Les macaques japonais, ces singes des neiges si expressifs

En visitant les sources chaudes, repaire des célèbres macaques japonais, un photographe nous montre que nous avons davantage de points communs avec ces animaux que nous pouvons le penser.

De Jasper Doest
Publication 25 déc. 2023, 15:13 CET
01_snow_monkeys

Lors d'une tempête de neige dans le parc national de Jōshin'etsukōgen, sur l'île de Honshu, un macaque japonais s'ébroue pour chasser la neige et les gouttes d'eau de son pelage alors qu’il se repose sur un rocher, en émergeant d'une source chaude.

PHOTOGRAPHIE DE Jasper Doest

Les photos de macaques japonais (Macaca fuscata) se baignant dans des sources chaudes alpines sont légion ; mais à travers mes photographies j’ai voulu montrer ces célèbres « singes des neiges » sous un jour différent, saisissant ainsi les traits et la personnalité de chacun d'entre eux. Ce faisant, j'espérais également amener les gens à réfléchir à la préservation de cette espèce, ainsi qu’à la place qu’elle tient dans la culture.

Les macaques japonais vivent plus au nord que tout autre primate non humain. En 2007, lorsque j'ai visité pour la première fois Jigokudani Yaen-koen, appelé « le parc aux singes de Jigokudani », j'ai été frappé de voir à quel point ils nous étaient semblables. Il est facile de s'identifier à leurs expressions et à leurs comportements. En réalité, ils ressemblent beaucoup à ce que je vois lorsque je me regarde dans un miroir ou que je regarde mes filles.

Depuis, j'y suis retourné huit fois, soit un total d'environ deux mois et demi sur place. J'ai appris ceci : dans les années 1960, les macaques ont commencé à se baigner dans l'une des sources chaudes, ou onsen, rendant l’eau insalubre pour les baigneurs humains. Une piscine séparée a donc été construite spécialement pour ces animaux.

Aujourd'hui, un groupe composé d'environ 160 singes s'y baigne. L'endroit est devenu une attraction touristique majeure, ainsi qu’une source de revenus pour la communauté locale. Des bus entiers de visiteurs provenant des quatre coins du monde achètent des billets pour voir les singes, nourris par le personnel du parc. Même si le nombre de visiteurs en donne l'impression, il ne s'agit pas d'un zoo, les macaques restent des animaux sauvages.

Au fil des ans, j'ai appris à connaître ces macaques et suis devenu soucieux de les protéger. Comme tout photographe naturaliste, je veux créer des portraits qui rendent justice à mes sujets et laissent transparaître leur personnalité. Néanmoins, je souhaite également que l'on prenne en compte le bien-être de ces singes et les effets que le tourisme peut avoir sur eux.

Deux jeunes singes des neiges se blottissent l'un contre l'autre, essayant de se réchauffer dans le froid hivernal. Ces animaux intelligents et particulièrement sociaux vivent sur trois des quatre îles principales du Japon.

PHOTOGRAPHIE DE Jasper Doest

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise. Jasper Doest est membre de l'International League of Conservation Photographers (ILCP), une association internationale de photographes pour la préservation de l'environnement. 

loading

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2024 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.