Sommaire du magazine National Geographic du mois d’octobre: Rendez-vous avec les robots

Les robots sont arrivés. Comment les machines vont changer notre vie.

Publication 1 oct. 2020 à 14:27 CEST

Dans ce numéro, National Geographic vous entraîne dans «la vallée de l’étrange». Cette expression du roboticien japonais Masahiro Mori qualifie notre ressenti, voire notre malaise, face à un robot qui ressemble davantage à un être humain qu’à une machine.

Les robots de la nouvelle génération ne ressemblent pas à C-3PO, le droïde de Star Wars. Ils sont encore loin d’avoir une apparence humaine, mais sont intelligents, compétents et mobiles. Conçus pour « vivre » et travailler avec des humains, ils arrivent peu à peu dans notre quotidien.

Rendez-vous avec les robots

Photographie de Spencer Lowell

Faire manipuler des objets à des robots compte parmi les défis les plus colossaux à relever pour les chercheurs. Jusqu’à présent, les mains humaines restent plus agiles que n’importe quelle machine.  Cependant, la main artificielle RBO Hand 3, développée dans la capitale allemande, peut déjà effectuer des tâches manuelles complexes pour un humain. Les chercheurs étudient en effet la préhension chez certains animaux pour doter les robots de gestes inédits chez les hommes. La peur qu’inspirent les robots à une grande partie de l’humanité est patente. Pourtant, au lieu de les considérer comme des envahisseurs (dont nous sommes les créateurs), nous allons pouvoir en faire des alliés soumis. Plus seulement pour des raisons d’efficacité et de productivité, mais, désormais, pour des questions de santé et de sécurité.

Nous vous proposons également notre enquête sur la disparition des glaces. Pour les grands lacs américains, le froid hivernal est un élément-clé de la culture et de l’économie locale. Mais le réchauffement climatique met à mal les traditions. Et les habitants éprouvent un sentiment de perte.

Nos journalistes sont aussi partis à la recherche des félins fantômes de l’Himalaya. Le léopard des neiges hante depuis des millénaires des contrées parmi les plus difficiles d’accès en Asie centrale. Mais les protecteurs de l’environnement, les pièges photographiques et, désormais, le tourisme mettent enfin en lumière ce félin très mal connu.

Enfin, notre reportage sur le réseau de sentiers de grande randonnée américain vous apprendra qu'il est unique au monde. De plus en plus de marcheurs empruntent les sentiers, mais ceux-ci sont souvent mal entretenus et ont besoin de soutien. 

Enquêtes inédites et actualités scientifiques vous attendent dans le numéro d’octobre 2020 du magazine National Geographic :

 

Les robots sont arrivés.

Photographie de Spencer Lowell

Une révolution robotique arrive à grands pas. Les machines prennent en charge de plus en plus de tâches longtemps exécutées par les humains. Et nos modes de vie sont déjà en train de changer.Après la cohabitation avec les animaux domestiques, nous allons apprendre à vivre avec ce troisième type de créatures venues «la vallée de l’étrange ».

 

 

Grands lacs, l'adieu aux glaces. 

Photographie de Amy Sacka

Aux États-Unis, le recul des glaces hivernales modifie l’économie et la culture de la région des Grands Lacs. 

 

 

 

 

Les félins fantômes de l'Himalaya.

Photographie de Yadav, Frédéric Larrey et Sandesh Kadur

Protéger le léopard des neiges, qui hante des contrées d’Asie parmi les plus difficiles d’accès, permet aussi de le voir plus souvent.

 

 

 

 

L'Amérique des grands sentiers. 

Photographie de Zachary Krahmer

 Les États-Unis possèdent un réseau de sentiers de grande randonnée unique au monde. Mais cet accès extraordinaires aux espaces sauvages a besoin d’aide.

Lire la suite

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2017 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.