Animaux

Des ruines mayas sont devenues le refuge d’espèces rares de chauves-souris carnivores

Seulement 1 % des espèces de chauves-souris sont carnivores. Deux d’entre elles ont élu domicile dans un ancien temple maya, au Mexique.

De Rédaction National Geographic

Des ailes de 1 m d’envergure, des dents pointues, de longues oreilles translucides, une face de loup ridée et, au sommet du museau, une ouverture, appelée feuille nasale, permettant l’écholocalisation... voilà l’étrange apparence des deux espèces de chauves-souris carnivores qui pendent du plafond en pierre du temple maya d’Hormiguero, dans le sud du Mexique.

Chrotopterus auritus et Vampirum spectrum, le chiroptère oreillard et le faux-vampire spectre ne boivent pas le sang des animaux, ainsi que le font les vraies chauves-souris vampires. Autre particularité : ces mystérieux mammifères vivent en petits groupes, et non avec des milliers d’individus, comme les autres espèces.

Il ne fait aucun doute que ces animaux carnivores étaient terrifiants pour les Mayas, tout comme elles doivent l’être pour leurs proies (rongeurs, oiseaux ou autres espèces de chauves-souris). Mais, derrière leur allure singulière — un mélange de loup et de souris — ces créatures sont aussi gentilles et attentionnées pour les leurs que tout autre mammifère. Comme les lions, les loups ou les primates, elles partagent leur nourriture avec des membres de leur colonie.

Dans le numéro de juillet 2018 du magazine National Geographic, une plongée dans le monde étrange des chauves-souris carnivores dans le sud du Mexique.