Le plastique, véritable menace pour la faune mondiale

Notre dépendance au plastique a des conséquences sur la faune et la flore, des crabes qui se cachent des prédateurs à l'aide d'emballages plastique en passant par les hyènes qui cherchent de la nourriture dans des décharges jonchées de plastique.

Cet article a été écrit dans le cadre de notre campagne Planète ou plastique ?, destinée à sensibiliser le public à la crise mondiale des déchets plastiques. Vous aussi, réduisez votre consommation d'objets en plastique jetables et engagez-vous à nos côtés.

 

Des baleines s'échouent sur les rives, l'estomac rempli de sacs plastiques. Des oiseaux construisent leur nid avec des morceaux de verre et de plastique. Un sac plastique a été retrouvé à plus de 300 mètres de profondeur, dans la fosse océanique la plus profonde au monde.

Nous dépendons du plastique pour notre confort. Un confort qui a des conséquences : la planète, la faune et la flore et nous-mêmes étouffons sous les quantités énormes de plastique que nous jetons après usage.

Chaque année, ce sont des centaines de millions de kilos de plastique qui finissent à la poubelle. Toute la chaîne alimentaire est touchée par ces déchets plastique, des insectes microscopiques en passant par les animaux les plus iconiques, comme les baleines. Ces dernières, au même titre que d'autres poissons, confondent les déchets avec de la nourriture. D'autres créatures, comme les crabes et les oiseaux, profitent de l'abondance du plastique pour construire leur nid ou pour se protéger des prédateurs. Les phoques et les tortues quant à eux se retrouvent souvent pris au piège dans les « filets fantômes », ces filets de pêche en plastique abandonnés en mer.

Cette baleine est morte après avoir ingéré plus de 9 kilos de plastique

« Pour les animaux marins, chaque morceau de plastique qui se retrouve dans les océans est une mauvaise nouvelle », a déclaré Andrew Brownlow, pathologiste vétérinaire, à National Geographic le mois dernier. Il venait de réaliser une nécropsie sur un phoque mal nourri et avait découvert du plastique dans l'estomac de l'animal.

Nous sommes aussi victimes de la pollution par le plastique que nous avons créée. Les petits morceaux de plastique, comme les microplastiques, sont consommés par les animaux que nous mangeons régulièrement. Des études ont par ailleurs démontré que certaines huîtres et moules contiennent du plastique.

S'il nous semble impossible d'échapper au plastique dans votre vie quotidienne, il est plutôt simple de réduire nos déchets. Certaines personnes ont fait le choix de se passer totalement du plastique, mais il existe des solutions simples et rapides pour réduire sa consommation de plastique. Pour que l'impact environnemental de votre famille soit moins important, vous pouvez par exemple remplacer les coupelles de glace en plastique par des cornets.

Réduisez aussi la quantité de vos déchets plastique en adoptant les sacs, les pailles et les bouteilles réutilisables. 40 % du plastique fabriqué est destiné à l'usage unique. Alors, pour réduire votre consommation de plastique, évitez d'acheter des produits emballés dans du plastique ou achetez en vrac. Enfin, en recyclant les objets en plastique lorsque cela est possible et en les jetant à la poubelle, vous réduirez aussi la pollution plastique.

Lire la suite