Murmurez-vous à l'oreille des chats ? Certaines personnes possèdent ce don

Selon une récente étude, les personnes qui comprennent le mieux les signaux envoyés par les chats sont principalement des femmes et des jeunes filles - mais étonnamment, elles ne possèdent pas nécessairement de chat.

Thursday, December 5, 2019,
De Carrie Arnold
Tout comme les humains, les chats communiquent leurs émotions au moyen d'expressions faciales.
Tout comme les humains, les chats communiquent leurs émotions au moyen d'expressions faciales.
Photographie de Melford Taylor, Nat Geo Image Collection

Chaque fois que la nourrice de son chat envoie à Georgia Mason et à son mari des photos de Sylvie et Luke, leurs deux chats tigrés, « nous sommes généralement d’accord sur le fait que nos chats ont l’air joyeux ou grincheux », explique-t-elle.

Selon une nouvelle étude menée par Mason, une biologiste du comportement à l'Université de Guelph au Canada, les personnes capables de décoder systématiquement les expressions félines appartiennent à un clan spécial : celui des personnes qui murmurent à l'oreille des chats.

Pour réaliser son étude, Mason et ses collègues ont mis en ligne un sondage et invité des internautes (Internet étant le plus grand fan club de chats au monde) à y participer. Les 6 329 participants venus de 85 pays ont regardé entre deux et 20 vidéos d'expressions de chats, puis ont répondu s'ils pensaient que les félins étaient en détresse ou heureux. Ces internautes choisis au hasard ont obtenu une moyenne de 11,85 sur 20 - mieux que rien, mais pas exceptionnel.

Mais environ 13 % des participants à l’enquête ont montré un talent inhabituelle à lire les émotions des chats, obtenant au moins 15 sur 20, c'est eux que l'on estime capables de murmurer à l'oreille des chats. Les personnes qui se sont déclarées appartenir au sexe féminin, être jeunes et avoir une expérience vétérinaire professionnelle étaient généralement les plus susceptibles d'obtenir de bons résultats. De manière surprenante pour Mason, la possession d'un chat n'a aucun impact sur leur capacité à interpréter ses émotions. (Vous souhaitez savoir si vous murmurez à l'oreille des chats ? Répondez à cette version abrégée du questionnaire.)

Chez les humains, les expressions faciales représentent un aspect majeur de communication humaine, même si elle est sous-estimée, explique Mason, dont l'étude a été publiée dans le numéro de novembre de la revue Animal Welfare. Et des recherches récentes montrent qu’une variété d’animaux, des rats aux chiens en passant par les chevaux, « créent des expressions faciales qui communiquent clairement ce qu’ils ressentent », déclare-t-elle.

Une étude publiée plus tôt cette année a révélé que les chats ne faisaient pas exception à la règle, tout en laissant entendre que les humains pourraient être capables de comprendre les subtiles moyens de communication utilisés par les chats, en particulier les expressions faciales. (À lire aussi : "Pour un chat, vivre dans une famille nombreuse relève presque de la maltraitance")

 

CHATS GRINCHEUX

Pour le savoir, Mason et ses collègues du Centre Campbell pour l’étude du bien-être animal de l’université se sont tournés vers le plus grand répertoire mondial de vidéos sur le comportement des chats : YouTube.

Les scientifiques ont parcouru des heures et des heures de séquences félines avec un objectif bien spécifique : trouver des séquences de moins de quatre secondes montrant clairement le visage d'un chat - ses yeux, son museau et sa bouche - dans des situations où l'animal était clairement détendu ou contrarié. La narration ou la description de la vidéo a permis à l’équipe de discerner le contexte de la vidéo et, sans surprise, de nombreux chats qui paraissaient bouleversés s'apprêtaient à être examinés par un vétérinaire. Les chercheurs ont évité les vidéos dans lesquelles les chats pointaient leurs oreilles vers l'arrière ou exposaient leurs crocs, signes déjà connus de peur féline.

Ils ont finalement opté pour 40 vidéos courtes, dont 20 montraient des chats heureux et 20 des chats en détresse. Chaque groupe a ensuite été subdivisé en chats actifs et au repos afin que le mouvement du félin ne biaise pas les résultats. Les membres de l’équipe ont également glissé des vidéos de leurs propres chats avant de finaliser le sondage et de le diffuser sur les réseaux sociaux. 

Au-delà des conclusions intrigantes sur les personnes capables de murmurer à l'oreille des chats, l’étude a également révélé que les gens repéraient mieux les émotions positives que les émotions négatives - par exemple, plus de 70 % des personnes interrogées ont correctement deviné que le chat de Mason, Luke, était satisfait.

Mikel Delgado, expert en comportement du chat à l’Université de Californie à Davis, explique que l'étude « montre que les gens peuvent identifier l’état émotionnel d’un chat à partir d’informations très limitées ».

Les chats sont souvent perçus comme impénétrables, mais ils ont probablement des formes de communication subtiles que les humains ont auparavant ignorées.
Photographie de Maresa Pryor, Nat Geo Image Collection

Il ajoute que cette étude est un « bon début » pour comprendre la communication avec les chats, mais met en garde contre l'identification de l'état émotionnel d'un chat sur la base d'un seul élément d'information. « Il nous reste encore beaucoup à comprendre sur le langage corporel du chat », déclare Delgado, qui n’a pas participé à la recherche.

Par exemple, la position de la queue et des oreilles sont également des signaux pertinents pour comprendre l'humeur d'un chat.

 

À LA RECHERCHE D'INDICES

Dans ses futurs travaux, Mason espère comprendre comment les personnes qui murmurent à l'oreille des chats sont si doués dans ce qu'ils font. Par exemple, la manière dont ils repèrent des indices spécifiques dans les expressions faciales des animaux domestiques pourrait aider les vétérinaires et les propriétaires de chats à mieux « parler chat ».

Et si vous aviez peur, humains, que nos amis à fourrure affichent un visage joyeux seulement dans l'intention de nous faire ouvrir une autre boîte de thon, ajoute Mason, les chats utilisent probablement également ces expressions pour interagir les uns avec les autres.

La trame de fond ? « Les chats sont expressifs », conclu-t-elle, « même s'ils sont généralement considérés comme impénétrables ».

Ces chats ont des compagnons improbables

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite