la suite de votre expédition s’ils pénétraient votre organisme. La Giardiase par exemple, le plus répandu des parasites intestinaux qui appartient à la famille des protozoaires, peut provoquer des diarrhées aigües ou chroniques. Plus dangereux, des polluants chimiques issus de l’industrie, de l’élevage ou de l’agriculture peuvent également se retrouver dans les eaux sauvages.

Pour rendre l’eau potable, il vous faudra la purifier. Outre la technique par traitement UV développée par Bear Grylls dans la vidéo ci-dessus, plusieurs solutions s’offrent à vous. La technique la plus répandue consiste à filtrer l’eau à travers un tissu ou un morceau de serviette microfibre puis de la faire bouillir. L’ébullition est le meilleur moyen d’éliminer rapidement la plupart des micro-organismes, bactéries et virus mais elle n’élimine pas les polluants chimiques. Sachez par ailleurs que le temps nécessaire pour porter l’eau à ébullition diminue avec l’altitude. En moyenne, à chaque pallier de 300 mètres, l'eau bout à un degré de moins. Il faudra donc plus de temps à votre eau pour atteindre une température de 100 degrés. 

En zones tropicales ou à fortes concentrations virales, privilégiez un traitement chimique pour purifier votre eau. Généralement à base de dioxyde de chlore stable, les purificateurs chimiques présentent l’avantage d’être très pratiques. Quelques grammes permettent de purifier des dizaines de litres d’eau. Prenez toutefois garde à filtrer votre eau avant de la purifier afin d’écarter les particules. Les principaux inconvénients de ce procédé étant le goût désagréable de l’eau purifiée et le fait que le processus soit relativement long : entre 30 mn et 2 h avant de pouvoir consommer l’eau.

 

Lire la suite

chercher des vidéos

Voyages et aventures1:00

Free Solo : Alex Honnold escalade El Capitan sans aucun équipement