On sait que la Terre est sphérique depuis l'Antiquité

Si la théorie de la Terre plate semble convaincre de plus en plus de gens, elle n’aurait pas eu la même résonance durant l’Antiquité ou le Moyen-Âge : nous concevons la Terre comme une sphère depuis très longtemps.

Galilée, Copernic, Kepler ou encore Newton, nombreux sont les astronomes à avoir marqué l’histoire de l'astronomie. Pourtant, l’une des plus grandes découvertes sur la sphéricité de notre planète est antérieure à notre ère. « On conçoit la Terre comme une sphère depuis l’Antiquité » avance François Nawrocki, conservateur en chef de la bibliothèque Sainte-Geneviève. Les platistes n'auraient eu, selon lui, aucune audience à cette époque.

 

PYTHAGORE  ET ARISTOTE COMME PREMIERS TÉMOINS

L'idée que les Hommes ont d'abord imaginé la Terre comme un corps plat est largement répandue. C'est pourtant sans compter les connaissances empiriques avancées en géométrie et en astronomie que les Égyptiens ou les Grecs avaient acquis, à force d’observations et d’expérimentations.

« Tout d'abord, la Terre a été déclarée sphérique en monde grec dans le milieu pythagoricien du 5e ou 6e siècle avant notre ère » explique Régis Morelon, enseignant-chercheur de l’Université Paris-Diderot au laboratoire Sciences, Philosophie et Histoire. Pythagore, philosophe grec présocratique, serait le premier à avoir déclaré que la Terre était sphérique. « Au départ, cette déclaration avait été faite à partir du principe de la perfection du modèle de la sphère par rapport aux autres volumes existant : il fallait que la Terre ait un volume parfait » avance le chercheur.

C’est Aristote, deux siècles plus tard, qui a avancé la première preuve tangible à partir « de l'ombre en forme d'arc de cercle que formait la Terre sur la Lune lors des éclipses lunaires ».

Depuis, personne n’est réellement revenu scientifiquement sur ce fait. « À l'époque médiévale, en Europe, le "traité de la sphère" de Sacrobosco, au 13e siècle, était très clair sur la rotondité de la terre. C'était d'ailleurs le manuel de tout l'enseignement en astronomie. Toute personne qui avait une culture tout à fait minimum savait cela » ajoute Régis Morelon.

La découverte de l’Amérique par Christophe Colomb en 1492 ou la réalisation de la première circumnavigation de l’Histoire par Magellan et Elcano en 1522 ont pour réputation d’avoir prouvé que la Terre était sphérique. Pour le chercheur, « c’est une erreur, car seules certaines connaissances populaires sommaires pouvaient aller contre à l'époque ». On le savait depuis beaucoup plus longtemps.

 

« LES PLATISTES N’AURAIENT EU AUCUNE AUDIENCE »

Aujourd’hui, la théorie de la Terre plate connaît un certain « succès ». En décembre 2017, une étude réalisée par l’Ifop avançait que 9 % des Français croyaient « possible que la Terre soit plate et non pas sphérique comme on nous le dit depuis l’école » et des collectes de fonds sont régulièrement lancées pour prouver que la Terre est plate. Pourtant, si l’on remonte le temps, cette théorie n’aurait eu aucune prise.

Durant le Moyen-Âge, qui est une époque perçue par beaucoup comme étant celle de l’obscurantisme, la théorie de la Terre plate n'aurait pas réussi à trouver écho. « C'est un cliché de penser qu'au Moyen-Âge, on disait que la Terre était plate, qu'elle flottait sur un océan primordial » explique Catherine Hofmann, conservatrice en chef au département des cartes et plans de la BnF.

Si les visions de notre planète divergeaient à cette époque et laissaient parfois quelques fantaisies faire leur chemin, comme le centre de la Terre hébergeant l'Enfer ou « certains territoires reconnus comme peuplés de personnes à tête de chien », la Terre y a toujours été représentée sphérique.

« Certes, quelques auteurs au Moyen-Âge avançaient que la Terre était plate mais ils n'ont pas eu vraiment de prise sur les mentalités de l'époque » conclut François Nawrocki.

Lire la suite