Des paysages propices à l'aventure en Slovénie

La Slovénie fera naître des sensations singulières chez tous ceux venant explorer sa géographie diversifiée, des montagnes alpines aux plateaux karstiques, en passant par ses rivières alimentées par des glaciers et ses prairies verdoyantes.

De Andrew Bisharat
Publication 3 août 2022, 16:58 CEST
Des paysages propices à l'aventure en Slovénie
La Slovénie fera naître des sensations singulières chez tous ceux venant explorer sa géographie diversifiée, des montagnes alpines aux plateaux karstiques, en passant par ses rivières alimentées par des glaciers et ses prairies verdoyantes.

La légende de l'alpinisme Steve House estime que le temps qu'il a passé à faire de l'alpinisme dans les montagnes slovènes, quand il était étudiant, lui a donné un « superpouvoir » : un sens aigu de la montagne, qui, selon lui, l'a accompagné tout au long de sa brillante carrière d'alpiniste. 

La Slovénie a la réputation de produire des athlètes de montagne dotés de tous types de superpouvoirs. Janja Garnbret, qui est née à Slovenj Gradec et a commencé l'escalade à l'âge de sept ans, a récemment remporté la médaille d'or olympique en escalade sportive. Aujourd'hui âgée de vingt-trois ans, elle est considérée comme la meilleure grimpeuse de compétition de tous les temps. Silvo Karo et Marko Prezelj comptent parmi les légendes de l'alpinisme slovène. Prezelj, notamment, a remporté quatre fois le Piolet d'Or, un prix récompensant les ascensions alpines les plus exceptionnelles réalisées pendant l'année. Tina Maze est l'une des meilleures skieuses alpines de tous les temps, double médaillée d'or olympique. Tadej Pogačar et Primož Roglič font partie des meilleurs cyclistes au monde. Et Luka Kovačič est un coureur de montagne talentueux qui a gravi pour la première fois le mont Triglav, le plus haut sommet de Slovénie, à l'âge de 7 ans. À l'âge adulte, il a établi un nouveau record en grimpant les cinq plus hauts sommets de Slovénie en seulement 14 heures. 

Ces noms prestigieux ont une chose en commun : l'amour de la Slovénie et de sa culture de l'aventure, bâtie sur la diversité de ses paysages, du ciel à la mer. Bien qu'il s'agisse d'un pays relativement petit, les paysages sont propices à de grandes aventures.

Petra Klinar, une grimpeuse du village de Javorniški Rovt, dans les Alpes Karavanke, affirme que la superficie est précisément ce qu'elle aime en Slovénie.

« La Slovénie est toute petite, mais les paysages sont si diversifiés », explique-t-elle. « Il y a une aire de jeu pour tous les sports ; on peut faire de l'escalade ou nager dans la mer, le matin, puis faire une randonnée et admirer le coucher de soleil dans les montagnes, l'après-midi. »

Sports d'hiver alpins

Regarder la ligne d'horizon des Alpes juliennes, c'est contempler ce qui se trouvait autrefois au fond des mers. Cette chaîne calcaire, qui borde le nord-ouest de la Slovénie, est le résultat de millions d'années de dépôt de calcaire au fond de l'océan. Des collisions tectoniques ont soulevé ces dépôts, aujourd'hui rocheux, pour former le mont Triglav (2 864 mètres), le plus haut sommet du pays.

Bien qu’on puisse difficilement les comparer à l'Himalaya, les trois principales chaînes de montagnes de Slovénie, les Alpes juliennes, les Alpes Kamnik-Savinja et les Alpes Karavanke, comptent plus de 300 sommets culminant à plus de 2 000 mètres. Et ces montagnes ne sont pas des moindres : des parois de 1 000 mètres de haut, des glaciers, des corniches, de la glace et de la neige ; elles sont considérées par les alpinistes et les skieurs comme des défis majeurs à relever. Heureusement, la Slovénie compte plus de 50 stations de ski, qui permettent à tous de découvrir cet environnement alpin en hiver et d'admirer la vue, en toute sécurité.

Avec leurs parois de 1 000 mètres de haut, leurs glaciers et leurs corniches saupoudrées de glace et de neige, les montagnes slovènes constituent un défi de taille pour la pratique des sports d'hiver et du snowboard.

PHOTOGRAPHIE DE Corey Rich

Randonnée dans les hautes terres

En été, les randonneurs se rendent en Slovénie pour explorer les 10 000 kilomètres de chemins balisés qui sillonnent tout le pays. Des routes pleinement accessibles dans la haute zone alpine permettent aux randonneurs de commencer leur ascension à des altitudes allant jusqu'à 2 000 mètres ; rendant des objectifs comme le mont Mangart (2 679 mètres), troisième plus haut sommet de Slovénie, beaucoup plus atteignables.

Le long du chemin, environ 179 refuges de montagne, abris et bivouacs servent à la fois de destinations et de points de contrôle aux randonneurs comme Luka Stražar, un guide de montagne certifié par l'UIAGM qui vit à Javorniški Rovt.

« Les refuges de montagne slovènes sont toujours un bon choix quand on veut déjeuner et profiter du paysage », explique Stražar. « Grâce à des sentiers de randonnée bien développés et balisés dans toute la Slovénie, les visiteurs peuvent explorer à pied tous les recoins de ce paysage diversifié. »

Avec ses 10 000 kilomètres de sentiers aménagés à travers le pays, la Slovénie offre aux randonneurs la possibilité d'explorer, des cimes aux gorges et vallées.

PHOTOGRAPHIE DE Corey Rich

Kayak sur rivière

Si certains paysages sont accessibles à pied, d'autres ne le sont qu'en kayak ou en radeau pneumatique. L'eau de fonte des glaciers alpins alimente des dizaines de rivières et de bassins hydrographiques importants, qui se prêtent à merveille à la pagaie, que vous choisissiez de flotter tranquillement ou de vous lancer dans des rapides de classe V.

Originaire de la Hongrie, Sára Seprenyi, une kayakiste chevronnée comptant 20 ans d'expérience, est tombée amoureuse de la Slovénie et s'est installée à Ljubljana pour être plus proche de ses rivières préférées.

« En Slovénie, on peut pagayer sur tous les types d'eau », explique-t-elle. « L'eau est aussi très propre, ce qui permet de voir en profondeur et d'admirer les poissons qui nagent sous la surface. Avec les montagnes tout autour, c'est magique, on se croirait dans une carte postale ! »

La rivière Savinja, par exemple, est une rivière de 102 kilomètres de long dont le cours supérieur est populaire auprès des kayakistes. La rivière prend sa source en amont de la Rinka, l'une des plus belles chutes d'eau de Slovénie.

« La Savinja est comme un trésor caché entre les montagnes », s'émerveille Seprenyi. « La rivière a différentes sections qui conviennent à tous les pagayeurs. Pendant les grosses pluies, l'eau descend des montagnes et la rivière devient sauvage, ce qui est génial quand on veut voguer ! »

Les eaux de fonte des glaciers alpins alimentent les rivières slovènes en eau cristalline, permettant des explorations en kayak ou en radeau pneumatique.

PHOTOGRAPHIE DE Corey Rich

Forêts, plaines et mines à vélo

Là où les montagnes et les rivières sont absentes, il est probable que vous trouverez une forêt, la Slovénie étant l'un des pays les plus densément boisés d'Europe. Environ 60 % des paysages slovènes sont constitués de forêts ; principalement de hêtres, mais aussi de sapins, d'épicéas, d'érables et de chênes.

Au sein de ces forêts romantiques, d'anciens chemins de randonnée ont été convertis en des centaines de pistes de VTT, dans des régions telles que Kranjska Gora, Cerkno, Vogel, Krvavec, Koroška, Kočevsko, Rogla, sans oublier les collines de Maribor Pohorje.

Koroška est une région unique ; pas seulement parce que l'on peut y faire du vélo tout terrain à travers des forêts et des collines verdoyantes, mais aussi parce que l'on peut y faire du vélo sous terre. Un ancien puits de mine menant à la mine abandonnée de Mežica, près du mont Peca, a été transformé en une piste de VTT de cinq kilomètres de long, enfouie sous les racines des arbres.

La Slovénie est l'un des pays les plus densément boisés d'Europe, doté de forêts ancestrales et de sentiers interminables à parcourir à deux pieds ou à deux roues.

PHOTOGRAPHIE DE Corey Rich

Escalade dans le karst

La topographie du sud-ouest de la Slovénie est définie par le plateau karstique qui borde la mer Adriatique. Les roches calcaires et dolomitiques solubles perdent inlassablement leur bataille avec l'eau, résultant en d'impressionnantes formations sculptées dans le paysage ; des falaises imposantes propices à l'escalade aux quelques 8 000 grottes mystérieuses, notamment celles de Postojna et Škocjan, qui méritent d'être explorées.

Les falaises d'Osp, de Mišja Peč et de Črni Kal comptent parmi les sites d'escalade sportive les plus réputés et les plus historiques, non seulement de Slovénie, mais aussi d'Europe. En 1988, ces falaises ont accueilli la première compétition d'escalade sportive de Slovénie. Dans les années 90, Mišja Peč est devenu un lieu où les grimpeurs venaient repousser leurs limites, sur un calcaire escarpé, recouvert de tuffeau et criblé de cavités permettant une escalade aussi complexe qu'exaltante.

« L'escalade n'est pas seulement un élément important de la culture alpine, mais aussi de la culture slovène en général », déclare Luka Stražar. « L'alpinisme et l'escalade ont toujours joué un rôle important dans l'identité nationale du peuple slovène. Avec l'inclusion de l'escalade aux Jeux olympiques et la domination totale de Janja Garbret dans les compétitions féminines, l'escalade s'est vraiment développée au cours des dernières années. »

Les paysages risqués de la Slovénie éveillent les esprits aventureux. Ses falaises imposantes, sculptées par le temps, sont parfaites pour l'escalade.

PHOTOGRAPHIE DE Corey Rich

Que vous escaladiez des roches calcaires, dévaliez des pentes enneigées, rouliez sur un sentier à voie unique ou descendiez des rapides déchaînés, Stražar affirme que le plus important pour découvrir ces paysages est d'adopter une approche positive et respectueuse : « Respectez la nature, absorbez les vibrations de la région, et vous quitterez la Slovénie avec de belles et riches expériences. »

Lire la suite

Vous aimerez aussi

Voyage
La nature slovène, aussi belle que singulière
Voyage
Stonehenge : nos conseils pour visiter ce site antique incontournable
Voyage
États-Unis : 10 destinations estivales hors du commun
Voyage
Comment soutenir le tourisme durable ?
Voyage
Six villages européens à redécouvrir cet été

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2021 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.