Environnement

L'éruption ininterrompue du volcan Kīlauea redessine littéralement Hawaï

Une petite île a brièvement été formée par l'éruption continue du volcan hawaïen.

De ALEJANDRA BORUNDA
L'éruption du Kilauea a brièvement formé cette petite île au large des côtes d'Hawaï.

La semaine dernière, l'éruption ininterrompue du volcan Kīlauea a provoqué la formation d'un nouvel élément dans la chaîne d'îles d'Hawaï. Un petit îlot, d'environ 6 ou 9 mètres (bout à bout), est apparu au large des côtes de la Grande Île, prêt à se lancer dans le grand bleu du Pacifique.

Mais l'îlot n'a pas tenu longtemps. Après seulement quelques jours, une nouvelle coulée de lave a comblé l'espace qui le séparait de la côte, le transformant en isthme. 

La brève existence de cette petite île n'est que le dernier rebondissement d'un long feuilleton : celui de la longue histoire des îles hawaïennes. Voici comment la chaîne d'îles s'est formée - et comment cette nouvelle éruption redéfinit la topographie d'Hawaï.

 

VENU DES PROFONDEURS

La toute première île hawaïenne a surgi des profondeurs de l'océan il y a plus de 60 millions d'années. Du magma ruisselait jusqu'à ce que de la lave jaillisse dans la mer. Le monticule de roches chaudes prenait quelques centimètres chaque année jusqu'à ce qu'il atteigne, après 50 000 ou 100 000 ans, la surface de l'océan Pacifique. Une île était née.

Le magma provient d'un « point chaud », situé très profondément sous la croûte terrestre. De la même manière que l'eau entre en ébullition, le magma bouillonne avant de remonter à la surface de la Terre.

Mais la plaque tectonique qui se trouve au-dessus de la croûte terrestre dérive lentement au fil du temps géologique - actuellement, elle se déplace de quelques centimètres vers le nord-ouest chaque année. En dérivant, elle entraîne avec elle les îles suffisamment éloignées pour être affectées par la source de magma se trouvant en-dessous d'elles. À ce stade, les volcans de ces îles disparaissent.

Les plus vieilles îles hawaïennes - comme Kauai et Ni'ihau - se situaient il y a environ cinq millions d'années à l'endroit où se trouve aujourd'hui le volcan Kīlauea. Les îles les plus anciennes du long archipel (du moins celles qui sont encore au-dessus de la surface de l'eau), à environ 4 830 kilomètres au nord-ouest, se sont formées il y a environ 60 millions d'années.

 

LA GRANDE ÎLE S'AGGRANDIT

L'île d'Hawaï est la plus jeune de la chaîne hawaïenne, en tout cas si l'on considère uniquement les îles dont au moins une partie est émergée. Lo'ihi, une île en cours de croissance qui s'étend au large de la côte sud de la Grande Île, est actuellement sous l'eau et devrait émerger dans environ dix mille ans.

La Grande Île abrite cinq volcans différents. Deux de ces volcans se sont suffisamment éloignés de la source de magma pour s'éteindre, laissant donc trois encore actifs : le Mauna Loa, qui est entré en éruption en 1984 ; le Hualalai, dont la dernière éruption date de 1801 ; et le centre de toutes les attentions actuelles, Kīlauea.

Kīlauea est en éruption de manière quasi-constante depuis 1983, parfois de manière explosive, projetant des nuages ​​de cendres et de lave dans l'atmosphère, et parfois de manière plus volubile, laissant s'écouler le magma sur les roches environnantes. Tant de magma a débordé le long de ses flancs que presque tout ce qui est visible à la surface a moins d'un millier d'années, soit un claquement de doigts d'un point de vue géologique.

Mais l'éruption qui a commencé en mai est "sans précédent dans les temps modernes", a déclaré Tina Neal, la scientifique en charge de l'Observatoire du volcan d'Hawaï, à Hawaii News Now.

lancer le diaporama

Andrew Hara, un photographe de l'île, a documenté au cours des derniers mois l'évolution du volcan au rythme de ses nombreuses humeurs, immortalisant l'effet de son éruption sur la communauté ainsi que les changements physiques constatés sur l'île elle-même.

Trois mois après son entrée en éruption, le volcan ne montre aucun signe de ralentissement.

« À certains endroits, la lave se déplace de 40 à 50 kilomètres par heure », raconte Hara. « Vous ne pouvez pas conduire une voiture assez vite pour vous en éloigner. » Et quand la lave atteint la mer, elle s'évapore, produisant parfois des explosions qui projettent la lave à des centaines de mètres dans les airs.

« L'eau de mer s'illumine au contact d'une lave à 2 000 degrés », explique Babb.

Le contact avec l'eau refroidit également la lave, lui permettant de s'installer dans de nouvelles structures rocheuses, comme le nouvel petit isthme, l'îlot de la neè. En quelques semaines, il pourrait être englouti par une nouvelle poussée de lave, dans un nouvel épisode de l'inexorable expansion des rives d'Hawaï.

Lire la suite