La pandémie de coronavirus perturbe les déplacements de personnes et de voyageurs. Retrouvez l’ensemble de nos articles dédiés sur le coronavirus>>

Vies nomades : une ode à l'itinérance par les photographes National Geographic

Auréolé de trois Oscars, dont celui du meilleur film, Nomadland sortira au cinéma le 9 juin prochain. Plongez dans les archives de National Geographic et découvrez la vie de ceux pour qui l’itinérance a toujours été synonyme de liberté.

Publication 6 juin 2021, 11:00 CEST
Nomadland suit l’histoire de Fern (Frances McDormand), une femme d’une soixantaine d’années qui, victime de la ...

Nomadland suit l’histoire de Fern (Frances McDormand), une femme d’une soixantaine d’années qui, victime de la pauvreté, décide de prendre la route au volant d’un camping-car. Le film s’inspire d’un livre écrit par Jessica Bruder et son casting est composé de vrai.es nomades.

Photographie de SEARCHLIGHT / 20TH CENTURY PICTURES

« Un foyer est-il un simple mot ou une chose que l’on porte en soi ? » se demandait Morrissey, l’ancien leader du groupe The Smiths, en 2017 dans son titre Home is a Question Mark. Cette chanson accompagne les premières minutes de Nomadland, le long-métrage de Chloé Zhao récompensé par trois Oscars dans des catégories prestigieuses : meilleure actrice, meilleure réalisatrice et meilleur film.

Elles transmettent une conviction, omniprésente dans Nomadland, qui dresse un si beau portrait de celles et ceux qui ont décidé de vivre en prenant la route. Le casting éclectique de Nomadland, au cinéma le 9 juin, est composé en grande partie par de vrais nomades, des femmes et des hommes qui ont quitté la « tyrannie du dollar » pour la liberté de l'itinérance. Ils ont décidé de vivre une vie paisible, en marge de la société, jouissant d’un environnement toujours changeant.

Si pour d'aucuns ce mode de vie va à l'encontre de l'idée qu'ils se font de la « normalité », cette forme de vie plus simple - parfois plus libre et authentique - est pour ces nouveaux nomades une invitation au voyage intérieur.

 

UNE VIE NOMADE

Nos ancêtres étaient nomades et la sédentarisation resta longtemps un concept abstrait. L’étymologie même du mot nomade est assez ancienne. Il serait dérivé du latin nomas, désignant « l'errance ». Aux origines, les Hommes trouvaient leurs moyens de subsistance en parcourant les paysages, en suivant les animaux, en se déplaçant au gré des saisons. Trouver de l’eau et de la nourriture, rester au chaud et à l’abri étaient les seuls impératifs.

Bien que les peuples nomades se fassent plus rares depuis l’expansion des centres urbains et l’industrialisation, ils sont encore nombreux. Il y a notamment les nomades pastoraux, qui guident des animaux d’un territoire à l’autre au fil de l’année, comme les Changpa, des gardiens de troupeaux tibétains, les Samis, les Berbères ou encore les Bédouins. On peut également citer les peuples khoïsan en Afrique du Sud, les Kachkaïs au Moyen-Orient mais aussi les Bajau, célèbres « nomades de la mer ».

Il y a aussi les peuples chasseurs-cueilleurs comme les peuples aborigènes d’Australie ou les Pieds-Noirs et les Sioux des plaines nord-américaines.

Certains nomades, au gré de leur itinérance, se font artisants, forains ou acceptent des emplois occasionnels. C’est le cas notamment des Roms et des forains itinérants.

 

Chloé Zhao, scénariste et réalisatrice de Nomadland, est la première femme asiatique à avoir remporté l’Oscar de la meilleure réalisatrice. Pour elle, « certaines personnes appartiennent à la route et à ce mode de vie, c’est le cas par exemple des tribus nomades. Après, il y en a d’autres qui ont besoin d’être sur les routes parce que la société les a mises de côté. Elles doivent alors trouver une autre façon de vivre pour être en paix [avec elles-mêmes]. »

À propos de son film, elle ajoute : « Je pense que le sujet et la force de l’histoire valent pour toutes les parties du globe et s’appliquent à tous les milieux sociaux. » 

La vie en mouvement entraîne par défaut un fort sentiment d’indépendance. Comme le dit l'un des personnages de Nomadland, « J’aime ce mode de vie. C’est une vie de liberté, de beauté, de connexion avec la Terre ... mais il faut faire des sacrifices. Vous devez apprendre à régler vos problèmes tout seul. »

 

Nomadland, au cinéma le 9 juin.

The Walt Disney Company est le principal détenteur de National Geographic Partners.

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.co.uk en langue anglaise.

Lire la suite

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2017 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.