Arménie : nos conseils pour découvrir Erevan

Que voir et que faire à Erevan ? Où vont les locaux ? Découvrez tous nos conseils pour découvrir la capitale arménienne.

Wednesday, September 23, 2020,
De Rédaction National Geographic
La cascade d'Erevan, un escalier monumental entouré de jardins et de fontaines par lequel vous pourrez ...

La cascade d'Erevan, un escalier monumental entouré de jardins et de fontaines par lequel vous pourrez également accéder au Cafesjian Center for the Arts.

Photographie de Raga Jose Fuste, Prisma Bildagentur AG/Alamy

Anna Khachatryan est érévanaise jusqu'au bout des ongles.

Lorsqu'elle a quitté sa ville natale pour un séjour de six mois à Genève en 2013, son amour pour la capitale arménienne n'a fait que grandir. « J'aime Erevan, car elle est incroyablement accueillante, » nous dit-elle. « C'est difficile aujourd'hui de trouver une ville qui soit moderne tout en ayant réussi à préserver si remarquablement sa culture. »

Cet amour pour Erevan, Anna le partage avec le monde sur le site Wandelion mais également sur son propre blog, Streets of Yerevan. Voici quelques-uns de ses coups de cœur dans l'une des plus anciennes villes du monde.

 

EREVAN, MA VILLE

Lorsqu'un ami visite ma ville, mon premier réflexe est de l'emmener à la Cascade d'Erevan, un escalier colossal qui relie le centre de la ville à ses quartiers nord. En montant les marches, on découvre une vue spectaculaire sur le mont Ararat et le centre d'Erevan.

La meilleure période pour visite ma ville est de fin avril à fin octobre, car vous pourrez alors profiter des cafés à ciel ouvert, rencontrer une foule de personnalités intéressantes et marché tout au long de la journée pour percer les secrets d'Erevan.

C'est au sommet de la Cascade que vous aurez la meilleure vue sur ma ville.

Les locaux préfèrent fuir les restaurants et les bars enfumés pour se tourner vers les lieux non-fumeurs. Leur capacité est limitée, mais cette carte vous aidera à trouver les zones où vous pourrez respirer librement.

Pour les achats de souvenirs locaux et authentiques, optez pour Vernissage, un marché aux puces de plein air près de la place de la République.  

Il fut un temps où des personnalités telles que le peintre Martiros Saryan, le chanteur Charles Aznavour et le compositeur Serj Tankian appelaient ma ville la leur.

Ma ville compte de nombreux musées, mon préféré étant le musée d'histoire de l'Arménie, car en trois heures à peine, vous pourrez découvrir notre patrimoine national avec l'aide d'un guide disponible dans plusieurs langues.

S'il y a bien une chose dont je dois vous avertir lorsque vous arpentez ma ville, c'est de faire attention à vélo. Malgré la présence de pistes cyclables balisées ici et là, peu nombreux sont les conducteurs qui semblent être au fait de la présence des cyclistes. Personnellement, je préfère marcher pour explorer la ville, mais si vous êtes plutôt du style transports en commun, sachez que le paiement s'effectue à la fin du voyage, lorsque vous sortez.

Dans ma ville, chaque jour est une fête, car les Arméniens sont connus pour leur joie de vivre. Erevan déborde tellement de vie que certains pourraient se demander s'il arrive à ses habitants de travailler. Il y a toujours du monde dans ses cafés.

Pour une soirée glamour, je recommande le Panorama.

À moins d'une heure de voiture au nord-est de ma ville se trouve le lac Sevan. Trônant à 1 900 m d'altitude, c'est l'un des plus hauts lacs d'eau douce au monde et le septième plus étendu de la région du Caucase.

Brioche est mon lieu favori pour le petit-déjeuner et en ce qui concerne les encas nocturnes, Proshyan Street est ma destination de prédilection.

Pour découvrir le programme des nuits et des week-ends de ma ville, consultez le blog Wandelion.

Si je souhaite faire des économies, j'opte pour les anti-cafés qui offrent la possibilité de profiter de leur établissement en apportant sa propre nourriture et ses boissons, comme le Loft.

Pour fuir la foule, je vais à English Park ou je profite d'une balade matinale au beau milieu des jardins des Boghossian, également appelés parc des Amoureux.

Le Malkhas Jazz Club  est la meilleure option pour de la musique live, mais si ma ville vous donne envie de danser allez plutôt du côté de l'Argentine tango ou du Lazio Cafe-Bar.

SkyBall, un événement centré autour des montgolfières, ne pouvait se produire que dans ma ville.

Au printemps, mettez le cap sur Abovyan Street pour vous éblouir devant les abricotiers et pêchers en fleurs.

En été, ne manquez pas les fontaines chantantes de la place de la République, en plein cœur d'Erevan. Tard le soir, elles s'illuminent et prennent vie à travers une « danse » synchronisée sur de la musique classique.

En automne, le mois d'octobre est celui de l'anniversaire de ma ville et les festivités vont bon train, n'hésitez pas à y participer. En 2020, nous fêterons ses 2 981 ans. 

En hiver, l'heure est au ski dans la ville thermale de Tsakhkadzor, à 30 minutes de route seulement.

Si vous avez des enfants (où êtes vous-même un grand enfant), vous ne voudrez surtout pas rater la fête de Vartavar, célébrée 14 semaines après Pâques sous la forme d'une bataille d'eau géante. Cette ancienne tradition ravira les enfants et leur offrira une courte échappatoire à la chaleur accablante. Le zoo d'Erevan saura également les séduire.

 

Retrouvez Anna sur Facebook, Twitter et Instagram.

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite