Animaux

Les membracidés : d’étranges insectes casqués qui savent se défendre

Proche parente des cigales, cette famille d’insectes minuscules a développé au cours de l’évolution de curieux attributs thoraciques et d’ingénieuses stratégies de défense pour se protéger des prédateurs. Mardi, 5 mars

De Rédaction National Geographic

Avec leur casque volumineux, les membracidés sont peut-être les insectes les plus étranges du monde. En tout, ils comportent 3 200 espèces décrites, dont la moitié habite les forêts tropicales humides d’Amérique.

Ils sont de petite taille (pas plus de 1,7 cm), mais savent se défendre. Ils portent d’imposants boucliers au niveau du thorax, qui prennent la forme d’un casque muni de pointes, de cornes ou de sphères atypiques. Pour ajouter à leur allure singulière, ils possèdent une trompe munie de deux stylets, avec laquelle ils siphonnent la sève des plantes.

En dehors de leur impressionnante armure, ces espèces ont développé tout un tas de ruses pour se protéger des prédateurs. Certaines arborent des couleurs vives pour signaler une pseudo-toxicité. Elles usent aussi du mimétisme pour se fondre dans le décor, ou d’un camouflage chimique pour brouiller les pistes. D’autres fournissent du miellat, liquide sucré sécrété à partir de la sève des plantes, à des fourmis en échange de leur protection. Imparable !

Dans le numéro de mars 2019 du magazine National Geographic, zoom sur les insectes membracidés, mini-monstres des forêts humides tropicales.

Lire la suite