Environnement

Philippines : le volcan Mayon pourrait bientôt entrer en éruption

Le volcan Mayon, volcan le plus actif des Philippines, est entré en activité. Plus de 40 000 personnes ont déjà été évacuées.mardi 23 janvier 2018

En décembre 2009, le volcan Mayon en éruption rejette des cascades de lave.
En décembre 2009, le volcan Mayon en éruption rejette des cascades de lave.

Depuis deux semaines, le volcan Mayon, situé sur l’île de Luçon, présente des signes de forte activité. Inquiètes, les autorités philippines ont évacué plus de 40 000 personnes en une semaine, principalement de la ville de Legazpi - 200 000 habitants - où est situé le mont. Un immense nuage de cendres surplombe actuellement une grande partie de la région.

Le phénomène s’est accéléré depuis ce lundi où une première explosion a eu lieu. Cette dernière a donné lieu à une pluie de cendres et de sable, plongeant ainsi la zone dans l’obscurité. Le nuage de cendres s’élève à présent à plusieurs kilomètres au-dessus du cratère et l’agence de vulcanologie des Philippines a classé l’activité du volcan en « éruption dangereuse imminente ». D’après ces experts, d’autres explosions sont à prévoir. Les autorités recommandent fortement le contournement de la région pour les avions.

Le volcan le plus actif des Philippines, du haut de ses 2 460 m, est entré en éruption environ 50 fois sur les quatre derniers siècles. Son cône presque parfait et sa composition stratovolcanique – composé de l’accumulation de coulées de lave – l’amène souvent à être comparé au Mont Fuji.

Des cendres volcanique du volcan Mayon recouvrent le ciel au-dessus de Legazpi, le 27 décembre 2009.
Des cendres volcanique du volcan Mayon recouvrent le ciel au-dessus de Legazpi, le 27 décembre 2009.

Si sa dernière entrée en éruption date de 2009 et avait conduit à l’évacuation de plus de 50 000 personnes, son activité la plus meurtrière date de 1814, année où la lave avait emporté plus de 1 200 personnes. Le Mayon est situé sur la ceinture de feu du Pacifique, tout comme le mont Agung entré en éruption fin novembre 2017 et toujours actif.

La ceinture de feu, aussi nommée ceinture Circum-Pacifique, s’étend sur 40 000 km et regroupe 452 volcans soit 75 % des volcans émergés sur Terre. Cette concentration s’explique par la récurrence du phénomène de subduction, ou chevauchement des plaques océaniques, qui donne souvent lieu à la formation de volcans gris. La zone se voit donc considérée comme fortement à risque.

L'éruption la plus meurtrière aux Philippines de ces dernières décennies fut celle en 1991 du Pinatubo, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Manille, qui avait fait plus de 800 morts.

 

Retrouvez Juliette Heuzebroc sur Twitter.