Qui étaient les Maures ?

Ce terme, qui paraît familier, a désigné au cours des siècles différents groupes ethniques et religieux.

Tuesday, May 12, 2020,
De Erin Blakemore
La pièce de Shakespeare Othello présente un général maure de l'armée vénitienne. L'acteur afro-américain du 19e siècle Ira Aldridge, ...

La pièce de Shakespeare Othello présente un général maure de l'armée vénitienne. L'acteur afro-américain du 19e siècle Ira Aldridge, représenté ici dans le rôle-titre, a été le premier homme noir à apparaître dans une représentation de Shakespeare en Grande-Bretagne.

Photographie de HI-STORY, ALAMY

Le terme « Maure » semble aussi familier que confus, et il y a une raison à cela : bien que le terme puisse être trouvé dans la littérature, l'art et les livres d'Histoire, il ne décrit pas en réalité une ethnie spécifique. La désignation « Maures » a été utilisée pour décrire alternativement les musulmans ayant régné en Espagne et des Européens d'origine africaine - entre autres - pendant des siècles.

Dérivé du mot latin « Maurus », le terme était à l'origine utilisé pour décrire les Berbères et les personnes originaires de l'ancienne province romaine de Maurétanie, dans ce qui est aujourd'hui l'Afrique du Nord. Au fil du temps, il a été de plus en plus appliqué aux musulmans vivant en Europe. À partir de la Renaissance, le mot « Maure » a également été employé pour décrire toute personne à la peau noire ou hâlée.

En l'an 711, un groupe de musulmans nord-africains dirigés par le général berbère Tariq ibn-Ziyad a mis main basse sur la péninsule ibérique (l'Espagne et le Portugal modernes). Connu sous le nom d'al-Andalus, le territoire est devenu un centre culturel et économique prospère où l'éducation, les arts et les sciences rayonnaient.

Au fil du temps, l'emprise de l'État musulman a diminué, laissant la voie libre aux chrétiens qui cherchaient à reconquérir les territoires perdus. Pendant des siècles, des groupes chrétiens ont contesté la domination territoriale musulmane en al-Andalus et ont lentement étendu leur territoire. La Reconquista (« Reconquête ») a culminé en 1492, lorsque les monarques catholiques Isabelle de Castille et Ferdinand d'Aragon remportèrent la guerre de Grenade et achevèrent la reconquête de la péninsule ibérique. Les Maures ont été expulsés d'Espagne.

L'Alhambra, palais et forteresse mauresque à Grenade, en Espagne, a été décrite par les poètes comme une "perle sertie d'émeraudes".

Photographie de Joe Scherschel, Nat Geo Image Collection

À ce moment-là, la désignation « Maures » s'était répandue à travers l'Europe occidentale. L'adjectif décrivait toute personne musulmane ou dont la peau était foncée ; parfois, les Européens faisaient la distinction entre les « Maures noirs » et les « Maures blancs ».

L'une des mentions les plus célèbres des Maures se trouve dans la pièce de Shakespeare Othello, le Maure de VeniseLe personnage principal de la pièce est un Maure qui sert en tant que général dans l'armée vénitienne. À l'époque de Shakespeare, Venise était très diversifiée d'un point de vue ethnique et la présence des Maures était le signe des échanges croissants entre l'Europe, le Moyen-Orient, l'Asie et l'Afrique. Malgré ses prouesses militaires, Othello est décrit comme exotique, soumis à des pulsions sexuelles et indigne de confiance... « Un Maure lascif » qui épouse secrètement une femme blanche - autant de stéréotypes véhiculés en dépit des actes de bravoure du célèbre personnage.

Plus récemment, le terme a été adopté par le mouvement citoyen souverain aux États-Unis. Les membres de groupes de citoyens souverains maures affirment qu'ils descendent de Maures qui ont précédé les colons blancs en Amérique du Nord et qu'ils font partie d'une nation souveraine non-soumise aux lois américaines. C'est la preuve, s'il en est, de l'attrait continu du terme en tant que désignation ethnique apparemment légitime - même si sa signification reste source de trouble et de confusion.

 

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite