Environnement

En Inde, les enfants risquent leurs vies pour aller à l'école

Alors que les moussons de plus en plus violentes battent les campagnes indiennes, les enfants doivent affronter de nombreux obstacles pour se rendre à l'école. Jeudi, 9 novembre

De Sarah Gibbens

Les enfants de la région d'Himachal, dans le nord de l'Inde, doivent pour se rendre à l'école traverser une rivière au courant décuplé par la mousson. 

Une vidéo prise dans le village de Chamba, dans l'État d'Himachal Pradesh donne à voir la manière dont les pluies torrentielles ont affecté les enfants scolarisés de la région. Retroussant leurs bas de pantalons, les écoliers se fraient un chemin avec prudence dans la rivière, posant leurs pieds sur les pierres glissantes. 

Traverser la rivière peut prendre jusqu'à 40 minutes aux enfants qui prennent des pauses de temps à autre pour garder l'équilibre. Une fois arrivés sur l'autre rive, ils tendent leurs mains pour aider les autres enfants à finir la traversée. Certains d'entre eux portent même les plus jeunes sur leurs dos.

Selon les informations reportées par Times of India, le village abrite 400 habitants, et ces enfants doivent parcourir 1.5 kilomètre pour se rendre à l'école. Les villageois ressentent la peur des enfants d'aller à l'école en devant traverser cette rivière. "La végétation du village est foisonnante et les pavés sont glissants. Le risque pour les enfants de croiser des serpents ou d'être pris par surprise par des crues rapides est omniprésent," raconte un villageois.

Les autres régions de l'État indien font face aux mêmes difficultés avec les crues des rivières. Les enfants interviewés par India TV News expliquent la difficulté de devoir surmonter de tels obstacles sur le chemin de l'école.

Dans une interview, une petite fille explique qu'elle demande de l'aide aux adultes, mais qu'ils ne sont pas toujours disponibles. "Mes habits sont mouillés, je dois enlever mes chaussures et mes affaires d'écoles sont trempés " (traduction de l'interview en Hindi). 

Chaque année, cette région subit d'importantes moussons. Elles permettent d'alimenter la région en eau, mais apportent leur lot de dangers quotidiens.

 

DES MOUSSONS DE PLUS EN PLUS VIOLENTES ?

Une étude publiée plus tôt cet été dans le journal Nature Climate Change révèle que les moussons sont de plus en plus fortes depuis ces 15 dernières, particulièrement dans le centre et le nord de l'Inde. Des températures plus chaudes sur le continent rencontrant des flux d'eaux plus froids sur les côtes sont la parfaite combinaison pour des moussons dévastatrices.

Le fait que des enfants aient à affronter le torrent d'une rivière pour se rendre à l'école n'est pas nouveau dans la région. La région montagneuse a en son sein trois grandes rivières qui abreuvent littéralement la région peuplée de 200 millions de personnes.

Les infrastructures comme les ponts et les routes font défaut à la région. Et les moussons devenant de plus en plus violentes ne font que souligner ce manque.

Selon les informations de The Indian Express, trois personnes sont mortes dans la région d'Himachal le 6 août dernier après des pluies torrentielles. Les pluies ont endommagé 170 routes et plus de 20 résidences.

Plus tôt en juin, les autorités de la région ont adopté les propositions de constructions de 273 routes et 14 ponts dans les régions rurales de l'État. D'après les locaux, un pont avait été commandé il y a 10 ans mais seuls deux piliers ont à ce jour été construits.

Alors que le Premier Ministre Narendra Modi a ouvert les discussions avec le Japon pour la construction d'une voie à grande vitesse dans le pays, les villageois de la région se sentent laissés pour compte, ne disposant pas les infrastructures les plus basiques pour améliorer leur quotidien.

Lire la suite