Espace

Comment observer l'éclipse lunaire du 31 janvier

La première éclipse lunaire de l'année aura lieu demain, mercredi 31 janvier. Mardi, 30 janvier

De Andrew Fazekas

Les observateurs du ciel les plus chanceux s'apprêtent à voir un spectacle exceptionnel : une seconde pleine lune mensuelle et une éclipse lunaire totale ce 31 janvier. Selon des spécialistes des éclipses, c'est la première fois en 35 ans qu'une telle combinaison se produit.

Ce sera la seconde pleine lune du mois calendaire, un événement communément appelé lune bleue. Au même moment, l'ombre de la Terre éclipsera le disque lunaire à mesure que notre planète se fraiera un passage entre le Soleil et la Lune.

Le 31 janvier, l'éclipse totale de la Lune commencera à 13h51 (heure de Paris). L'éclipse sera visible de l'Océan Pacifique, de l'Alaska, de l'ouest du Canada, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande, d'Hawaï, d'Indonésie, des Philippines, de la Chine et du Japon. Les observateurs du ciel en Europe (France, Royaume-Uni, Espagne et Portugal) et en Amérique du Nord ne verront qu'une éclipse partielle, puisque le soleil sera encore haut dans le ciel.

La pleine lune sera au plus proche de la Terre à 12h00 le 30 janvier (heure française), quand la Lune ne sera qu'à 359 000 kilomètres de notre planète. Cela signifie que la pleine lune du 31 janvier apparaîtra 7 % plus grande et 14 % plus brillante qu'à l'accoutumée. 

Mais le plus beau des spectacles sera sans aucune doute l'éclipse lunaire totale. Les éclipses ne sont pas si fréquentes, parce que la Lune décrit son orbite autour de notre planète, notre satellite passe donc normalement sous ou au-dessus de l'ombre de la Terre. En moyenne, l'ombre de la Terre passe sur la surface de la Lune deux fois par an.

 

POURQUOI LA LUNE DEVIENT-ELLE ROUGE ?

Bien que la Lune soit dans l'ombre pendant une éclipse totale, la lumière du soleil éclairant l'atmosphère de la Terre est réfractée par la partie rouge du spectre de lumière et projetée sur la surface de notre satellite. Résultat, le disque lunaire passe d'une couleur grise à une phase partielle (le temps de l'éclipse) d'un rouge-orangé.

La couleur de la Lune pendant l'éclipse varie considérablement en fonction de la poussière entourant l'atmosphère de la Terre à ce moment précis. Les volcans actifs rejetant des tonnes de cendre dans l'atmosphère haute, par exemple, peuvent teinter la Lune d'un rouge sang profond pendant les éclipses totales.

Même si nul ne peut prédire de quelle couleur sera la Lune durant l'éclipse lunaire du 31 janvier, selon les activités récentes, il semblerait qu'elle se pare d'un orange aussi brillant que remarquable.

 

ET SI JE NE VOIS PAS UNE ÉCLIPSE TOTALE ?

Si l'éclipse se produit pendant la journée sous vos latitudes ou que le ciel n'est pas dégagé, il vous sera tout de même possible d'observer l'éclipse via le live du Virtual Telescope Project et Slooh. Et si vraiment vous manquez cet événement cosmique, rassurez-vous ; la prochaine éclipse lunaire aura lieu le 27 juillet et sera visible d'Europe, d'Afrique, d'Asie, d'Australie et d'Amérique du Sud.

 

Andrew Fazekas, le spécialiste des cieux nocturnes, est l'auteur de Star Trek: The Official Guide to Our Universe et le présentateur des projections Mankind to Mars proposées par NG Live!. Retrouvez-le sur Twitter, Facebook et sur son site.

Lire la suite