La Bible expliquée : qui étaient les rois mages ?

N'apparaissant qu'une fois dans l'histoire de la naissance de Jésus, les rois mages venus de l'est ont fait forte impression dans l'imaginaire chrétien.mardi 8 janvier 2019

De Jean-Pierre Isbouts
Dans la basilique Saint-Apollinaire-le-Neuf à Ravenne, en Italie, les mages et leurs présents sont reproduits dans une superbe mosaïque du début du VIe siècle.
Dans la basilique Saint-Apollinaire-le-Neuf à Ravenne, en Italie, les mages et leurs présents sont reproduits dans une superbe mosaïque du début du VIe siècle.

Dans la série Les personnages de la BibleNational Geographic revient sur les personnages bibliques notables dans le cadre de son reportage sur l'histoire de la Bible et la recherche des textes sacrés.

De nombreux chants de Noël mentionnent les trois rois qui suivirent une étoile et vinrent rendre hommage à un nouveau-né à Bethléem. Dans la Bible, ils ne sont pas décrits comme des rois et leur nombre n'est pas précisé. Ce sont plutôt des « hommes sages de l'Est ». Dans de nombreux tribunaux de l'Est, y compris l'antique Babylone et la Perse, des astrologues érudits ont souvent servi de conseillers sacerdotaux pratiquant l'art de la magie. Depuis lors, les trois mages ont été désignés comme des rois.

Dans l'Évangile selon Matthieu, une étoile brillante a mené les mages de l'est jusqu'à ce qu'elle s'arrête « sur l'endroit où se trouv[ait] l'enfant » et « en entrant dans la maison, ils ont vu l'enfant avec Marie, sa mère » (Matthieu 1:24).

Les trois mages présentent leurs offrandes à Jésus dans "L'adoration des mages" de Sandro Botticelli (ca 1478). Botticelli, un Florentin, a créé plusieurs peintures bien connues de cette scène, qui était populaire dans sa ville natale de Florence, en Italie.
Les trois mages présentent leurs offrandes à Jésus dans "L'adoration des mages" de Sandro Botticelli (ca 1478). Botticelli, un Florentin, a créé plusieurs peintures bien connues de cette scène, qui était populaire dans sa ville natale de Florence, en Italie.

Les mages se sont alors agenouillés devant Jésus : « ils se prosternèrent et l'adorèrent; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l'or, de l'encens et de la myrrhe ». Leurs cadeaux sont peut-être une allusion à la vision d'Ésaïe des nations rendant un tribut à Jérusalem : « Tu seras couverte d'une foule de chameaux, de dromadaires de Madian et d'Epha ; Ils viendront tous de Séba ; Ils porteront de l'or et de l'encens et publieront les louanges de l'Éternel. » (Matthieu 2:11, Esaïe 60: 6). 

Le roi Hérode eut vent de la naissance d'un nouveau « roi » et chercha jalousement le bébé. Dans l'Évangile selon Matthieu, les mages s'arrêtèrent au palais d'Hérode alors qu'ils se rendaient à Bethléem et le roi leur demanda de lui faire savoir où se trouvait ce nouveau-né, afin qu'il « puisse aussi lui rendre hommage ». Mais les mages avaient été avertis dans un rêve de ne pas retourner voir Hérode et « ils regagnèrent leur pays par un autre chemin » (Matthieu 2:12). On n'entendit plus jamais parler d'eux.

 

CONSTRUIRE LE RÉCIT

Des récits ultérieurs ont identifié les mages par leur nom et leurs terres d'origine : Melchior était originaire de Perse, Gaspar (également appelé Caspar ou Jaspar) d'Inde et Balthazar d'Arabie. Leurs dons avaient également une signification symbolique particulière : l'or désignait Jésus comme « roi des Juifs » ; l'encens représentait le divin et identifiait le nourrisson comme Fils de Dieu ; la myrrhe enfin renvoyait à la mortalité de Jésus. (Lire aussi La véritable histoire de Jésus : ce que révèle l'archéologie).

Les représentations populaires de Noël semblent compresser l'histoire de la Nativité, donnant l'impression que les rois mages se rendirent à Bethléem le jour de Noël, mais les célébrations traditionnelles placent plutôt leur visite 12 jours après Noël. Appelé Épiphanie, ou Jour des Trois Rois, il s’agit de la commémoration officielle de l’arrivée des mages et constitue l’une des plus anciennes fêtes du christianisme. Les catholiques célèbrent l’Épiphanie le 6 janvier et les orthodoxes le 19 janvier.

La Bible expliquée : qui étaient les rois mages ?
La Bible expliquée : qui étaient les rois mages ?
Les articles de cette série ont été adaptés du livre Who's Who in the Bible: Unforgettable People and Timeless Stories from Genesis to Revelation (Qui est qui dans la Bible : des personnages inoubliables et des récits intemporels, de la Genèse au Livre de la Révélation), publié par National Geographic Books. 
Lire la suite