Saisie de 116 kilos de cornes de rhinocéros en Malaisie

Cette saisie, la plus importante de l’histoire du pays, a une valeur estimée à 12 millions de dollars. Tuesday, August 21, 2018

De Juliette Heuzebroc
Un rhinocéros blanc femelle (à gauche) broute avec un mâle devenu son compagnon, dans la province du Kwazulu-Natal (Afrique du Sud). Un gang de braconniers en hélicoptère l’a poursuivie avec son petit de 4 semaines, lui a tiré une flèche tranquillisante et lui a coupé les cornes à la tronçonneuse. Les gardes-chasse l’ont retrouvée une semaine plus tard cherchant son petit, sans doute mort de faim et de soif.

C’est à l’aéroport de Kuala Lumpur que 50 cornes de rhinocéros en partance pour le Vietnam ont été découvertes la semaine dernière. La cargaison, empaquetée dans des boîtes en carton, était de 116 kg et d'une valeur estimée à environ 12 millions de dollars.

Abdul Kadir Abu Hashim, responsable du département malaisien pour la faune sauvage, a déclaré à l’AFP que cette saisie « est la plus importante dans l'histoire (de la Malaisie) en ce qui concerne le nombre des cornes et leur valeur ».

Les autorités précisent que, en plus des cornes de rhinocéros, la cargaison comprenait des os de tigres et de léopards. Les responsables n’ont pas encore pu être identifiés, à l’instar de la provenance du chargement, bien que ces types de prises soit souvent issues du braconnage opéré sur les rhinocéros d’Afrique pour ensuite être envoyées vers l’Asie de l’est où la demande est constante.

Bien que le braconnage sur les rhinocéros ait été prohibé dans le monde entier en 1977 par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (Cites), ce commerce reste très actif. D’après le Fonds mondial pour la nature (WWF), le prix d’un kilo de cornes de rhinocéros peut atteindre 40 000 à 50 000 €.

Les cornes de rhinocéros sont très plébiscitées dans l’est du continent, et tout particulièrement au Vietnam, où l’on considère que la kératine présente dans les cornes de l’animal aurait des vertus médicinales pour lutter contre les maux de tête, les cancers ainsi que des propriétés aphrodisiaques. Les cornes peuvent donc être vendues entières ou en poudre. La Chine, qui fut également l’un de ses grands importateurs, exprime toujours une demande pour un usage de décoration domestique.

Sur les cinq sous-espèces de rhinocéros, réparties à raison de deux en Afrique et trois en Asie, toutes sont considérées comme menacées par l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN). En 2017, plus de 1000 rhinocéros avaient été victimes du braconnage rien qu’en Afrique du sud.  

Lire la suite