Voyage

Partez à la découverte de l'Europe hors des sentiers battus

Explorez les paysages sublimes de l'Europe en partant à l'assaut des sentiers de randonnée les moins connus du continent.

De Michaela Trimble

Le secteur du tourisme mondial se porte très bien. Selon l'Organisation mondiale du tourisme, en 2017, le nombre de voyageurs qui se sont rendus à l'étranger a augmenté de 6 % et près de 52 % des Américains ont pour projet de se rendre en Europe d'ici deux ans. La hausse du nombre de touristes est bénéfique à l'économie des pays, permet de mettre en relation des communautés et de mieux comprendre le monde. Mais elle a aussi des conséquences négatives.

Le tourisme de masse pèse sur les infrastructures du pays de destination, sur ses résidents et ses paysages naturels. En Europe, cet afflux de voyageurs se traduit souvent par des routes engorgées et des merveilles architecturales bondées. Les villes, comme les zones rurales, sont touchées par ce phénomène. Des sentiers de randonnées populaires, comme le Cinque Terre en Italie ou le Tour du Mont Blanc en France, reçoivent aussi un nombre impressionnant de visiteurs. Conséquence : les zones montagneuses les plus sauvages du continent sont très fréquentées.

Si découvrir les paysages naturels les plus célèbres d'Europe avec des masses de touristes ne vous attire pas, les régions moins connues du continent ont beaucoup à vous offrir. Le long du chemin, vous découvrirez des villes côtières idylliques, des monastères perchés au sommet des montagnes, des gorges et des cascades pittoresques.

 

L'ALPE-ADRIA TRAIl : UN SENTIER, TROIS PAYS

Avec ses 750 km de long et ses 43 étapes, l'Alpe-Adria Trail traverse l'Autriche, la Slovénie et l'Italie. Le sentier relie Grossglockner, le plus haut sommet d'Autriche, à Muggia, une ville côtière du nord-est de l'Italie.

Un mois est nécessaire pour parcourir la totalité de ce long sentier. La plupart des randonneurs s'élancent pour quatre jours à deux semaines et parcourent entre deux et cinq étapes du sentier, qui vous emmène dans le « jardin d'Éden ». Au fil du parcours, les lacs de montagne de la Carinthie, les parois verticales et les falaises à pic des Dolomites, dans la région de la Frioul-Vénétie julienne dévoilent toute leur beauté.

Mountain Travel Sobek vous propose une randonnée de 10 jours, au cours de laquelle vous parcourrez près de 100 km sur les plus belles sections du sentier. Le départ a lieu à Salzburg en Autriche et la randonnée s'achève à Trieste en Italie. N'hésitez pas à aller au-delà des lacs et des rivières de montagne pour découvrir les plus hauts sommets et les vallées luxuriantes de la région. Vous pourrez notamment passer devant des monuments comme le Garnet Gate, la « porte aux grenats » en Autriche et le sanctuaire du Monte Lussari en Italie. Une journée suffit pour vous rendre dans les trois pays. Vous pourrez même achever votre randonnée avec une ascension matinale du Vršič, le plus haut col montagneux de Slovénie, situé à 1 611 mètres d'altitude.

 

GRÈCE : À LA DÉCOUVERTE DE LA GORGE DE LOUSIOS

Lorsqu'ils se rendent en Grèce, la plupart des voyageurs choisissent de visiter des villes historiques comme Athènes, Delphes et Santorin, ou des îles aux maisons colorées.

Mais la Grèce a aussi beaucoup à offrir en s'éloignant de ces lieux et en s'élançant sur les sentiers de randonnées sauvages du pays. Si vous choisissez de faire de la randonnée dans la région de la Gorge de Lousios, dans le Péloponnèse, commencez votre périple dans le village de Karytaina et dirigez-vous en direction de Dimitsana, au nord.

Ce sentier, peu fréquenté, est très agréable, avec ses ruisseaux bordés de fleurs sauvages qui poussent en abondance et ses prairies parsemées de cyprès et ses oliveraies.

Peregrine Adventures propose une journée randonnée dans la Gorge de Lousios. Les débutants peuvent participer à ce parcours de 14 km qui passe à proximité de superbes monastères perchés au sommet des montagnes.

Traversez le village médiéval de Karytaina, situé non loin du confluent de la gorge, avant de reprendre la route pour Stemnitsa et Andritsaina, deux villes reconnaissables par leurs maisons aux tuiles de terre cuite. Le monastère de Prodromos n'étant pas loin, n'hésitez pas à le visiter et à rencontrer les moines locaux qui y vivent. La visite sera aussi l'occasion de découvrir comment l'édifice de bois et d'argile a été construit de façon précaire à même la paroi rocheuse.

Avant d'achever cette randonnée, petit arrêt au monastère byzantin de Philosophou, érigé au 10e siècle. Ce monastère est connu pour avoir abriter une école secrète, la krifó scholió, dirigée par des moines sous l'empire Ottoman. 

 

ESPAGNE : BOL D'AIR MARIN SUR LE O CAMINO DOS FAROS

Le chemin de Compostelle est le théâtre du plus célèbre pèlerinage d'Espagne et attire de nombreux randonneurs qui veulent y tenter leur chance.

Si vous voulez quitter les sentiers battus, le sentier côtier O Camiño dos Faros est fait pour vous. Tout aussi fascinant, ce dernier serpente à travers le paysage sauvage et brut de la Costa da Morte, sur la côte Atlantique de la Galice en Espagne.

O Camiño dos Faros, le « sentier des phares » en français, a été créé par un groupe de volontaires locaux. Au fil de ce sentier long de 200 km, les caps et les promontoires de la Galice se dévoilent, tout comme le remarquable patrimoine architectural de la région.

Pour les randonneurs expérimentés, On Foot Holidays organise un trek de 10 jours sur le sentier. Du lever au coucher du soleil, les participants découvriront les environs à quelques mètres du vide, au sommet des falaises. Phares, villages pittoresques et plages vides se révèlent au fur et à mesure de ce sentier côtier sauvage, qui s'achève au phare du Cap Finisterre. Une section du chemin de Compostelle s'achève également au Cap Finisterre, qui est le lieu idéal pour déguster des poissons et fruits de mer frais. La pêche constitue d'ailleurs la première source de revenus de la région.

 

ITALIE : LA VIA FRANCIGENA, CHEMIN DE PÈLERINAGE MÉCONNU

La Via Francigena est l'un des chemins de pèlerinage les moins connus d'Europe mais cela ne l'empêche pas d'être considéré comme le plus beau par de nombreux marcheurs.

Au Moyen-Âge, ce chemin reliait Canterbury, en Angleterre, à Rome, en Italie, en passant par la France et la Suisse. 90 jours sont nécessaires pour couvrir les 945 km de la portion italienne de la Via Francigena, si vous êtes capable de parcourir 20 km par jour.

Partez à la découverte de ce chemin peu balisé et des sublimes paysages de la région pendant 10 jours avec Wilderness Travel, première entreprise à proposer des randonnées organisées sur la Via Francigena. De Sienne, le chemin vous mènera dans des villes et hameaux historiques, où les vestiges de l'Empire Romain sont encore visibles : voies romaines, amphithéâtres et tombes étrusques se dévoilent au fil du sentier, qui vous conduira à Buonconvento.

Cette ville, située au beau milieu de la campagne toscane et de ses oliveraies, ses champs de blé et ses forêts denses qui abritent des sources chaudes, est un arrêt obligé. Direction ensuite les villes de Montefiascone, Viterbe, Capranica et Sutri. Enfin, Rome est au bout du chemin. 

Une fois arrivés dans la capitale italienne, c'est sur la place Saint-Pierre que les randonneurs achèvent en beauté leur périple.