Thoutmôsis III, le grand pharaon conquérant oublié par l'Histoire

Pharaon avide de conquêtes, Thoutmôsis III a transformé le royaume d'Égypte, alors replié sur lui-même, en un empire expansionniste. Les butins de ses nombreuses campagnes ont fait de lui l'homme le plus riche du monde.

De Kristin Baird Rattini
Publication 10 févr. 2022, 10:27 CET
thutmose-iii

Les butins de ses nombreuses guerres ont fait de Thoutmôsis III l'homme le plus riche du monde. Ses exploits militaires sont consignés sur les nombreux monuments qu'il a fait construire.

PHOTOGRAPHIE DE Agostini Picture Library, G. Dagli Orti/Bridgeman Images

Thoutmôsis III (1481 av. J.-C. - 1425 av. J.-C.), une fois sorti de l'ombre de la régence autoritaire d'Hatchepsout, se fit rapidement un nom. Il fit du royaume d'Égypte, alors replié sur lui-même, une nation triomphante et conquérante. Et il se forgea une réputation de brillant stratège, lui ayant même valu beaucoup plus tard le surnom de « Napoléon d'Égypte ».

Quelques mois à peine après son accession au pouvoir, Thoutmôsis III marcha avec une armée de 20 000 soldats sur Megiddo, dans le nord de l'actuel Israël, un site plus connu sous son nom grec : Armageddon. Une coalition d'opposants s'y était réunie à l'extérieur de la ville. Des scribes ont voyagé avec les forces de Thoutmôsis III et ont consigné les détails de la campagne, une chronique d'une valeur inestimable connue aujourd'hui sous le nom d'Annales de Thoutmôsis III.

Comprendre : l'Ancienne Égypte

Le pharaon défia ses conseillers et surprit ses ennemis en franchissant un col montagneux dangereux pour monter une attaque directe et meurtrière sur Megiddo. Il chevaucha en première ligne pour prouver que les dieux les protégeaient, lui et ses troupes. Et en effet, tous franchirent le col indemnes.

Puis commença la bataille de Megiddo. « Sur un char d'or fin, paré de son armure étincelante », Thoutmôsis III éblouit et intimida ses adversaires, qui abandonnèrent bientôt le combat et se retirèrent dans leur dernier bastion, à l'intérieur des murs de la ville. Thoutmôsis III assiégea Megiddo pendant sept mois, affamant impitoyablement les derniers habitants jusqu'à ce qu'ils se rendent.

Thoutmôsis III exerça son génie militaire à plusieurs reprises : en Nubie, dans les ports phéniciens, dans le précieux carrefour commercial de Cadès et dans le royaume du Mitanni, dans les actuelles Syrie et Turquie. Au cours des dix-sept campagnes qu'il mena, il conquit plus de territoires que tout autre pharaon. À la fin de son règne, il contrôlait le plus grand empire égyptien jamais créé. 

Une statue de Thoutmôsis III dans le musée de Louxor.

PHOTOGRAPHIE DE Richard Nowitz, Nat Geo Image Collection

Les butins des campagnes militaires de Thoutmôsis III - pillages, taxes et tributs - renflouèrent considérablement le trésor égyptien et firent du pharaon l'homme le plus riche du monde d'alors. Les terres conquises lui permirent par ailleurs d'étendre son influence. Les fils des souverains vaincus étaient emmenés en Égypte et éduqués à la cour. Acclimatés aux coutumes égyptiennes, ces enfants rentraient chez eux en étant favorables à la domination égyptienne.

Contrairement à l'un de ses successeurs, Ramsès II, qui exagéra ses exploits militaires, Thoutmôsis III avait mérité les triomphes détaillés sur les nombreux monuments qu'il fit construire. Ses annales furent inscrites sur les murs du sanctuaire du grand temple d'Amon-Rê à Karnak. La salle des fêtes qui s'y trouve représente la faune et la flore - dont 275 espèces de plantes - qu'il rapporta de ses campagnes en Asie. Il fit ériger des obélisques à Karnak et construisit le temple du dieu du soleil à Héliopolis.

En détruisant - bien que partiellement - les références à Hatchepsout et à son règne, Thoutmôsis III établit une ligne directe avec ses prédécesseurs éponymes, renforçant ainsi son héritage en tant que souverain légitime, sans doute le plus puissant de l'histoire de l'Égypte.

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.fr en langue anglaise.

Lire la suite

Vous aimerez aussi

Histoire
Qui était Toutânkhamon ?
Histoire
Femmes dans l'Histoire : Hatchepsout, la première reine d'Égypte
Histoire
Tanis, la mythique cité perdue
Histoire
À Pompéi, de nouveaux indices ensevelis sous les cendres
Histoire
Les jardins suspendus de Babylone, la plus mystérieuse des sept merveilles du monde

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2021 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.