Suède : à l'aventure en territoire sámi

Partez en voyage dans l'Arctique suédois et découvrez la vie des Sámis, peuple indigène de Laponie.

De Sarah Riches
Publication 20 déc. 2023, 11:43 CET
Le village pêcheur de Hamnøy, dans l'archipel de Hamnøy, est la quintessence de l'Arctique norvégien.

Le village pêcheur de Hamnøy, dans l'archipel de Hamnøy, est la quintessence de l'Arctique norvégien.

PHOTOGRAPHIE DE ClickAlps, AWL

Le peuple sámi, traditionnellement nomade, élève des rennes à travers le Sápmi (Laponie) depuis 7 000 ans, bien avant que la région ne soit divisée entre la Norvège, la Suède, la Finlande et la Russie. Les rennes font partie intégrante du mode de vie des Sámis, qui est menacé par le changement climatique, les mines et l'appropriation culturelle. La Suède abrite 20 000 Sámis, dont un cinquième se déplace avec un troupeau autour de la Laponie, région classée au patrimoine mondial de l'UNESCO et située dans le nord arctique de la Suède. Les autres font vivre leurs coutumes en perpétuant des traditions ancestrales et en partageant l’histoire de leur patrimoine. Voici quelques manières de découvrir leur culture. 

 

1. EN FAISANT DU SKI DE FOND

Lennart Pittja, propriétaire sámi du Sapmi Nature Camp, guide les visiteurs lors d’expéditions en ski de fond à travers la Laponie. « Nous vivons ici depuis 7 000 ans et il est difficile de repérer la moindre trace de notre passage », explique-t-il. « J'emmène les visiteurs sur la terre de mes ancêtres, car ils ont besoin de mes yeux et de mes connaissances pour voir les marques de ces 7 000 années. » En suivant les traces de ses ancêtres, Lennart attire l’attention sur un village sámi abandonné, caché sous la neige et les épicéas, au bord du fleuve Luleälven. Il n’y reste qu'une zone de cuisine, une cloche et un bateau, resté enchaîné à un arbre depuis la construction de la route dans les années 1960.

 

2. EN RENCONTRANT DES RENNES

Dans les chalets et les campings de Nutti Sámi Siida, à Jukkasjärvi, les clients peuvent monter à bord d’un traîneau tiré par des rennes et nourrir les animaux de lichen. Ensuite, Klara Enbom, guide sámi, leur prépare de la soupe d’ortie, du renne fumé et du jus d’airelle rouge autour d’un feu de camp dans une tente lavvu, tout en leur racontant la discrimination subie par les Sámis et comment les parcs éoliens constituent une entrave aux itinéraires de leurs troupeaux. « On appâte les touristes avec les rennes, et puis on les éduque comme ils ne l’ont jamais été », dit-elle, plaisantant à moitié. 

Thea-Olivia Persson Fjallman est gardienne de troupeaux de rennes et guide, tout comme ses ancêtres, qui ont gardé des rennes partout en Laponie pendant 7 000 ans. 

PHOTOGRAPHIE DE Sarah Riches

3. EN VISITANT UN MUSÉE SÁMI

Les terres glacées Sápmi, parsemées de forêts de bouleaux et de pins, semblent à première vue inhabitées. Ceux qui savent où poser les yeux trouveront pourtant des signes millénaires de la culture sámi. Un tiers des 300 glaciers suédois se situent en Laponie et, en fondant, laissent l’humain actuel faire des découvertes telles qu’un traineau vieux de 400 ans, des flèches d’il y a 1 000 ans ou des skis datant d’il y a 5 000 ans. L’Ájtte Museum, à Jokkmokk, plonge dans l’histoire sámi et explore les croyances spirituelles du peuple, leur artisanat et leurs techniques de survie en exposant par exemple des percussions fabriquées à la main, une robe traditionnelle et une tente lavvu. Il offre un aperçu fascinant du mode de vie des Samis.

 

4. EN ACHETANT DES OBJETS ARTISANAUX

L'achat d'objets artisanaux favorise l'économie locale des zones rurales comme Jukkasjärvi. Il s’agit également d’un bon moyen d'apprécier la culture sámi et de la maintenir en vie. La boutique du musée en plein air Márkanbáiki propose des paniers, des tasses kuksa sculptées à la main et des bijoux en argent censés chasser les mauvais esprits. « Nous utilisons la peau des rennes pour fabriquer des sacs de café, la fourrure pour les bottes et les bois pour les couteaux », explique la guide sámi Thea-Olivia Persson Fjallman. Les couteaux sont courbés pour faciliter leur prise en main avec des gants et tous les objets artisanaux sont décorés. « Comme nous étions nomades, nous ne pouvions pas transporter des objets de valeur, alors nous avons embelli des objets utiles. »

 

5. EN PÊCHANT SOUS LA GLACE

Emanuel Swärd, qui dirige l'Arctic Retreat, aide ses clients à pêcher sous la glace à Överstbyn, puis cuisine leurs prises. Après avoir étudié la pêche sportive, Emanuel est devenu guide, a remporté un record du monde pour avoir remonté la plus longue perche et est devenu influenceur dans le domaine de la pêche. « La perche est comme une drogue qui vous pousse à continuer la pêche, car elle est très facile à attraper », plaisante-t-il. À l'aide d'images satellite, Emanuel aide ses clients à trouver des endroits profonds et dépourvus de rochers dans la rivière de Råneå ou le lac Vitträsket, à percer un trou dans la glace et à utiliser des appâts phosphorescents pour attirer l'omble chevalier.

 

LE MEILLEUR DES VOYAGES : L’HIVER AVEC LES SÁMIS

1. En Suède
Assistez à une course de rennes au marché artisanal de Jokkmokk, vieux de 400 ans, faites du traîneau à chiens dans une forêt d'épicéas, de la motoneige sur des rivières gelées et un safari à la recherche d'élans lors d'un voyage en Laponie suédoise durant lequel vous pourrez également rencontrer des éleveurs de rennes sámis. À partir de 21 900 SEK par personne (1 960 euros), incluant un guide, les activités et cinq nuits d'hébergement en pension complète (sauf un déjeuner), avec Laponia Adventures.

2. En Finlande
Faites l'expérience de la « Laponie comme un local » avec 50° North, agence spécialisée dans le tourisme en Arctique. Vous pourrez essayer la pêche sur glace, la motoneige, le ski de fond ou le ski alpin ainsi qu’une expédition avec des chiens husky, et profiter d’une promenade en traîneau et de la visite d'un élevage de rennes près d'Äkäslompolo. À partir de 1 530 € par personne, comprenant les activités, la location de vêtements d'hiver, six nuits d'hébergement, deux déjeuners et les trajets depuis et vers l'aéroport de Kittilä.

3. En Norvège
Apprenez à manier le lasso, donnez à manger aux rennes, coupez du bois, écoutez de la musique folklorique joik et laissez-vous porter par les récits mythiques des conteurs locaux. Le programme Visit Natives Sámi Reindeer Herding Experience donne également aux voyageurs la possibilité de se déplacer sur des skis en bois, de conduire une motoneige et de faire une promenade en traîneau dans la nature norvégienne. À partir de 26 557 NOK par personne (2 350 euros), incluant les guides, le transport local, trois nuits d'hébergement, les repas, le matériel de camping, la location de vêtements d'hiver et les trajets depuis et vers l'aéroport d'Alta.

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

loading

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2024 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.