Miranda, la très étrange lune d'Uranus

Miranda, l'un des nombreux satellites naturels d'Uranus, est selon les scientifiques l'un des objets célestes à l'apparence la plus étrange de notre système solaire.

De Nadia Drake
Publication 22 août 2023, 10:58 CEST
À l'image du monstre de Frankenstein, Miranda, une petite lune d'Uranus, semble être constituée de pièces ...

À l'image du monstre de Frankenstein, Miranda, une petite lune d'Uranus, semble être constituée de pièces qui ne s'emboîtent pas correctement.

PHOTOGRAPHIE DE NASA, Wikipedia

La lune Miranda, qui est en orbite autour d’Uranus, présente une surface couverte de cratères qui s’entrecroisent, de terrains étrangement bosselés, de plaines creusées, de falaises, et de canyons sombres et irréguliers. Visuellement, ce satellite glacé pourrait être comparé à un patchwork spatial maladroitement réalisé, bien que ses rainures, si profondes qu’elles feraient passer le Grand Canyon pour une petite crevasse, ne lui confèrent pas une apparence des plus chaleureuses.

« L’absolue étrangeté de Miranda » : c’est la réponse que m’a donnée en 2014 le planétologue Bill Bottke, du Southwest Research Institute, lorsque j’ai demandé à plusieurs scientifiques quel était l’élément du système solaire qui les surprenait le plus. Les satellites étranges étant nombreux dans notre région de la Voie lactée, j’ai décidé de m’intéresser davantage à Miranda afin de découvrir pourquoi son apparence semblait sortir du lot.

Combien de lunes possèdent les planètes du système solaire ?

Miranda a été repérée en 1948 par l’astronome Gerard Kuiper, mais ce n’est qu’en 1986, lorsque Voyager 2 a survolé Uranus, que nous avons réellement pu l’observer de plus près. Elle ne mesure que 500 kilomètres de diamètre, soit environ un septième de la taille de notre Lune.

 

LES RAISONS D’UNE TELLE APPARENCE

Tout comme le monstre de Frankenstein, à qui elle doit son surnom de « Frankenstein du système solaire », la petite lune glacée d’Uranus semble être constituée de morceaux qui ne s’emboîtent pas correctement et, aujourd’hui encore, les raisons de cette apparence inhabituelle demeurent un mystère qui divise les scientifiques.

Selon une théorie, la surface de Miranda aurait autrefois été moins grotesque jusqu’à ce que plusieurs impacts provoquent son explosion en plusieurs morceaux. Avec le temps, ces derniers auraient fini par se recomposer, mais ne seraient pas parvenus à le faire de façon uniforme. Une autre hypothèse veut que des impacts de météorites aient fait fondre certaines des régions glacées du satellite ; de la boue serait alors remontée à la surface et aurait engendré les gigantesques formations striées que les scientifiques qualifient de couronnes, ou « coronæ ». 

À ces conjectures, d’autres spécialistes ajoutent du cryovolcanisme et de la chaleur interne, provoqués par les interactions gravitationnelles avec Uranus et ses nombreuses autres lunes. Enfin, il est également possible que Miranda ait commencé une différenciation : ses couches internes se seraient ainsi séparées jusqu’à constituer un noyau, un manteau et une croûte, mais auraient gelé avant la fin de ce processus, donnant lieu à l’une des formes les plus étranges de notre système solaire.

Cet article a initialement paru en 2014 sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

loading

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2024 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.