Quelle taille faisait vraiment Napoléon ? Le débat fait encore rage.

La prétendue petite taille de Napoléon fit de lui la risée de l'Europe et suscita une stigmatisation encore d’actualité.

De Erin Blakemore
Publication 25 nov. 2023, 11:08 CET

Portrait de Napoléon Bonaparte dans sa robe de couronnement. Les opinions divergent chez les historiens quant à la soi-disant petite taille de l’ambitieux souverain français.

PHOTOGRAPHIE DE Robert Lefevre, BRIDGEMAN IMAGES

Quels sont vos revenus ? Sortez-vous avec quelqu’un de désirable ? Comment êtes-vous perçu ? Votre taille peut influencer les réponses à ces questions et à bien d'autres. Il est en effet connu que la civilisation moderne porte un avis tranché sur la taille, accordant des louanges et des privilèges aux grands, tout en déconsidérant et en rabaissant les petits.

Les hommes de petite taille, plus que les femmes, en prennent particulièrement pour leur grade car en plus d'être confrontés à divers préjugés, ils peuvent aussi se heurter à un stigmate unique : le complexe de Napoléon.

Appelé ainsi en référence au despote tyrannique et agressif qui se laissa dépasser par ses ambitions, ce terme fut utilisé par les psychologues au début du 20e siècle pour décrire des hommes de petite taille à la personnalité dominatrice. Nous vous expliquons d'où vient le « complexe de Napoléon » et pourquoi le débat sur la taille de Napoléon Bonaparte fait encore rage chez les historiens.

Ce portrait représente Napoléon avant la bataille de Waterloo. On ne sait pas si le souverain français était vraiment si petit, mais son nom est devenu synonyme d'un stigmate qui persiste à l'encontre des hommes de petite taille.

PHOTOGRAPHIE DE avec l'aimable autorisation des administrateurs du British Museum

 

QUI ÉTAIT NAPOLÉON ?

Napoléon Bonaparte acquit une grande notoriété après avoir aidé la France à remporter une victoire improbable contre les Autrichiens en Italie en 1796, un évènement qui lui valut par ailleurs le surnom de « petit Caporal ». Ses prouesses militaires lui permirent de remporter d’autres victoires, toutes par le biais de stratégies audacieuses, voire téméraires. Salué comme un héros national, il s’empara du pouvoir politique en France lors d’un coup d’État en 1799. En tant qu’empereur, il tenta d’étendre l’influence de la France dans le monde.

Napoléon avait du charisme et de grandes ambitions. Mais tout au long de sa vie et de sa carrière, il fut tourné en ridicule pour sa petite taille. Ses propres soldats lui donnaient plusieurs surnoms, dont la plupart commençaient par « le petit », quand ses détracteurs le dépeignaient constamment comme un petit homme pugnace qui tentait de compenser sa taille par l’intimidation et la domination de ceux qui l’entouraient.

Les plus célèbres parodies de Napoléon sont signées James Gillray, un caricaturiste britannique qui contribua à la naissance de la caricature politique moderne. Si Gillray ne vit jamais Napoléon en personne, il ne manqua pas de se moquer du chef militaire en le représentant sous les traits d'un homme enfantin déterminé à faire du monde son jouet, l’affublant du sobriquet « little Boney » et le dépeignant comme un bambin noyé dans ses vêtements. Une caricature mémorable de 1803 représente par exemple le roi britannique George III tenant littéralement le chef français dans la main et l’observant à travers une lorgnette.

Gauche: Supérieur:

Caricature politique représentant le duc de Wellington en train de lancer un petit Napoléon en l’air à l’aide d’un diabolo. Wellington est surtout connu pour avoir mené les forces britanniques à la victoire face à Napoléon lors de la bataille de Waterloo en 1815.

PHOTOGRAPHIE DE avec l'aimable autorisation des administrateurs du British Museum
Droite: Fond:

Les tentatives de Napoléon pour conquérir l’Europe lui valurent de nombreux ennemis ; les satiristes prirent plaisir à dépeindre sa chute dans des caricatures politiques.

ILLUSTRATION DE Frédéric Dubois, avec l'aimable autorisation des administrateurs du British Museum

Il fallut une campagne russe désastreuse, une coalition entre ses rivaux européens et le mécontentement croissant du peuple français pour faire tomber Napoléon. Déposé en 1814, il passa neuf mois en exil sur l’île italienne d’Elbe avant de revenir brièvement pour mener un dernier combat à la bataille de Waterloo en 1815. La bataille fut un désastre et Napoléon fut contraint de retourner en exil jusqu’à sa mort en 1821.

 

QUELLE ÉTAIT LA VRAIE TAILLE DE NAPOLÉON ?

Alors, quelle taille faisait vraiment Napoléon ? Les historiens ne sont pas unanimes. Au cours de sa vie, Napoléon fut décrit comme à la fois frêle et massif, petit et de taille moyenne.

Une partie de la confusion actuelle semble tirer son origine de la différence entre les systèmes de mesure français et anglais. De nombreuses personnes ayant eu l’occasion d'observer Napoléon ont expliqué qu’il mesurait un peu moins d’un mètre soixante-dix, ce qui fut confirmé lors de son autopsie. Mais cette mesure était souvent exprimée dans le système de mesure français antérieur à la Révolution. Le pouce français équivalait alors à 1,06 pouce anglais, ce qui signifiait qu’en France, à l’époque, on disait de Napoléon qu’il mesurait cinq pieds et deux pouces (soit un peu moins d’un mètre soixante du point de vue anglais).

Les historiens soulignent également que Napoléon se trouvait souvent en public en présence de grenadiers de la Vieille Garde, des soldats au physique imposant et vêtus d'uniformes qui pourraient avoir fait paraître l’empereur plus petit en comparaison.

Sans oublier que les apparences sont parfois trompeuses. Après que Napoléon l’eut regardé dans les yeux lors d’une rencontre en 1799, le noble et ambassadeur Hyde de Neuville, qui s'était fait la réflexion que l’homme était de petite taille, écrivit dans ses mémoires : « J’ai perdu toute mon assurance sous le feu de cet œil interrogateur. Pour moi, il avait soudain grandi de cent coudées ».

Arrivée de Napoléon Bonaparte dans la ville occupée de Nice.

PHOTOGRAPHIE DE Jacques Onfray de Breville, Look and Learn, Bridgeman Images

Alors pourquoi s’est-on autant acharné sur Napoléon ? Peut-être à cause de ses ambitions démesurées, qui suscitèrent l’inquiétude de ses ennemis et poussèrent ces derniers à essayer de le rabaisser, dans tous les sens du terme. Comme l’écrit l’historienne de l’art Constance McPhee, les caricaturistes britanniques comme Gillray « manipulaient la taille et l’habillement pour s'en prendre symboliquement à un adversaire militaire menaçant, et produisaient une représentation si parlante que le public oubliait souvent qu’elle avait été créée de toutes pièces ».

 

QU’EST-CE QUE LE « COMPLEXE DE NAPOLÉON » ?

Indépendamment de sa vraie taille, Napoléon a inspiré la théorie selon laquelle les hommes tenteraient de compenser leur petite taille par des actes audacieux. L’expression « complexe de Napoléon » fut d’abord utilisée pour décrire de manière générale un homme ambitieux comme dans un article de 1928 qui pointait du doigt le « complexe de Napoléon d’innombrables hommes d’affaires » déterminés à convaincre les autres qu’ils étaient ce qu’ils n’étaient pas.

Toutefois, cette image de Napoléon a fini par s’implanter dans la psychologie populaire, poussée par l’un des concepts psychologiques les plus célèbres de tous les temps : le complexe d’infériorité. Inventé par le légendaire psychanalyste Alfred Adler dans les années 1920, ce terme décrivait initialement des enfants qui, poussés par leur petite taille et leur insignifiance sociale, s’efforçaient d’exercer un pouvoir sur leur environnement.

Le public étendit par la suite le concept de complexe d’infériorité aux adultes et l’associa à la stature historiquement controversée de Napoléon. L’expression « complexe de Napoléon » commença alors à être utilisée pour faire référence à des adultes dominateurs et de petite taille.

Mais les critiques modernes considèrent ce complexe de Napoléon comme la preuve d’un modèle permanent de discrimination par la taille, ou « heightism », terme inventé par des sociologues dans les années 1970.

Gauche: Supérieur:

Cette satire politique de 1803 représente un tout petit Napoléon enfermé dans une cage et exposé par un marin pendant que le public critique sa petitesse et sa faiblesse.

PHOTOGRAPHIE DE avec l'aimable autorisation des administrateurs du British Museum
Droite: Fond:

Le général prussien Gebhard Leberecht von Blücher (à gauche) et le duc de Wellington (à droite) tiennent les extrémités d’une corde à sauter qu'ils font sauter à un Napoléon représenté sous des traits enfantins. Cette caricature fut publiée en août 1815, quelques mois seulement après la victoire des deux hommes sur Napoléon à Waterloo.

PHOTOGRAPHIE DE Pierre Lacroix, avec l'aimable autorisation des administrateurs du British Museum

Des études ont montré qu’une petite taille va de pair chez certains hommes avec une détérioration de leur qualité de vie. Dans une étude de 2017, par exemple, des chercheurs ont constaté que les hommes victimes de discrimination en raison de leur taille (ou qui voulaient simplement être plus grands) étaient moins satisfaits de leur vie que les hommes plus grands. Une étude de 2014 a également révélé que la taille des hommes influence la perception qu’a la société de leur partenaire, de leur participation dans les tâches ménagères, de leurs revenus et même de l’âge auquel ils se marient. Par ailleurs, les personnes de grande taille seraient plus nombreuses à se voir confier des postes à responsabilité et seraient davantage respectées par la société.

Mais alors, le complexe de Napoléon existe-t-il vraiment ? De petites études ont démontré que les hommes de petite taille sont plus susceptibles de prendre davantage de risques que leurs homologues plus grands, en particulier en présence de ces derniers, et d'engranger plus de ressources lors d’un jeu face à un adversaire masculin de plus grande taille. On ignore cependant si leur comportement est dû à leur ambition personnelle ou s’il s’agit simplement d’une réponse à une forme de discrimination.

Ce qui est sûr, c’est que ce concept de complexe de Napoléon permet aux gens de mépriser les hommes plus petits. C’est devenu un « stéréotype insidieux et blessant », écrit Tanya Osensky dans son livre Shortchanged, et cela fait partie d’une stratégie plus large de rabaissement et même d’humiliation publique des personnes de petite taille.

Cette discrimination a beau être endémique dans la société moderne, elle ne devrait pas freiner les hommes de petite taille. Cela n’a certainement pas affecté Bonaparte. « Je suis destiné à être la proie [de mes détracteurs], mais je ne crains pas d’être leur victime », aurait-il déclaré peu avant sa mort en 1821. « Le souvenir que je laisse derrière moi est constitué de faits que les mots ne peuvent détruire. »

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

loading

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2024 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.