Sciences

Quelle est la différence entre le magma et la lave ?

Et pourquoi certains volcans explosent-ils quand d'autres ne font que "suinter" ? La réponse se trouve dans leur cœur.

De Michael Greshko

Alors qu'à Hawaï l’éruption du volcan Kilauea a provoqué l’évacuation de milliers de personnes, beaucoup d'entre vous nous ont posé la question suivante : quelle est la différence entre le magma et la lave ? 

La distinction faite entre le magma et la lave est une simple question de localisation. Quand les géologues font référence au magma, ils parlent de la roche fondue qui est encore emprisonnée sous terre. Si cette roche fondue arrive à la surface et coule le long des parois du volcan sous forme liquide, elle est requalifiée de lave

Les magmas varient par leur composition chimique, ce qui leur donne - à eux et aux volcans qui les contiennent - des propriétés distinctes.

Les magmas mafiques comme ceux d'Hawaï ont tendance à se former lorsque la croûte plus lourde qui forme le plancher océanique fond. Ils contiennent entre 47 et 63 % de silice, le minéral qui compose le verre et le quartz. En ce qui concerne les roches fondues, les magmas mafiques sont assez liquides, avec des viscosités allant de la mélasse au beurre de cacahuète. Ils sont également la variété la plus chaude de magmas, atteignant des températures comprises entre 980°C et 1 200°C.

Les magmas siliciques ont quant à eux tendance à se former lorsque la croûte continentale plus légère vient à fondre. Ces magmas contiennent plus de 63 % de silice, ce qui leur donne une consistance plus visqueuse : à plus grande concentration, les magmas siliciques coulent peu, voire pas du tout. Ils sont par ailleurs moins chauds que les magmas mafiques. La rhyolite, une lave particulièrement riche en silice, atteint des températures comprises entre 650°C et 815°C.

Les magmas siliciques étant plus froids que les magmas mafiques, les gaz dissous ont plus de difficulté à s'en dégager. Cela rend les magmas siliciques plus dangereux : plus le gaz s'accumule dans le magma, plus il devient explosif.

Lorsque les magmas siliciques ne sont plus confinés à un niveau de pression suffisamment élevé, les gaz dissous qu'ils retenaient prisonniers émergent sous forme de bulles. Et comme au moment de l'ouverture d'une boîte de soda secouée, la poussée de vapeur qui en résulte déclenche une éruption explosive. Les volcans emblématiques en forme de cône appelés stratovolcans, comme le mont Pinatubo, sont chargés de magmas siliciques. 

Les volcans hawaïens contiennent eux des magmas de basalte particulièrement pauvres en silice, ce qui signifie qu'ils sont beaucoup moins explosifs. Au lieu de cela, ils suintent et éclaboussent les proches alentours, créant des volcans boucliers - des formations fortement inclinées devenues des éléments distinctifs de nombre d'espaces insulaires.

Lire la suite