Photographie : 21 heures d'éruption volcanique résumées en une image

Le photographe Stephen Wilkes a documenté une éruption volcanique en Islande alors que le jour faisait place à la nuit. Pour obtenir cette image spectaculaire, il a fusionné 70 photos.

Publication 16 nov. 2021, 14:37 CET
departmens-12.2021-color-lava-stream

Stephen Wilkes a documenté une éruption en Islande pendant 21 heures d'affilée, faisant des photos alors que le jour laissait place à la nuit.

Photographie de image composite de Stephen Wilkes

Au sommet du volcan Fagradalsfjall en Islande, à environ 30 km de la capitale, Reykjavík, la lave la plus chaude rayonne d'un jaune blanchâtre mais se refroidit en un orange, puis un rouge profond qui se fait bientôt noir. Cette « plage de couleurs extraordinaire » est l'une des composantes que le photographe Stephen Wilkes a traitées dans cette image prise en mai, quand le volcan islandais est entré en éruption.

Au-delà de l'éruption, cette photographie donne à voir le passage du jour à la nuit reconstitué en une seule image. Stephen Wilkes est passé maître dans l'art de représenter le temps qui passe. Il a créé cette présente image en compilant 70 des 1 123 photographies qu'il a prises à partir d'un seul point de vue, et ce en 21 heures. La composition commence en bas à droite avec une photo prise à 13h54 et progresse en diagonale vers le haut à gauche, mélangeant les moments que Wilkes a préféré observer. « À bien des égards, je recrée de mémoire », dit-il.

Le processus de création de telles images est un tourbillon. Après un vol de nuit vers l'Islande, Wilkes a passé un test PCR puis déjeuné rapidement avant de monter à bord d'un hélicoptère pour repérer les lieux. Il a choisi une colline escarpée à l'est de la Fagradalsfjall ; depuis ce point devue, selon ses calculs, il pourrait voir le soleil couchant s'aligner avec le sommet du volcan en éruption. Des vents constants soufflant à 72 km par heure ont malmené Wilkes et son équipe alors qu'ils enfonçaient des piquets dans le sol pour ancrer leur trépied. 

Enfin, Wilkes s'est installé pour suivre cette scène en constante évolution. La roche sur laquelle il se trouvait étant fragile, il a dû rester debout toute la journée. La nuit venue, ses jambes fatiguées et ses doigts glacés ne l'ont pas pour autant distrait du spectacle extraordinaire auquel il assistait.

Alors que le soleil se couchait à l'horizon, le volcan s'est tu. Cela contrecarrait les prévisions du photographe. « J'ai beau tout plannifier, une fois sur place je ne peux que réagir à ce qui se présente à moi. » Et au moment où le photographe allait s'avouer vaincu, le volcan reprit de plus belle son spectacle pyrotechnique et Wilkes obtint l'image tant attendue.

En regardant les couleurs de plus en plus intenses du coucher de soleil au-dessus de la lave aux reflets dorés, il dit avoir ressenti une connexion presque spirituelle : « C'est là que tout a commencé. »

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite

Vous aimerez aussi

Photographie
La beauté surréaliste de paysages illuminés par des lumières artificielles
Photographie
Expédition dans l'un des volcans les plus impressionnants du monde
Photographie
Inde : les charmeurs de serpents pourraient bientôt disparaître
Photographie
Expédition sur un navire à la dérive dans l’océan Arctique
Sciences
Islande : découverte de poches de magma cachées autour des volcans

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2017 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.