Pâques chrétiennes : origines et histoire

Cette fête chrétienne vieille de 2 000 ans célèbre la résurrection de Jésus-Christ et l'arrivée symbolique du printemps.

Friday, April 10, 2020,
De Erin Blakemore
Une foule porte une croix pour célébrer le Vendredi Saint à Port-au-Prince, Haïti.

Une foule porte une croix pour célébrer le Vendredi Saint à Port-au-Prince, Haïti.

Photographie de James P. Blair, Nat Geo Image Collection

Pour beaucoup, Pâques marque le début officieux du printemps, mais pour les chrétiens du monde entier, c'est une des célébrations les plus importantes de l'année.

Enracinée dans plus de 2000 ans de rituels et de rites, Pâques commémore l'événement central de la foi chrétienne : la résurrection de Jésus-Christ, que les chrétiens considèrent comme l'accomplissement de la prophétie biblique d'un messie ressuscité d'entre les morts offrant à ses disciples la vie éternelle. 

La célébration a lieu à la fin du Carême, une saison de jeûne et de repentance de quarante jours en référence aux quarante jours de jeûne de Jésus-Christ dans le désert. La période maigre culmine avec la Semaine Sainte et une commémoration des événements bibliques entourant la persécution, la crucifixion et la mort de Jésus. La Semaine Sainte comprend ainsi le dimanche des Rameaux, le jeudi Saint, le vendredi Saint, le samedi Saint et Pâques.

Ces épisodes sont décrits dans le Nouveau Testament. Présenté à la fois comme fils de Dieu et roi des Juifs, Jésus de Nazareth a réuni autour de lui des disciples dévoués et de plus en plus nombreux, témoins des miracles dont il était l'auteur et de sa miséricorde envers les plus nécessiteux et les plus marginalisés.

Mais la popularité croissante de Jésus lui vaut bientôt l'animosité des autorités romaines et des extrémistes religieux. Cette aversion atteint son paroxysme lorsque Jésus fait une entrée triomphale dans la ville de Jérusalem, où il est accueilli par une foule déposant des feuilles de palmiers sur son chemin (épisode aujourd'hui célébré le dimanche des Rameaux).

Peu après, lors d'un repas avec ses disciples, désigné plus tard comme la Cène, Jésus prédit qu'un de ses apôtres va le trahir et invite ses disciples à partager du pain et du vin en mémoire de lui.

Après le dîner, Jésus est arrêté. Comme Jésus l'avait deviné, Judas Iscariot, l'un de ses disciples, avait décidé de remettre Jésus aux grands prêtres juifs de la ville en échange de 30 pièces d'argent (épisode célébré le Jeudi Saint).

Jésus est jugé et battu. Voyant que la foule s'est maintenant retournée contre le jeune prédicateur, Ponce Pilate, le gouverneur de la province romaine, accepte de le condamner à mort. Jésus est alors crucifié, sentence réservée d'ordinaire aux criminels. Il meurt et est enseveli (Vendredi Saint) dans une tombe où son corps repose jusqu'au lendemain (Samedi Saint).

Mais lorsque ses proches, en deuil, viennent se recueillir sur son tombeau le dimanche, celui-ci est vide. Jésus est ressuscité. Il apparaît aux disciples, sur la plage, tel que l'Évangile selon Jean le rapporte, au chapitre 21, les versets 1 à 14. C'est cet épisode qui est célébré à Pâques.

Les chrétiens célèbrent Pâques de diverses manières, notamment par des services matinaux favorisés par les protestants et la veillée pascale, une ancienne liturgie et rite baptismal célébré par les catholiques dans la nuit du samedi Saint. Les membres de l'église orthodoxe célèbrent également Pâques, mais treize jours plus tard que les autres chrétiens, car leur religion est basée sur le calendrier julien.

Au fil des années, Pâques a convergé avec les célébrations païennes de l'arrivée du printemps. Les traditions populaires incluent une visite du lapin de Pâques, représentation du printemps qui apporte des œufs, symbole de la vie renouvelée. Une théorie soutient que cette tradition a pris naissance en Allemagne. Quoi qu'il en soit, la chasse aux œufs de Pâques, la décoration des œufs et la consommation de bonbons sont toujours appréciées pendant les vacances de printemps. 

Cette année, en raison de la propagation du nouveau coronavirus, ceux qui célèbrent Pâques devront le faire chez eux. Dans de nombreux pays, Pâques deviendra un événement virtuel et les messes pourront se faire dans les différentes paroisses via la télévision ou des services de visio-conférence.

 

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite