Les grottes de Qumran : la caverne d’Ali Baba des premiers textes bibliques

Dans ce réseau d’une dizaine de grottes, les spécialistes rivalisent pour mettre la main sur les plus vieux récits bibliques.

De Rédaction National Geographic
Le parc The Holy Land Experience (« vivre l’expérience de la Terre sainte »), à Orlando, présente une réplique des cavités où gisaient les manuscrits de la mer Morte.
Le parc The Holy Land Experience (« vivre l’expérience de la Terre sainte »), à Orlando, présente une réplique des cavités où gisaient les manuscrits de la mer Morte.

En 1947, de jeunes chevriers bédouins ont fait l’une des découvertes archéologiques majeures du xxe siècle : sept parchemins enroulés, recouverts d’écrits en hébreu ancien – les premiers des célèbres manuscrits de la mer Morte. Ils ont été mis au jour dans le réseau de grottes de Qumran, en Cisjordanie.

Des fidèles de la secte séparatiste de Qumran les avaient sans doute dissimulés à la hâte dans la grotte, vers 70 apr. J.-C. Par la suite, quelque 970 manuscrits, parfois seulement d’infimes fragments, remontant jusqu’au IIIe siècle av. J.-C, y ont été exhumés. Ce sont les plus anciens textes bibliques jamais retrouvés à ce jour.

Parmi ces documents figurent de nombreux livres de l'Ancien Testament, la bible juive, également au fondement de la foi chrétienne. L’un des plus précieux étant une copie presque complète du livre d’Isaïe.

Désormais, les archéologues espèrent mettre la main sur des fragments du Nouveau Testament. Ce texte fondateur pour les chrétiens relate la vie de Jésus. Des copies avaient été trouvées à Fayoum, en Égypte, mais elles datent seulement du IIe siècle apr. J.-C. Les chercheurs sont convaincus que les excavations de Qumran abritent des récits plus anciens. Depuis 2010, la “grotte 53” attire particulièrement l’attention. De nombreuses poteries de différentes époques y ont été repérées, allant de la période hellénistique aux débuts de l’Islam.

Une course aux précieuses reliques est donc lancée dans ce réseau de cavités, impliquant archéologues et trafiquants de textes anciens. Des deux côtés, les fouilles sont considérées comme illégales dans ce territoire de Cisjordanie, aujourd’hui occupé par Israël.

Dans le numéro de décembre du magazine National Geographic, un reportage sur la quête à la plus ancienne bible.

Bande annonce de Story of God:La genése
Bande annonce de Story of God:La genése
Lire la suite