Voyage

La moitié des habitants de ce pays croient à l'existence des Elfes

Oui, vraiment.

De Rich Warren
Les elfes se plairaient particulièrement dans les contrées islandaises.

Les elfes sont petits ; ils mesurent à peine plus de 1m de haut. Et bien qu’ils possèdent de grandes oreilles et portent des vêtements désuets, ils ne surmontent pas leurs têtes de chapeaux pointus. 

Nous pouvons apprendre tout cela en faisant une « marche elfique » à Hafnarfjörður, une ville portuaire islandaise non loin de Reykjavík, réputée pour être la capitale des Elfes. 

Oui. Des elfes. 54 % des Islandais croient en leur existence ou disent qu’il est possible qu’ils existent.

Des routes ont été déviées près des blocs rocheux où les elfes, álfar en Islandais, sont supposés vivre. Un ancien membre du Parlement islandais jure même qu’il a été sauvé d’un accident de voiture par une famille d’elfes.

Durant l'hiver une promenade « elfique » est organisée dans Hafnarfjörður et elle a pour nom « Les 13 farceurs de Noël ». Cette promenade met en scène des farceurs comme Hurðaskellir (Briseur de portes) et Kertasnikír (Voleur de bougies). Les enfants laissent souvent leurs chaussures sur le pas de leurs portes pour que les farceurs de Noël les remplissent de friandises.

Les fêtes sont généralement une période de l’année propice pour apercevoir les Elfes ; à Noël et au jour de l’an, ils sont de sortie, à la recherche d’un nouveau foyer.

Les promenades se font souvent du côté d'Hamarinn, la falaise où les rois et reines elfiques, paraît-il, officient, et du parc d'Hellisgerði, une coulée de lave solidifiée que les Elfes trouvent particulièrement à leur goût. En décembre les visiteurs peuvent se laisser envahir par l'esprit de Noël au marché du centre-ville.

Vous voulez en apprendre plus ? Inscrivez-vous à l’école d’Elfe de Reykjavik où pendant trois à quatre heures de cours, vous pourrez faire le plein de manuels, thés et biscuits et vous obtiendrez un diplôme d’Elfe.

Lire la suite