Mais où est passée Cléopâtre ?

C'est l'un des plus grands mystères archéologiques : depuis des décennies, les archéologues sont à la recherche du vrai visage - et du tombeau - de la célèbre reine égyptienne.

De Romy Roynard
Publication 21 janv. 2022, 13:18 CET, Mise à jour 21 janv. 2022, 15:58 CET
Portrait peint posthume de Cléopâtre VII, provenant de l'Herculanum romain, réalisé au cours du Ier siècle ...

Portrait peint posthume de Cléopâtre VII, provenant de l'Herculanum romain, réalisé au cours du Ier siècle de notre ère, c'est-à-dire avant la destruction d'Herculanum par l'éruption volcanique du Vésuve ; il se trouve aujourd'hui au Musée archéologique national de Naples. 

PHOTOGRAPHIE DE Ángel M. Felicísimo, Wikimedia Commons

Sa passion avec Marc Antoine, sa gestion des affaires extérieures et sa mort aux accents tragiques ont nourri des siècles de littérature, ont été les sujets de multiples œuvres artistiques. Pourtant, un épais voile de mystère entoure la vie et le règne de Cléopâtre VII. Ce que nous savons d'elle est en grande partie tiré des écrits romains. La vision que les anciens Égyptiens avaient d'elle et de son existence nous échappe encore. 

Pour tenter de percer ce mystère persistant, nous avons interrogé Meredith Brand, une égyptologue américaine qui s'intéresse à l'économie et au travail dans l'Égypte ancienne, ainsi qu'à la poterie égyptienne ancienne. Elle est directrice adjointe de l'expédition Wadi el-Hudi, qui se concentre sur les sites d'extraction d'améthystes dans le désert oriental. Elle fait partie des archéologues dont le travail est mis en lumière dans la série documentaire inédite Les Trésors perdus de la Vallée des Rois, diffusée tous les dimanches à 21h sur National Geographic.

 

Harold Bloom disait de Cléopâtre VII qu'elle était la « première célébrité du monde ». Comment expliquez-vous qu'elle soit devenue avec le temps une figure si populaire ? Après tout, l'attention que les artistes portent à Cléopâtre est inversement proportionnelle aux rares découvertes faites par les archéologues.

Si Cléopâtre est aujourd'hui si célèbre, c'est parce que les bonnes personnes se sont intéressées à elle au bon moment. Les Romains étaient fascinés par Cléopâtre. Elle était issue d'une culture très différente, elle avait une manière très différente d'exercer son pouvoir politique - on ne voyait pas beaucoup de femmes dirigeantes dans le monde romain... On aimait donc la mettre au centre des discussions et des écrits. Les principaux auteurs romains ont commencé à écrire sur elle. Ces écrits ont bientôt constitué le discours historique occidental, la façon dont les Occidentaux percevaient son histoire. Et bien sûr, qui reprend son histoire pour la sacraliser ? Shakespeare, avec Antoine et Cléopâtre ! Shakespeare est d'une certaine façon le père d'une grande partie de la pop culture et de l'art. C'est l'une des premières histoires populaires, ancrée dans la culture populaire européenne depuis très longtemps. Les perspectives que nous avons sur Cléopâtre viennent de l'extérieur, ceux ne sont pas des perspectives égyptiennes. Ceux ne sont pas du tout des perspectives qui sont liées à sa culture ou à son identité. Il s'agit d'un malentendu dès le départ, ou du moins d'une histoire unilatérale. Parce que son histoire a été racontée par des auteurs européens plus que par Cléopâtre elle-même. C'est pourquoi l'archéologie qui étudie la fin de la période ptolémaïque est si importante.

 

Précisément ! Tant que nous n'aurons pas trouvé des documents historiques portant son nom, comprendrons-nous vraiment Cléopâtre et son règne ?
Les sources romaines sur Cléopâtre sont prolifiques et très bien conservées. Mais ce que nous voulons trouver, et c'est le but de l'émission Les Trésors perdus de la Vallée des Rois diffusée sur National Geographic, et le travail de Kathleen Martinez, c'est évidemment de trouver son tombeau... Ce serait fantastique. C'est toujours un grand mystère et nous voulons le trouver. Mais même si sa tombe n'était pas là où Kathleen Martinez le suggère, c'est toujours un temple contemporain de son époque et on y mettra certainement au jour des documents importants, avec beaucoup d'informations.

Cléopâtre a fait sculpter des monuments, a fait graver des inscriptions sur des temples et inscrit son nom sur des documents officiels. Les mettre au jour pourrait apporter un nouvel éclairage sur son règne. Comme tous les autres souverains de la période ptolémaïque, elle devait gérer une quantité incroyable d'enjeux en matière d'affaires étrangères et de luttes économiques. Plus nous examinons les sources, plus nous découvrons son point de vue.

Les Trésors perdus de la Vallée des Rois | Bande Annonce

La plupart du temps, c'est la fin de son règne et ses relations avec Jules César et Marc Antoine, plus dramatique, qui est mise en scène. Il est très rare, par exemple, de dépeindre son enfance et de mettre en avant son éducation grecque.

La plupart des gens pensent que Cléopâtre était Égyptienne et Romaine parce que les Romains ont écrit sur elle. Ses relations avec Jules César et Marc Antoine font partie de son histoire. Pour ce qui est de son éducation, pendant la période ptolémaïque, la capitale était Alexandrie, les élites étaient égyptiennes et grecques. Les plus grands savants étaient grecs et parlaient le grec, qui était une langue administrative et commerciale très importante à l'époque. Une partie importante de l'éducation de l'élite se faisait en grec. Sans parler de la bibliothèque d'Alexandrie, la première institution universitaire au monde, où l'on parlait presque toutes les langues connues, car tous les érudits de la région écrivaient, lisaient et collectionnaient des livres. C'était une communauté intellectuelle très dynamique et Alexandrie, à l'époque, ressemblait à une grande ville grecque. Mais c'était aussi, évidemment, une ville égyptienne, avec des pratiques religieuses et culturelles différentes. Une piste de recherche très intéressante pour Alexandrie et l'époque de Cléopâtre repose sur une chose que nous voyons beaucoup aujourd'hui : la mondialisation. Parce que la culture grecque était une culture globale dans le monde méditerranéen. 

Et l'autre chose à laquelle nous devons penser plus tard dans la dynastie ptolémaïque, c'est qu'il y a un débat sur l'arbre généalogique de Cléopâtre. Ses ascendants auraient pu appartenir à la classe supérieure, à l'élite égyptienne, des personnes importantes sur le plan politique et commercial. On ne sait pas si tous les membres de son arbre généalogique étaient Macédoniens ou Grecs ; certains pourraient être Égyptiens. C'est encore un peu flou. 

 

Cela pourrait-il expliquer pourquoi Cléopâtre a pris le temps d'apprendre l'égyptien et de comprendre le peuple qu'elle dirigeait dès l'âge de 18 ans ?

Oui, c'est une hypothèse. Elle embrassait la culture égyptienne et la religion était, je pense, une chose importante pour Cléopâtre, comme pour la plupart des rois ptolémaïques. L'Égypte a également une très longue tradition de femmes jouant un rôle important dans les temples, prenant part aux rituels, à la vie économique et à la vie de leur communauté. Et bien sûr, les femmes régnaient en tant que pharaons. Avant Cléopâtre, il y avait près de 2000 ans d'histoire durant lesquels des femmes faisaient des métiers ailleurs réservés aux hommes. C'est une chose clairement ancrée dans cette culture. En Égypte, il était normal pour une femme de régner.

La Mort de Cléopâtre, de Reginald Arthur (1892).

PHOTOGRAPHIE DE Domaine Public

Malgré sa réputation de grande séductrice, il n'existe aucune représentation fiable du visage de Cléopâtre VII, à part des silhouettes peu flatteuses sur des pièces de monnaie...

Je pense que c'est aussi ce qui a permis à Cléopâtre de rester si populaire. On la décrit comme séductrice, or chaque période culturelle peut mettre derrière ce mot la définition qui lui plaît. Comme il n'y a pas de représentation de Cléopâtre, les traits qui caractérisaient une belle femme lui ont été prêtés au fil du temps. C'est une page blanche et chaque époque peut y apposer sa représentation culturelle de la beauté. Mais vous avez raison, nous ne savons pas exactement ce à quoi elle ressemblait. Cela me plaît assez, je dois dire, parce que je pense que l'élément clé de la séduction n'est pas là. Il ne s'agit pas de l'apparence, mais plutôt de la façon dont on s'ouvre au monde, dont on se comporte et dont on interagit avec les autres. Le fait de ne pas savoir du tout à quoi elle ressemblait et d'avoir des images d'elle peu flatteuses, selon nos critères modernes, la rend en quelque sorte encore plus intéressante.  

 

Cléopâtre, comme d'autres reines avant elle, aurait cherché à associer son image à Isis, la déesse de la maternité, de la fertilité et de la magie. J'ai lu que c'est cette intense identification à Isis qui a aidé les archéologues à dessiner une carte des sites funéraires potentiels, dont Taposiris Magna.

Oui, c'est là que la série a été tournée. Suivre Cléopâtre et son lien avec Isis est notre meilleure chance de comprendre son règne et qui elle était durant sa vie. Si nous parvenons à comprendre quels temples elle a fréquenté ou dont elle a acté la construction ou la rénovation, alors nous saurons où se trouvent les documents administratifs qui peuvent nous donner des informations précieuses sur sa vie. Ce sont d'excellentes pistes pour entreprendre des recherches et enfin dresser le portrait de Cléopâtre en tant que dirigeante, politicienne et pharaon. L'emplacement de son tombeau est un grand mystère. Il y a tellement de débats à ce sujet ! Certains pensent qu'elle a peut-être été enterrée dans un temple, d'autres qu'elle n'a peut-être pas eu le droit à avoir un enterrement au sens où nous l'entendons, car elle s'était attiré la colère des dieux. Elle a peut-être été placée dans un lieu moins grandiose. D'autres pensent qu'elle a été enterrée à Alexandrie. 

Comprendre : l'Ancienne Égypte

Pensez-vous qu'un jour, on trouvera son tombeau ? Et d'ailleurs, le souhaitez-vous ou est-ce un mystère qu'il vaudrait mieux ne pas percer ?

J'espère qu'on le trouvera ! Je pense que ce serait incroyable. En tant que personnage historique qui a eu une vie si importante et si complexe, elle apprécierait probablement que l'emplacement de son tombeau soit connu. J'espère que nous la retrouverons. Savoir si oui ou non nous la trouverons est une autre question.

 

Et voudriez-vous faire partie de cette découverte ?
Je ne sais pas (rires) ! Quand j'y pense... J'aime travailler sur les sites de sédiments et creuser pour recomposer la vie des gens et faire mes recherches. Ce serait assez mélo-dramatique ! Je ne pense pas vouloir être celle qui la découvrira, mais j'adorerais entendre parler de cette découverte. 

Lire la suite

Vous aimerez aussi

Histoire
Qui était Toutânkhamon ?
Histoire
Que peuvent nous apprendre ces seaux de boue remontés d'une sépulture égyptienne ?
Histoire
La fabuleuse momie de Toutânkhamon
Histoire
Le fer de la dague de Toutânkhamon serait d'origine extraterrestre
Histoire
Amenhotep III : un règne, un harem

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2021 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.