En 1922, la découverte du tombeau de Toutankhamon fait la une des journaux du monde entier, déchaînant ainsi une passion pour l’Égypte antique. Le sarcophage renferme des artefacts de toutes sortes et d’une valeur inestimable : des pantoufles d’or aux dagues subtilement ouvragées, jusqu’aux vestiges de chars ainsi qu’au masque funéraire en or massif du jeune roi. Sur les 5 398 trésors du sépulcre, ceux qui représentent la famille du pharaon sont les plus intrigants, notamment deux nouveau-nés momifiés. Aujourd’hui étudiés au sein des laboratoires du Grand Musée Égyptien, ils donnent un aperçu des étranges pratiques ayant permis à la dynastie de se maintenir au pouvoir, avant de mener à sa ruine. Selon des analyses ADN, ces minuscules fœtus ne seraient autres que les enfants mort-nés de Toutankhamon, fruit d’une union incestueuse entre ce dernier et sa sœur. D’autres résultats ADN laissent penser que le souverain serait lui-même issu d’un inceste.