La pandémie de coronavirus perturbe les déplacements de personnes et de voyageurs. Retrouvez l’ensemble de nos articles dédiés sur le coronavirus>>

Cap sur la Ruhr, où nature et passé industriel se marient à merveille

« Je ne me serais jamais attendu à ce que ce soit si vert ! ». Le passé industriel de la région de la Ruhr n’a pas assombri le paysage urbain, bien au contraire. Les friches sont réaménagées pour accueillir toute la culture hétéroclite du pays.

De Margot Hinry
Publication 19 sept. 2022, 16:00 CEST
Installation artistique dans l'Angerpark de Ulrich Genth et Heike Mutter, route de la culture industrielle.

Installation artistique dans l'Angerpark de Ulrich Genth et Heike Mutter, route de la culture industrielle.

PHOTOGRAPHIE DE DZT/Francesco Carovillano

Nichée dans le premier bassin industriel de l’Europe de l’Ouest, cette région allemande de plus de 10 millions d’habitants regroupe à elle seule les plus grandes villes industrielles du pays. Pourtant, parmi les anciennes usines de sidérurgie, les mines de charbon et les aciéries désaffectées, la nature a repris ses droits. Les paysages de la région de la Ruhr offrent un somptueux mélange d’histoire et de verdure. Le charbon, l'acier et la bière ont laissé place à l'art, la culture et l'éducation.

« Au lieu de démolir d'anciennes usines ou mines de charbon, on les utilise désormais comme lieux de théâtre, de musique et d'autres événements. Le Gazomètre d'Oberhausen est l'exemple parfait de l'efficacité de ce changement structurel. L'ancienne tour de stockage de gaz est aujourd'hui utilisée comme salle d'exposition et accueille certaines des expositions les plus réussies d'Allemagne » explique Nina Dolezych, spécialiste des relations publiques et de la presse pour le tourisme de la Ruhr.

La Ruhr embrasse son passé industriel pour créer des aménagements urbains innovants qui plaisent. Parmi les 53 villes que compte la région, on dénombre « 1 000 monuments industriels, 200 musées, 250 festivals, 120 théâtres et 3 scènes accueillant des comédies musicales ». La ville d’Essen a notamment reçu le titre de Capitale Verte de l’Europe, décerné par la Commission européenne en 2017, pour ses efforts visant à développer un espace urbain durable.

« Le passé industriel joue un rôle important dans la région de la Ruhr. Pour les gens d'ici, il est une source d'identité. Par conséquent, il ne doit pas être ignoré dans le réaménagement des anciennes zones » souligne Nina Dolezych. « En tant que point de repère de l'ancienne et de la nouvelle région de la Ruhr, Zollverein est probablement le symbole le plus frappant de la transformation structurelle d'une région minière mature en une métropole moderne de la Ruhr [...] ». «C'est le monument industriel le plus important d'Allemagne, c'est une curiosité, un lieu d'événements, un site d’avenir, de culture et d’affaires » décrit le Dr. Noll, président du conseil d'administration de la fondation Zollverein, avec enthousiasme. Le site est aujourd'hui classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, « la houille noire était produite dans des centaines de mines de charbon dans la région de la Ruhr connue sous le nom de "Ruhrgebiet" en allemand. Mais une seule a été classée au patrimoine mondial de l'UNESCO » affirme l'expert. 

Sur place, là où jadis, le charbon et les pierres étaient triés, se trouve désormais un musé, des restaurants, des expositions d'artistes. « Nous organisons aujourd'hui des concerts classiques ou des festivals de littérature dans un cadre moderne, là où il y avait autrefois un lieu de travail plein de bruit et de poussière ». Des anciens mineurs sont devenus guides et offrent aux plus curieux une visite au coeur de l'histoire de ce lieu industriel. 

L'été, les habitants jouissent d'une petite piscine, installée au milieu de ces grands espaces, il y a plus de 20 ans, par des artistes locaux. « En hiver, nous avons aussi une patinoire. Faire du patin à glace devant les fours qui dépassaient les 1 200 degrés lorsque la cokerie était en service est vraiment unique. C'est une image prenante qui symbolise le changement structurel de la région [...] » témoigne le Dr. Noll.

Zeche Zollverein, Essen, Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Allemagne - Complexe industriel de la mine de charbon de Zollverein.

PHOTOGRAPHIE DE FRANCESCO CAROVILLANO

Nul ne pourra visiter cette région sans passer un après-midi au sein de l’incomparable parc de Duisbourg Nord, Landschaftspark. Près de 180 hectares de ce qui abritait autrefois une sidérurgie ont été réaménagés dans le cadre de l’Exposition internationale IBA Emscher Park, en un site pleins de ressources, mêlant les bâtiments industriels à une nature flamboyante.

« L'idée était d'intégrer, de façonner, de développer et de relier les modèles existants qui avaient été formés par l'ancienne utilisation industrielle, et de trouver une nouvelle interprétation avec une nouvelle syntaxe. Les fragments existants devaient être entrelacés pour former un nouveau "paysage". L'expérimentation était autorisée, ce qui signifie que ce qui était une expérimentation à l'époque de l'IBA est considéré comme acquis et accepté aujourd'hui. Le parc paysager de Duisburg Nord était certainement l'un des projets les plus importants de l'IBA » précise Anneliese Latz, fondatrice et directrice du cabinet d’architectes paysagistes Latz Partner.

Le parc de Duisbourg Nord a d’ailleurs été classé par The Guardian parmi les dix plus beaux parcs urbains au monde. Le parc offre une promenade haute en couleurs et en hauteur, permettant de marcher parmi l’histoire de la région. Là-bas, la nature s’empare des hauts fourneaux et des anciens bassins de décantations pour proposer un paysage inédit. « L'usine de hauts-fourneaux désaffectée est aujourd'hui une oasis métropolitaine. Des événements s'y déroulent, des visites guidées passionnantes, au même titre que des séances de cinéma en plein air, des compétitions sportives et des festivals culturels renommés tels que la Ruhrtriennale. »

Entre les festivals, les bars et les musées, les habitants ou visiteurs de la Ruhr ont de quoi festoyer et célébrer la culture. Pour les amoureux du calme et de la nature, en quête d’un temps au cœur des grands espaces, loin de la folie citadine, les sentiers de randonnées et les plus de 1 200 kilomètres de pistes cyclables sauront combler toutes les envies. « "Je ne me serais jamais attendu à ce que ce soit si vert !" est ce que l'on entend le plus chez les personnes qui visitent la Ruhr pour la première fois. Plus de 60 % du territoire de la Ruhr est constitué de forêts, de parcs, de cours d'eau ou d'autres espaces ouverts » relève Nina Dolezych.

Cette singulière région allemande a su réconcilier le paysage industriel de son passé avec des espaces naturels et sauvages. « La notion de "paysage" est appelée à changer. Il ne s'agit plus seulement d'espaces naturels, mais aussi d'espaces créés par l'Homme » conclut Latz Partner.

Plus d’informations sur la culture locale allemande :  https://www.germany.travel/fr/campagne/german-local-culture/accueil.html

Plus d’informations sur la région de la Ruhr : https://www.ruhr-tourismus.de/fr/

Métropole Ruhr Tourisme

React UE

Lire la suite

Vous aimerez aussi

Voyage
Les secrets les mieux gardés du Machu Picchu
Voyage
Top 10 : Visites dans l'Ontario
Voyage
Les meilleures randonnées du monde : Ascensions au sommet
Voyage
Ascensions
Voyage
Stonehenge : nos conseils pour visiter ce site antique incontournable

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2021 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.