SpaceX : l'équipage du Crew Dragon est de retour sur Terre

Les astronautes de la NASA Doug Hurley et Bob Behnken ont amerri dans le golfe du Mexique. Retour sur ces deux mois passés dans l’espace.

Tuesday, August 4, 2020,
De Nadia Drake
Cette image composite montre la silhouette de la Station spatiale internationale qui passe devant le Soleil. ...

Cette image composite montre la silhouette de la Station spatiale internationale qui passe devant le Soleil. Les photographies qui la composent ont été prises à Frederiscksburg dans l’État de la Virginie. Les astronautes Bob Behnken et Doug Hurley, qui avaient atteint la Station le 31 mars dernier, sont retournés sur Terre le 2 août à bord de la capsule Crew Dragon de SpaceX.

Photographie de JOEL KOWSKY/NASA

Après avoir passé plus de deux mois à l’intérieur de la Station spatiale internationale, les astronautes de la NASA, Bob Behnken et Doug Hurley, sont retournés sur Terre à bord de la capsule Crew Dragon de SpaceX. À 20h48, heure française, l’amerrissage a eu lieu en plein golfe du Mexique au large de la Floride, suffisamment à l’ouest pour éviter la tempête tropicale Isaias qui charrie des vents violents et de fortes pluies.

Demo-2, le premier vol américain habité en dix ans, a été mené avec succès. La mission a débuté le 30 mai dernier et c’est la première fois que les astronautes de la NASA pilotent un vaisseau spatial mis au point et exploité par une entreprise privée plutôt que par l’agence spatiale elle-même.

Suite à cet aller-retour réussi, SpaceX devrait lancer au moins six autres vols habités de la NASA vers la Station spatiale internationale. Le premier, Crew-1, est prévu normalement fin septembre. Lors du deuxième vol, prévu pour le printemps 2021, la femme de Behnken, l’astronaute Megan McArthur, devrait s’envoler à bord de la même capsule Crew Dragon, déjà testée par son mari.

« Elle est très enthousiaste à l’idée de participer à une mission SpaceX », a dit Behnken depuis la Station spatiale internationale. « J’aurai certainement quelques conseils à lui donner sur la vie à l’intérieur de la capsule et la manière de ranger ses effets personnels. »

 

PREMIER VOL HABITÉ DE CREW DRAGON

Behnken et Hurley sont partis depuis la base de Cap Canaveral en Floride. Lors du lancement de la capsule, une explosion, suivie d’un panache de fumée, a fendu le ciel d’une traînée nuageuse. Le 31 mai, Crew Dragon s’est amarré sans encombre à la Station spatiale internationale, où les deux astronautes ont été accueillis par trois autres personnes.

La capsule Crew Dragon de SpaceX (extrême droite) amarrée à la Station spatiale internationale le 1er juillet dernier. Le lancement, qui a eu lieu le 30 mai 2020, a transporté les astronautes Doug Hurley et Bob Behnken dans l’espace. Il s’agit du premier vol habité lancé à partir des États-Unis depuis 2011. Au cours de leur séjour de 63 jours à bord de la Station spatiale internationale, les deux astronautes, ainsi que l’astronaute de la NASA, Chris Cassidy, et les cosmonautes russes Anatoly Ivanishin et Ivan Vagner, ont pris de nombreuses photos de l’équipage et de la Terre.

Photographie de Chris Cassidy

Le 7 juillet, Hurley manipule le système de ventilation de la Station spatiale internationale pour contrôler le débit d’air et vérifier les composants.

Photographie de NASA

Le 21 juillet, Behnken prend un « selfie spatial » vêtu de sa combinaison et de son casque.

Photographie de Bob Behnken

Cette compilation de quatre photos montre un lever de soleil, capturé le 27 juillet par Behnken à partir de la Station spatiale internationale qui fait un tour complet de la planète en 90 minutes.

Photographie de Bob Behnken

« Passer la journée en revue, penser à l’avenir, discuter de ce qui se passe dans le monde… c’est une expérience formidable de pouvoir partager tous ces moments avec mes compagnons. », affirme l’astronaute américain Chris Cassidy qui a atteint la Station spatiale internationale à bord du vaisseau russe Soyuz en avril.

Au cours de leur séjour, les membres d’équipage de la mission Demo-2 ont participé à l’entretien de la station et aux expériences scientifiques. Behnken et Cassidy ont effectué quatre sorties dans l’espace pour améliorer les systèmes électriques et préparer l’installation d’un nouveau sas. Bien évidemment, les astronautes ont également mis la capsule Crew Dragon à rude épreuve.

« Nous avons évalué l’habitabilité, vérifié les interfaces et testé les communications d’urgence entre autres », explique Hurley. « Tout s’est déroulé comme prévu. Il y a juste eu quelques petits ajustements çà et là mais dans l’absolu, nous avons eu beaucoup de chance. »

 

DES ADIEUX TOUCHANTS

La veille du retour de la capsule Crew Dragon sur Terre, les directeurs de la mission ont opté pour les eaux de Pensacola, près des côtes de la Floride. Cette destination a été choisie parmi sept sites d’amerrissage en fonction des conditions météorologiques et océaniques. Celles-ci devaient être suffisamment clémentes pour que les bateaux à grande vitesse et le navire de récupération puissent atteindre rapidement la capsule.

« J’ai capturé cette photo qui montre l’ouragan Hanna dans le golfe du Mexique le 24 juillet, alors qu’il commençait à être visible depuis la Station spatiale internationale », écrit Hurley sur son compte Twitter le 26 juillet.

Photographie de Doug Hurley

 « Ce qui ressemble à un lopin de terre est en réalité un nuage de poussière en provenance du Sahara. Il a traversé l’océan Atlantique et s’approche actuellement de la mer des Caraïbes », écrit Hurley le 21 juin sur son compte Twitter en publiant cette photo.

Photographie de Doug Hurley

« Deux des meilleurs astronautes (Bob Behnken, à gauche, et Chris Cassidy, à droite) ont clôturé aujourd'hui leur dixième sortie extravéhiculaire. Félicitations pour cet exploit remarquable », écrit Hurley sur son compte Twitter, pour rendre hommage à ses collègues le 21 juillet dernier.

Photographie de Doug Hurley

Plus tôt dans la journée, Cassidy et les deux cosmonautes russes, Anatoly Ivanishin et Ivan Vagner, ont organisé une cérémonie d’adieu pour leurs collègues Behnken et Hurley. Cassidy a remis à Hurley un drapeau américain, celui que les astronautes ont transporté dans l’espace lors de la première mission de la navette spatiale en 1981. Trente ans plus tard, en 2011, Hurley déposera ce même drapeau à la Station spatiale internationale après avoir piloté le dernier vol de la navette.

« Ce drapeau a passé pas mal de temps ici. Neuf ans en tout », précise Hurley. « Je suis très fier de le rapporter à la maison et impatient de découvrir les nouvelles aventures qui l’attendent. »

Les deux astronautes se sont ensuite désamarrés de la Station spatiale internationale à bord de la capsule Crew Dragon qu’ils ont rebaptisée Endeavour, en hommage à la navette du même nom à bord de laquelle ils ont connu leur baptême de l’espace – Behnken en 2008 et Hurley en 2009.

« L’espace est relativement restreint. Si on veut y placer un équipage complet de sept personnes comme on avait l’habitude de le faire à l’époque de la navette spatiale, chacun sera obligé de rester immobile dans son siège », détaille Behnken. « Je ne dirai pas que c’est de la taille d’une cabine téléphonique mais disons qu’à quatre, c’est limite. »

Endeavour a entamé son périple vers la Terre, larguant un module de service contenant 2 900 kilos de déchets qui brûleront dans l’atmosphère.

Une chute vertigineuse à plus de 28 000 kilomètres par heure. La capsule, protégée par un bouclier thermique, est ensuite passée à une vitesse de 560 kilomètres par heure avant le déploiement des parachutes pour ralentir la descente jusqu’à l’océan. Un navire a récupéré les membres de l’équipage qui ont ensuite pris l’avion pour Houston.

La capsule Crew Dragon de SpaceX s’approche de la Station spatiale internationale le 31 mai. En arrière-plan, on aperçoit le sud-ouest de la Turquie.

Photographie de NASA

Au moment de l’amerrissage, les astronautes ont souvent la nausée. Ils se sentent déjà désorientés par la force de gravité. Les effets sur l’oreille interne, l’organe responsable de l’équilibre et de l’orientation, sont accentués s’ils passent beaucoup de temps dans l’espace. Behnken et Hurley ont tous deux signalé que la capsule Endeavour était équipée du « matériel nécessaire » pour leur permettre de faire face au mal de mer.

« On a des sacs à portée de main. Au cas où. Des serviettes aussi », dit Hurley. « Ce ne sera certainement pas la première fois qu’un tel incident se produit dans un vaisseau spatial. »

Mis à part la petite nausée, Behnken et Hurley sont retournés sur Terre sains et saufs. Les deux astronautes ont hâte de retrouver leurs familles.  

 

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Les astronautes de la NASA Bob Behnken et Doug Hurley retournent sur Terre à bord de la capsule Crew Dragon de SpaceX après un séjour de plus deux mois dans l’espace.

Photographie de Bill Ingalls, NASA
Lire la suite