Histoire

Toutankhamon, Néfertiti et un arbre généalogique bien complexe

Les archéologues qui étudient la tombe du célèbre pharaon s’attaquent au mystère de sa belle-mère – Néfertiti.

De A. R. Williams

Si les recherches autour de la tombe du Roi Toutankhamon révèlent de nouelles pièces cachées, ces cavités pourraient-elle abriter la dépouille de la Reine Néfertiti, qui a régné il y a bien longtemps et est doublement liée au jeune pharaon ? Si tel était le cas, cela pourrait bien ajouter une nouvelle momie à son arbre généalogique déjà bien complexe.

Après plus d’un siècle d’excavations dans la Vallée des Rois en Égypte, près de 64 tombes et autres cavités ont été révélées au grand jour. Le tombeau de Toutankhamon et ses trésors, connu sous le nom de KV62, demeure de loin le plus célèbre de tous, même si de nombreuses autres tombes et momies royales des 18ème et 19ème Dynasties de l’Égypte Ancienne ont aussi été découvertes.

En 2007, les scientifiques égyptiens ont commencé à effectuer des tests génétiques sur 16 momies royales. Les photos ci-dessus montrent des proches qui étaient chers à Toutankhamon – ses grands-parents, ses parents, sa femme et deux fœtus momifiés trouvés dans sa tombe, probablement ses filles.

Pourtant, cette période a connu une autre personne légendaire, dont la momie royale manque et dont le nom est sur toutes les lèvres dès qu’une nouvelle découverte est faite dans ce cimetière royal. Il s’agit de la magnifique Reine Néfertiti, la femme la plus importante d’Akhenaton, le père de Toutankhamon. La mère de ce dernier étant une autre épouse, dont le nom reste inconnu, cela fait de Néfertiti sa belle-mère.

Les liens familiaux de Toutankhamon sont même plus complexes que cela encore, du fait de la pratique de l’inceste dans la famille royale à cette époque. Toutankhamon a ainsi épousé sa demi-sœur Ânkhesenamon, fille de Néfertiti et d’Akhenaton. Ce qui fait de Néfertiti la belle-mère du jeune pharaon, au second sens du terme cette fois.