Photographie

Pyongyang : instantanés de la Corée du Nord

Un photographe français a saisi des tranches de vie d’habitants de la capitale nord-coréenne.

De Rédaction National Geographic
Un espace détente a été installé sur le toit d'une usine alimentaire. Les employés peuvent y nager, jouer au basket ous e relaxer dans un sauna. Le trophée que l'usine a reçu pour avoir nourri les athlètes nord-coréens est exposé au centre de la piscine.

Il y a 25 millions d’habitants en Corée du Nord, mais les seuls portraits visibles sont ceux de ses leaders. Les gens ordinaires sont rarement photographiés, à moins de se trouver au milieu d’un groupe nombreux.

En 2017, le photographe français Stéphan Gladieu s’est rendu sur place pour saisir l’individualité des Nord-Coréens. On lui a exhibé les travailleurs industriels et agricoles les plus soignés.

« Dans un pays où les “individus” n’existent pas, je faisais quelque chose de fou en demandant à des personnes de se tenir seules devant mon objectif », explique le photojournaliste, qui a pu choisir ses sujets.

lancer le diaporama

Pris isolément, chaque portrait pourrait être considéré comme de la propagande pour le régime. Réunis, ils présentent une uniformité troublante. « La subversion est dans cette répétition », dit Gladieu.

Même en ne le lâchant pas d’un pouce, ses guides ne comprenaient pas ce qu’il faisait. « Ils ne pouvaient jamais voir ce que je voyais. Ils étaient si loin, dans un monde si différent. »

 

Ce photoreportage a été publié dans le numéro de juin 2018 du magazine National Geographic.

Lire la suite