Voyage

Et le pays le moins visité d'Europe est...

C'est aussi l'un des pays les plus anciens et les plus petits du monde.

De Christine Blau

Selon l'Organisation mondiale du tourisme, l’Europe attire plus de touristes que n'importe quelle autre région du monde. Plus de 616 millions de personnes ont visité le vieux continent en 2016, et ont donc fait le choix cornélien de préférer un pays parmi la douzaine de destinations très populaires, toutes riches d'histoire et de paysages splendides. La France est le pays qui a séduit la plupart des visiteurs étrangers l'année dernière. Mais quel est le pays le moins visité d'Europe ?

Niché sur une falaise et ceint par l’Italie, Saint-Marin est le troisième plus petit État d’Europe après le Vatican et Monaco, avec une superficie totale de 61,19 km2,=. C'est aussi le pays le moins visité d'Europe.

Voici quelques raisons de vous rendre dans cette destination méconnue.

 

POUR LES FÉRUS D'HISTOIRE

Fondée au 4e siècle, Saint-Marin est une des plus anciennes Républiques du monde et une des dernières Cités-États d'Europe, qui ont joué un rôle crucial dans le développement du modèle démocratique dans le monde. Parcourez la capitale entièrement piétonne, nommée elle aussi Saint-Marin, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. L'aménagement médiéval et les trois imposantes forteresses de la ville vous ouvriront les pages de la tumultueuse histoire de la région.

 

POUR LES AMOUREUX DE LA NATURE

Le Mont Titan, relief montagneux des Apennins qui s'élève à 739 mètres, est la montagne principale de la République de Saint-Marin lovée dans le haut de la botte de l’Italie. Saint-Marin est entouré par la mer Adriatique, qu'il surplombe avec superbe. Les vieux bancs de pierres grises incitent à s’asseoir un instant pour admirer les villages périphériques. Prenez le funiculaire depuis Borgo Maggiore pour jouir d'une vue imprenable sur l’Italie.

 

POUR LES GASTRONOMES

Tous les délices de la cuisine italienne se retrouvent à Saint-Marin. Avec une longue tradition dans la fabrication du fromage, la cuisine saint-marinaise mêle pâtes gourmandes et plats de viande, à la fois riches et frais, à base d'ingrédients locaux. Spécialité de la région : les galettes de pain nommées piade, similaires aux piadine de la région Émilie-Romagne. Et n'oublions pas le vin ! Les Saint-Marinais produisent du vin depuis des millénaires et laissent vieillir leurs bouteilles dans de grandes caves.

 

POUR LES AMOUREUX D’ARCHITECTURE

Les visiteurs remontent le fil du temps dans le musée à ciel ouvert qu'est la capitale. Saint-Marin abrite des couvents du 14e et 16e siècles, le théâtre Titano construit au 18e siècle et une basilique néoclassique construite au 19e siècle. Le plus beau monument est sans doute le Palazzo Pubblico, sorte de Palazzo Vecchio miniature.

 

POUR LES ÉCONOMES

La politique fiscale de Saint-Marin a favorisé le développement de commerces à moindres prix, du moins bien plus bas qu'en Italie. Les céramiques des années 1950 attirent les collectionneurs. Il en va de même pour les timbres postaux créés à la fin du 19e siècle pour les courriers circulant à l'intérieur de Saint-Marin, que les philatélistes recherchent avec passion.

 

POUR LES RANDONNEURS D'UN JOUR

Saint-Marin ne fait pas partie de l'Union européenne mais ses frontières avec l'Italie sont ouvertes pour les touristes souhaitant séjourner sur l'Île moins de 10 jours. C'est une destination idéale d'un ou deux jours depuis Florence ou Bologne, situées à moins de 3 heures.