Pourquoi Divali est la fête la plus importante d’Inde

Observée par plus d’un milliard de personnes de toutes confessions, cette fête toute en lumière s’étalant sur cinq jours est synonyme de prière, de festins, de feux d’artifices et, pour certains, de nouvelle année.

De Amy McKeever
Publication 24 oct. 2022, 19:11 CEST
diwali-lanterns-rts2t3o5

Des personnes rassemblées pour un lâcher de lanternes volantes lors de Divali, fête indienne de la lumière qui dure cinq jours, dans la ville de Raiganj, au Bengale-Occidental. Observée par des pratiquants de toutes obédiences, Divali est devenue la principale fête d’Inde et rivalise avec Thanksgiving et Noël.

PHOTOGRAPHIE DE PHOTOGRAPHIE DE RUPAK DE CHOWDHURI, REUTERS, Reuters

Divali est la plus importante fête indienne de l’année. À cette occasion, on célèbre la victoire de la lumière sur les ténèbres, de la connaissance sur l’ignorance, et du bien sur le mal. Observés par plus d’un milliard de personnes de toutes obédiences en Inde et à travers la diaspora indienne, les cinq jours de Divali sont synonymes de prière, de festins, de feux d’artifices, de rassemblements familiaux et d’aumône.

Mais on retient surtout Divali pour sa débauche de lumières. Divali, dont le nom dérive du sanskrit dipavali, qui signifie « rangée de lumières », est connue pour ses lampes d’argile au feu vif que les fidèles alignent devant leur maison. (Découvrez des photos éblouissante prises lors de Divali, véritable fête de la lumière.)

Les dates de cette fête sont calées sur le calendrier lunaire hindou, dans lequel un mois équivaut à une période orbitale de la Lune. Divali débute juste avant l’arrivée de la nouvelle Lune entre les mois hindous d’Asvina et de Kartika, qui correspondent généralement aux mois d’octobre et de novembre du calendrier grégorien. En 2022, les cinq jours de Divali ont débuté le 22 octobre dernier et la journée la plus importante a lieu ce lundi 24 octobre.

 

SIGNIFICATION ET LÉGENDES DE DIVALI

La fête de Divali est célébrée à si grande échelle (c’est une fête religieuse importante pour les hindouistes, mais également pour les jaïnistes, les sikhs et les bouddhistes) que les récits expliquant son origine varient. Toutefois, si chaque religion a son propre récit traditionnel pour expliquer cette fête, chacune de ces histoires raconte en définitive la victoire du bien sur le mal.

(Découvrez Divali en famille.)

Dans l’hindouisme, qui serait la plus ancienne religion du monde à être encore pratiquée (elle remonterait au deuxième millénaire avant notre ère), il existe plusieurs versions des origines de Divali qui varient selon l’endroit et la communauté où l’on se trouve. Ces versions ont toutefois ceci de commun qu’elles sont des récits épiques racontant la victoire d’hommes considérés comme des incarnations de Vishnou, dieu responsable de la persévération de l’Univers en lui-même et dont le rôle est de rétablir l’équilibre entre bien et mal en période de troubles.

Dans le nord de l’Inde, Divali sert à commémorer le retour triomphal du prince Rama dans la ville d’Ayodhya après quatorze années d’exil. Cet exil est le résultat d’un complot de sa belle-mère malfaisante. Le prince Rama est revenu après avoir héroïquement secouru sa femme Sita, une incarnation de la déesse Lakshmi, qui avait été enlevée par son rival, le roi Ravana.

En revanche, dans le sud de l’Inde, Divali permet de commémorer la victoire du dieu Krishna sur le démon Narakasura qui avait emprisonné 16 000 femmes dans son palais et infligeait de rudes sévices à tout sujet osant s’élever contre lui. Dans l’ouest de l’Inde, la fête est l’occasion de célébrer le bannissement du roi Bali, dont le pouvoir immense était devenu une menace pour les dieux, par Vishnou, qui l’envoya aux Enfers.

Sikhisme, jaïnisme et bouddhisme, trois religions minoritaires en Inde, ont chacune leurs propres légendes en ce qui concerne Divali. Pour les sikhs, dont la religion apparue à la fin du 15e siècle était à l’origine un mouvement propre à l’hindouisme particulièrement dévoué à Vishnou, Divali sert à commémorer la libération d’Hargobind, gourou du 17e siècle, après avoir été emprisonné douze ans par l’empereur moghol Jahangir.

Pour les jaïnistes, dont la religion a été fondée au milieu du premier siècle avant notre ère et qui partagent de nombreuses croyances avec les hindouistes, Divali représente le jour où Mahavira, dernier des grands maîtres du jaïnisme, a atteint le nirvana.

Enfin, pour les bouddhistes, dont la religion a émergé à la fin du 6e siècle avant notre ère, censément en réaction à l’hindouisme, Divali est l’occasion de fêter le jour où Ashoka, empereur hindou du 3e siècle avant notre ère, s’est converti au bouddhisme.

En plus de ces légendes, Divali est aussi l’occasion de célébrer la déesse hindoue de la prospérité et de la chance, Lakshmi. Dans l’Inde agraire, Divali coïncidait avec la dernière récolte avant l’hiver ; on adressait alors ses prières à Lakshmi pour conjurer la malchance. De nos jours, pour les entreprises indiennes, Divali est le premier jour de la nouvelle année financière.

 

LES CÉLÉBRATIONS DE DIVALI

De même que les légendes entourant Divali varient selon les régions, les rituels diffèrent selon l’endroit où l’on se trouve. Toutefois, s’il y a bien des choses que l’on retrouve quasiment partout, ce sont l’abondance de confiseries, les réunions de famille et l’illumination de lampes d’argile symbolisant la lumière intérieure qui protège chaque foyer des ténèbres spirituelles.

Le 9 novembre 2020, dans un atelier d’Ahmedabad, en Inde, un potier range des lampes en argile qui serviront à orner maisons et temples à l’occasion de Divali.

 

PHOTOGRAPHIE DE PHOTOGRAPHIE D’AMIT DAVE, REUTERS, Reuters

Pour Divali, de nombreuses personnes ornent leur sol d’un rangoli, une œuvre complexe et colorée créée à partie de poudre, de riz, de pétales de fleurs ou bien de sable.

 

PHOTOGRAPHIE DE PHOTOGRAPHIE DE JODI COBB, NAT GEO IMAGE COLLECTION, Nat Geo Image Collection

De manière plus générale, chacun des cinq jours de Divali comporte sa propre signification. Le premier jour, on prie la déesse Lakshmi, on prépare des confiseries et on nettoie sa maison que l’on décore le lendemain de lampes et de rangolis, des œuvres que l’on trace au sol à l’aide de sable, de poudre, de riz ou de pétales de fleurs colorés.

Le troisième jour de Divali est le plus important : on se rend en général au temple pour honorer Lakhsmi, puis on rejoint des amis et de la famille pour un banquet et un spectacle de feux d’artifice. On en profite pour illuminer les lampes installées la veille.

Pour la plupart des fidèles, le quatrième jour marque le début de la nouvelle année. C’est à ce moment qu’on s’offre des cadeaux et qu’on s’adresse des vœux. Enfin, le cinquième jour sert généralement à honorer ses frères et sœurs.

Au fil des années, Divali est devenue la principale période de fête en Inde, au point de rivaliser avec Thanksgiving ou Noël. Les communautés d’Inde et de la diaspora indienne organisent de petites fêtes foraines. Les feux d’artifice forment un aspect majeur des célébrations, en particulier à New Delhi où ils sont souvent critiqués car ils entrainent des pics de pollution dans une ville déjà bien assez polluée. (La ville a interdit l’utilisation de pétards il y a quelques années pour atténuer ces effets néfastes).

Qu’importe la façon dont on célèbre cette fête, l’esprit de Divali est universel ; la foi selon laquelle la lumière finira par l’emporter sur les ténèbres.

Note de la rédaction : Cet article a originalement paru le 12 novembre 2020. Il a été mis à jour le 24 octobre 2022.

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite

Vous aimerez aussi

Histoire
Quelles sont les origines de Roch Hachana, la nouvelle année juive ?
Histoire
Pâques chrétiennes : origines et histoire
Histoire
Norouz : célébrer le printemps et la nouvelle année du calendrier persan
Histoire
Día de los Muertos : dix choses à savoir sur la fête des Morts au Mexique
Histoire
Pessa'h, la fête juive qui célèbre la résilience face à l'adversité

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2021 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.