Animaux

Voici Bob, le flamant rose ambassadeur du Curaçao

Après avoir foncé dans la fenêtre d'un hôtel, ce flamant rose a été sauvé par un vétérinaire local et est depuis devenu une star locale. Mercredi, 21 mars

De Liz Langley
Photographie De Jasper Doest

Si vous vous trouvez à Curaçao, l'île néerlandaise des Caraïbes, et que vous voyez ce qui ressemble à un flamant rose côté passager dans une voiture officielle, c'est normal. C'est Bob.

Dans le cadre de ses fonctions de flamant rose des Caraïbes et ambassadeur de l'ONG locale Fundashon Dier en Onderwijs Cariben, Bob a fait le tour de la ville dans le giron de sa vétérinaire Odette Doest.

Le photographe naturaliste Jasper Doest - et cousin d'Odette - a capturé des instants volés de la nouvelle vie de Bob comme symbole de la faune de l'île, et notamment du sanctuaire qui accueille toutes sortes d'animaux qui ont besoin d'être pris en charge et soignés.

Odette a fondé le sanctuaire faunique en 2016 pour venir en aide à de nombreux animaux recueillis, comme Bob, qui avait foncé dans une fenêtre d'hôtel la même année et avait dû être soigné pour commotion cérébrale.

« Il était si calme quand je l'ai amené dans le cabinet, il était presque soulagé d'être avec nous », se souvient Odette, qui en déduit qu'il a été élevé en captivité. 

Bob présentait également une pododermatite, une infection bactérienne de la peau située le plus souvent au niveau des pattes qui survient généralement lorsque l'animal marche pendant longtemps sur une surface plane comme le béton. Comme les flamants roses ont besoin de leurs pattes pour remuer l'eau à la recherche de crustacés, cette infection empêchait Bob de bien se nourrir et le condamnait à une insuffisance pondérale.

La plupart des animaux admis recueillis au sanctuaire retournent dans la nature, mais Odette estime qu'il est pour le moment plus sûr pour Bob de rester au sanctuaire et d'aider à convaincre le grand public que la faune de Curaçao est belle et mérite d'être protégée.

 

UN VISITEUR SURPRISE

Bob se rend dans les écoles et autres lieux publics de Curaçao, donnant à ses compagnons humains une rare chance de réunir les habitants de l'île et les divers oiseaux locaux.

« La plupart d'entre eux n'ont jamais vu un animal d'aussi près, alors quand un flamant rose plus grand qu'eux entre dans une salle de classe, les élèves sont surexcités », dit Jasper.

Les enfants fascinés apprennent à apprécier de loin les flamants roses sauvages et surtout à ne pas les perturber dans les endroits où ils se nourrissent.

« Cela gâte le plaisir de se nourrir pour eux », explique Odette. « Ils risquent de ne plus se rendre dans ces endroits. »

 

VOUS N'ÊTES PAS SEUL(S)

Pour un oiseau qui vient d'être sauvé, le stress d'être dans un environnement humain peut être aussi grave qu'une blessure, mais les sauveteurs notent que Bob se comporte comme un grand animal de compagnie.

La plupart des oiseaux mettent près d'une semaine à s'adapter à leur nouvel environnement, mais George, un flamant des Caraïbes attaqué par un chien, s'est adapté en à peine une journée, raconte Odette. Selon elle, Bob aurait aidé George à se calmer et à mieux s'adapter, lui montrant même comment chercher sa nourriture dans un seau.

Bob a aussi aidé un autre flamant blessé, qui s'était retrouvé pris au piège dans un déversement de pétrole, qui a aujourd'hui été remis en liberté.

Odette et le reste des sauveteurs préfèrent relâcher les animaux guéris dans leur habitat naturel, mais Bob semble être avec eux dans le meilleur des mondes.

Lire la suite