Oubliez l’empreinte carbone, il faut se focaliser sur notre ombre climatique

De quelle taille est votre ombre climatique ? Ce concept émergeant pourrait remplacer celui d’empreinte carbone, dont les détracteurs disent qu'il est au mieux chronophage et, au pire, dénué de sens.

De Kieran Mulvaney
Publication 2 janv. 2024, 10:13 CET
À Rouen, l’ombre des piétons s'étend sur le sol pendant leur promenade. L’« ombre climatique » est une ...

À Rouen, l’ombre des piétons s'étend sur le sol pendant leur promenade. L’« ombre climatique » est une mesure qui met en avant l’influence d’un individu sur l'environnement. Elle s'est imposée comme une alternative à l’« empreinte carbone ».

PHOTOGRAPHIE DE Ludwig Wallendorff, Rea, Redux

Le changement climatique mondial a pris une telle ampleur que les actions individuelles peuvent sembler insignifiantes. Est-ce qu’installer un éclairage LED dans ma maison et m’assurer que les pneus de ma voiture soient toujours gonflés va réellement contribuer à sauver les ours polaires ?

Le calculateur d'empreinte carbone est un outil très répandu qui permet à chacun d’évaluer sa contribution au changement climatique. Des centaines de calculateurs de ce type sont disponibles en ligne et vous proposent d'entrer des données telles que le type de transports que vous utilisez pour vous rendre au travail, la fréquence à laquelle vous mangez de la viande rouge et si vous lavez ou non vos vêtements à l'eau froide.

Mais selon les critiques, se concentrer sur son empreinte carbone est, au mieux, chronophage et, au pire, dénué de sens. L’« ombre climatique » est alors apparue comme une alternative plus holistique.

Inventée par Emma Pattee, écrivaine de Portland, dans l'Oregon, elle vise à dresser un tableau de la somme totale des choix d'une personne et de leurs effets sur la planète.

 

QU’EST-CE QUE L’OMBRE CLIMATIQUE

Dans un article paru en 2021, Pattee expliquait ce concept de mesure des effets du mode de vie d'un individu. « [Votre ombre climatique est] une forme sombre qui s'étend derrière vous. Elle vous suit partout où vous allez et prend en compte non seulement l’usage que vous faites de la climatisation et la consommation d'essence de votre voiture, mais aussi pour qui vous votez, le nombre d'enfants que vous choisissez d'avoir, votre lieu de travail, la manière dont vous investissez votre argent, à quel point vous parlez du changement climatique, et si vos paroles encouragent un sentiment d'urgence, d'apathie ou de déni. »

Plus cette ombre est grande, plus les conséquences du mode de vie de l'individu sur la planète sont importantes.

Si votre empreinte carbone peut diminuer grâce à l’installation de panneaux solaires sur votre toit, par exemple, votre ombre climatique se modifiera lorsque vous discuterez de vos choix avec vos voisins. L’influence sociale de la simple installation de panneaux solaires peut élargir votre ombre. Des études montrent qu’équiper sa maison de panneaux solaires incite les habitants du voisinage à installer les leurs.

En d'autres termes, plutôt que d'encourager des actions purement individuelles, votre ombre climatique s'agrandit lorsque ces actions inspirent d'autres personnes, sciemment ou non.

 

LE PROBLÈME DE L’EMPREINTE CARBONNE

Les calculateurs d'empreinte carbone sont conçus pour mettre en avant des actions individuelles tout en mettant de côté l'impact des grandes industries et le rôle joué par les gouvernements pour le limiter. Ses détracteurs affirment, par exemple, que les compagnies pétrolières se sont approprié ces calculateurs pour détourner l'attention de ce qui leur est reproché vers les consommateurs ordinaires.

« L'empreinte carbone est une mesure qui quantifie la vertu », explique Katharine Hayhoe, directrice scientifique de l’organisation The Nature Conservancy et professeure à l'université Texas Tech. « Les gens l'utilisent pour se rassurer sur eux-mêmes, ce que nous faisons tous lorsque nous avons peur et que nous sommes préoccupés. Le vrai problème est de s’en servir pour juger les autres. »

Un aspect particulièrement problématique de la manière dont l'empreinte est calculée est que de nombreuses personnes n'ont pas le choix que d’avoir une empreinte carbone élevée. Certaines vivent dans une zone où les transports en commun sont limités et doivent donc souvent prendre la voiture, ou bien vivent dans un désert alimentaire et se nourrissent par conséquent de repas qui pèsent relativement lourd sur l'environnement.

Ce déséquilibre dérangeait Pattee. « J’ai réalisé qu'une grande partie de notre empreinte carbone était due à des forces indépendantes de notre volonté », déclare-t-elle. « Nous n’avons pas vraiment le contrôle sur la façon dont nos villes sont aménagées, ni sur les transports publics. Nous ne choisissons pas non plus le pays dans lequel nous sommes nés. »

Selon Pattee, l'ombre climatique va bien au-delà des actions individuelles comme la quantité de recyclage que nous effectuons ou l'utilisation de dosettes de café non biodégradables et reflète plus fidèlement notre impact général. Greta Thunberg, souligne-t-elle, aurait eu une influence positive si elle avait décidé de devenir végétalienne, mais elle aurait été bien plus faible que si elle s'était arrêtée là.

L’alliance de l'individuel et du collectif, du tangible et de l'intangible, a séduit Hayhoe, qui a été l'une des premières à défendre le concept d'ombre climatique.

« Les gens se disputent toujours pour savoir si la solution au problème climatique réside dans des comportements individuels ou à un niveau systémique », explique-t-elle. « Chaque fois que l'on me pose la question, je réponds "oui". Les actions individuelles sont nécessaires mais insuffisantes. »

 

PRENDRE EN COMPTE LA RESPONSABILITÉ INDIVIDUELLE

Si la notion d'ombre climatique peut sembler nébuleuse, ce n'est pas tout à fait par hasard. L'objectif n'est pas de créer un tableau de bord de l'ombre climatique. Pour Emma Pattee, il s'agit plutôt de « partager mon propre bilan spirituel et moral. »

Selon elle, le concept est une façon de réfléchir à la manière dont nous vivons en pleine crise climatique, et à la façon dont nous choisissons de vivre notre vie pour notre bien et celui d'autrui.

Certains écologistes affirment que, bien qu'imparfaite, l'empreinte carbone peut au moins fournir des clés pour modifier son comportement de manière positive. Il faudrait, selon eux, considérer l'empreinte carbone et l'ombre climatique comme deux concepts complémentaires plutôt qu'incompatibles.

Emma Pattee estime toutefois que l'idée d'une ombre climatique sert de pont entre ceux qui veulent agir individuellement et ceux qui pensent que l'action individuelle n'a pas de sens.

« Je rencontre des gens qui sont profondément en colère contre les grosses entreprises. C'est bien. Je côtoie également des gens qui changent leurs ampoules électriques, c'est bien aussi. », dit-elle. « Je n’ai pas peur que cela crée du conflit, car je ne considère pas ces groupes comme distincts. Je les vois simplement comme des personnes qui se trouvent à des phases différentes d'une prise de conscience plus large. Cependant, n'est-ce pas merveilleux de se dire que vous pourriez avoir plus d’influence que vous ne l'imaginez ? »

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

loading

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2024 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.