Les reines des fourmis boostent leur système immunitaire en s'accouplant

Vive la reine ! Les scientifiques ont découvert que les reines des fourmis qui s'accouplaient avaient un meilleur système immunitaire que leurs congénères.

Publication 2 déc. 2020, 10:51 CET
Une reine Lasius niger éclipse deux fourmis ouvrières.

Une reine Lasius niger éclipse deux fourmis ouvrières.

PHOTOGRAPHIE DE Antcenter, Poland

Il est bon d'être la reine... surtout quand on est la reine des fourmis, parce que l'accouplement fait des merveilles pour son système immunitaire.

Lorsque l'exposition à une faible dose d'une bactérie ou d'un virus renforce la résistance d'un organisme à une dose ultérieure du même agent pathogène, on parle d'amorçage immunitaire. 

Pour étudier l'amorçage immunitaire chez les invertébrés, des chercheurs suisses et panaméens en ont choisi deux : Lasius niger (ci-dessus) et les reines des fourmis Formica selysi, qui peuvent vivre plus de vingt ans. Les reines de chaque espèce ont été classées en deux groupes : les jeunes « princesses » vierges et les reines accouplées - des femelles qui se sont accouplées avec un mâle et ont gardé la semence dans une « poche de sperme » grâce à laquelle elles fécondent des dizaines de millions d'ovules au cours de leur vie.

Les chercheurs ont cultivé un champignon qui, à l'état sauvage, tue les insectes en environ une semaine. Ils ont d'abord administré une faible dose à chaque groupe de reines, puis une dose plus importante une semaine plus tard. Un décompte de survivants a montré qu'un seul groupe, les reines accouplées L. niger, avait acquis l'immunité du processus d'amorçage.

Cependant, chez les deux espèces, les reines accouplées ont beaucoup mieux résisté à l'exposition au champignon que leurs congénères non-accouplées.

Les résultats suggèrent que l'alliance d'une reine avec un mâle « déclenche une régulation à la hausse du système immunitaire », indique l'étude. « L'impact de l'accouplement sur la résistance immunitaire a été important et constant. » 

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.
Lire la suite

Vous aimerez aussi

Animaux
Le tatou a le plus gros pénis du règne animal (par rapport à sa taille) et s'accouple en courant
Animaux
La reproduction des homards est menacée par le changement climatique
Animaux
Pour séduire ses partenaires, cet oiseau joue des percussions
Animaux
Pour le roi des oiseaux, la reproduction est avant tout une question de style
Animaux
Cet octopode est prêt à tous les sacrifices pour se reproduire

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2021 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.