Hatchepsout, la reine d'Égypte qui fascine les historiens

Le Temple d'Hatchepsout est l'un des plus beaux chef-d'œuvres architecturaux au monde. Il est encore plus remarquable lorsque l'on sait que c'est une femme qui est à l'origine de sa construction.

Publication 8 nov. 2021, 14:36 CET
Détail du temple mortuaire de la reine-pharaon Hatchepsout.

Détail du temple mortuaire de la reine-pharaon Hatchepsout.

Photographie de demerzel21, istock via Getty Images

Au pied des falaises abruptes de Deir el Bahri se trouve le Temple mortuaire d'Hatchepsout, témoin d'un des règnes les plus extraordinaires de l'histoire de l'Égypte.

Avec ses rampes d'accès, ses portiques et ses sublimes reliefs qui se détachent du désert situé en arrière-plan, le temple est l'un des plus beaux chefs-d'œuvre architecturaux du monde. Il est peut-être encore plus remarquable lorsque l'on sait que c'est une femme qui est à l'origine de sa construction.

À la mort de son mari Thoutmôsis II, Hatchepsout, la fille aînée du pharaon Thoutmôsis Ier devient d'abord régente de la 18e dynastie. Alors que son beau-fils Thoutmôsis III est en âge de régner, elle prend le titre de pharaon, avant de régner pendant plus de 20 ans. 

Hatchepsout est l'une des premières femmes pharaons de l'Égypte antique.

Cette statue d'Hatchepsout représente cette dernière avec une crinière de lion et une barbe de pharaon.
Photographie de KENNETH GARRETT, National Geographic Creative

Il est toujours possible d'admirer les réalisations d'Hatchepsout de la Nubie à Beni Hasan. À Thèbes, elle a fait ériger d'immenses obélisques et construire des routes en l'honneur d'Amon, le roi des dieux et le patron des pharaons. Les statues d'Hatchepsout la représentent comme un homme, vêtue de la tenue complète des pharaons, qui comprend la barbe traditionnelle, le pagne en chendjit et le némès. Ces trois éléments symbolisent le pouvoir.

Son temple mortuaire est certainement sa plus belle réalisation. L'emplacement de ce dernier était stratégique : situé sur la rive ouest du Nil, à côté du Temple de Montouhotep II, il s'agissait du lieu idéal pour asseoir sa position parmi les pharaons. Le temple d'Hatchepsout, connu sous le nom de Djeser Djeseru, ou « le sacré des sacrés » en français, est orné de reliefs représentant le règne du pharaon. Il abritait aussi des sanctuaires en l'honneur d'Anubis, le dieu des morts ; d'Hathor, la déesse de la fertilité ; d'Amon, le roi des dieux et de , le dieu du soleil.

À sa mort en 1458 avant J.-C., Hatchepsout est enterrée dans la Vallée des rois. Alors qu'elle avait tout fait pour que le peuple égyptien se souvienne de son règne, Thoutmôsis III mena 20 ans plus tard une campagne de grande envergure pour détruire son héritage. Il a fait détruire ses statues, dégrader ses représentations et effacer sa cartouche.

Comprendre : l'Ancienne Égypte

Certains voient là un acte de vengeance, d'autres considèrent qu'il a agi de la sorte pour s'assurer que l'ascension de son propre fils sur le trône se déroule harmonieusement. Autre théorie, il n'aurait pas accepté que la succession des pharaons Thoutmôsis I, II et III ait été interrompue par une femme. Entre 1923 et 1931, les fragments des statues d'Hatchepsout ont été mis au jour dans des fosses creusées en face du temple. La découverte a été réalisée par le Metropolitan Museum of Art au cours de son expédition en Égypte.

Peu importent ses raisons, les efforts de Thoutmôsis III ont porté leurs fruits puisque le règne avant-gardiste d'Hatchepsout est peu à peu tombé dans l'oubli. Ce n'est qu'au début du 19e siècle, quand des universitaires sont parvenus à déchiffrer les hiéroglyphes inscrits sur son temple, que ces derniers ont pu reconstituer l'histoire d'Hatchepsout. Aujourd'hui, dans l'Égypte toute entière, ses réalisations architecturales perpétuent sa mémoire. 

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite

Vous aimerez aussi

Histoire
Et si, comme dans l'Égypte antique, les femmes régnaient sur le monde ?
Histoire
La plus vieille robe du monde raconte les débuts de l'Égypte antique
Histoire
Saqqarah, une nécropole originelle d'Égypte antique
Histoire
Cette sépulture égyptienne cachait de bien étranges secrets
Histoire
Les pharaons noirs et l'Empire de l'or

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2017 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.