Inédit : Un requin et un crocodile se partagent une baleine morte

Cette vidéo surprenante est la première à montrer un requin-tigre et un crocodile marin se nourrissant au même moment d'une carcasse de baleine.

De Mary Bates

Même les prédateurs les plus effrayants partagent. Lorsqu'il y a assez à manger...

C'est la première fois qu'un drone filme deux requins-tigres de 3 mètres et un crocodile marin de 4 mètres en train de se nourrir de la carcasse d'une baleine morte. C'est également la première fois qu'un reptile est observé en train de dévorer une baleine.

En septembre 2017, une entreprise de vols charter découvre la carcasse d'une baleine à bosse de 15 mètres de long flottant au large de Kimberley, dans l'Australie-Occidentale. Un membre de l'équipe a alors filmé la scène à l'aide d'un drone et a posté la vidéo sur les réseaux sociaux, là où Austin Gallagher, spécialiste des requins, l'a trouvée. En la visionnant, il a su qu'il avait découvert quelque chose d'unique.

Lorsqu'une baleine meurt, elle se transforme en buffet à volonté pour de nombreux animaux marins. C'est ainsi que des espèces différentes sont aperçues ensemble, alors que ce n'est normalement pas le cas. Austin Gallagher, scientifique en chef et directeur général de Beneath the Waves, une organisation non lucrative de protection des requins basée à Washington, aux États-Unis, explique que ces festins peuvent être utiles aux scientifiques pour collecter des données sur le comportement des animaux.

lancer le diaporama

« Ce qui est particulièrement intéressant dans cette vidéo, c'est la présence de requins-tigres et d'un crocodile marin au même endroit et au même moment, alors que les chemins de ces deux superprédateurs se croisent très rarement », explique Austin Gallagher, dont l'étude sur le sujet a été publiée dans la revue Journal of Ethology.

Dans la vidéo, on peut voir que les deux espèces se nourrissent de la même nourriture au même moment, sans se battre ou presque.

« Les animaux ont l'air de se respecter », a indiqué Austin Gallagher.

 

LA NOURRITURE PRIME SUR TOUT

« Nous savons que les requins-tigres sont très opportunistes et qu'ils ne nourrissent principalement d'animaux morts », déclare Antonella Preti, écologue trophique au Southwest Fisheries Science Center à La Jolla, en Californie.

À l'inverse, nous savons peu de choses sur les crocodiles marins et leur tendance à se nourrir de carcasses.

Il est possible que les animaux ne se soient pas agressés en raison de leur gargantuesque repas : la nourriture ne manque pas sur un animal de 20 tonnes.

« Lorsqu'il y a suffisamment de nourriture à consommer sur une carcasse, un requin va d'abord manger le plus possible et le plus rapidement possible avant de dépenser de l'énergie à se battre », précise l'écologue.

Le spécialiste des requins souligne également que les squales de la vidéo semblent s'être gavés jusqu'à épuisement. « Les requins ne peuvent manger que jusqu'à un certain point avant qu'ils ne coulent ».

 

UNE QUESTION DE CHANCE

De nombreuses recherches biologiques se fondent sur des modèles mathématiques, des expériences en laboratoire et des statistiques sophistiquées, mais parfois, la chance peut nous permettre de voir ce qu'il se passe dans le monde naturel.

Pour Austin Gallagher, cette vidéo est l'exemple parfait de ce que nous appelons être au bon endroit au bon moment, pour observer un évènement naturel plutôt rare.

Il est également plus facile de trouver ces évènements et de les filmer ou les prendre en photo grâce au développement des drones.

« Les yeux d'un scientifique constituent son outil le plus essentiel », a déclaré Austin Gallagher. « Les drones sont juste là pour mieux voir ce que nos yeux ont déjà perçu ».

 

Suivez Mary Bates sur Twitter.