Iakoutsk, la ville la plus froide du monde

Près de 300 000 âmes peuplent Iakoutsk, en Russie, tenue pour être la ville la plus froide du monde.

Cet article a paru dans le magazine National Geographic de mars 2018.

La ville la plus haute du monde, la plus densément peuplée ou la plus polluée : Steeve Iuncker, photographe basé à Genève (Suisse), les a toutes cherchées. Pour son projet baptisé « Villes extrêmes », il a décidé de photographier la vie quotidienne dans ces villes qui battent tous les records. C'est ainsi qu'il s'est retrouvé à Iakoutsk, en Russie.

Capitale de la république de Sakha, une région sibérienne de 3,1 millions de kilomètres carrés, Iakoutsk est connue comme la ville la plus froide du monde. « Aucun autre point du globe ne connaît une telle amplitude thermique, rappelle Steeve Iuncker. Les températures, qui peuvent dépasser 29°C le temps d'un court été, plongent régulièrement à -40°C en hiver. » Le record est même de -64°C.

Pour Steeve Iuncker, Iakoutsk a été l'une des villes extrêmes les plus difficiles à photographier. Quand il bravait le froid pour sortir, le givre recouvrait instantanément son appareil photo, dont le mécanisme gelait.

Le projet vise à savoir si les environnements extrêmes déclenchaient chez leurs habitants des émotions ou des comportements extrêmes. À Iakoutsk, ce n'est visiblement pas le cas. Il fait souvent trop froid pour creuser le sol et construire des bâtiments ou des sépultures, trop froid pour faire voler des avions ou faire pousser des semences.

Les marchés comme celui en photo du couverture ne proposent pas de fruits et légumes frais, précise Iuncker, mais ils offrent un choix de poissons gelés « arrangés comme des bouquets de fleurs. »

Lire la suite