Voyage

10 road trips pour découvrir les États-Unis

Paysages d’exception, routes historiques, haltes gastronomiques… National Geographic Traveler vous emmène explorer, en solo ou en famille, l’héritage et les curiosités du pays de l’oncle Sam.

De Rédaction National Geographic Traveler

1. ISLAND IN THE SKY, UTAH

Cet itinéraire perché en bordure de falaise à plus de 300 m de haut court sur 55 km au cœur du parc national de Canyonlands, un Grand Canyon bis, les touristes en moins. Au programme, une succession de panoramas vertigineux sur le plateau du Colorado et son dédale d’à-pics et de gorges abyssales taillés dans le grès ocre. Grand View Point – où les rangers donnent souvent des conférences sur la géologie – et Green River Overlook offrent des points de vue saisissants. Faites un stop
à Mesa Arch, une arche spectaculaire enjambant un précipice, située à 1,3 km de marche de
la route. Ouvert toute l’année, le camping de Willow Flat accueille les visiteurs sur la base du premier arrivé premier servi.

 

2. ALASKA HIGHWAY, ALASKA 

Sur les 2 500 km qui relient Dawson Creek, dans la province canadienne de Colombie- Britannique, au nord de Delta Junction, en Alaska, les signes de la civilisation sont ténus. Les motels et fast-foods en bord d’asphalte sont rares. L’Alaska Highway file dans le splendide isolement du Grand Nord. De part et d’autre de la route s’étend le territoire des ours, des renards arctiques, des élans et des loups. Forêts d’épicéas et de pins, pics enneigés et rapides impétueux, un road trip sauvage, mais 
tout confort : la route à 2 voies, goudronnée, est praticable été comme hiver. Avant de partir, consultez The Milepost, LA bible sur l’Alaska, qui recense les sites incontournables et les services disponibles (campings, stations- service...).

 

3. BADLANDS LOOP STATE BYWAY, DAKOTA DU SUD

 

Prenez donc la Badlands Loop State Scenic Byway (SD-240). Vous découvrirez 
les canyons tourmentés, les murailles rocheuses et les aiguilles qui jalonnent ces 50 km à travers le parc national des Badlands.

 

4. KENTUCKY BOURBON TRAIL, KENTUCKY

Faites la tournée des distilleries dans la patrie du bourbon 
(le Kentucky assure 95 % de la production mondiale), dans un rayon d’environ 130 km 
de Lexington à Louisville. La distillerie de Woodford Reserve, à Versailles, vaut particulièrement le détour. Comptant parmi
les plus anciennes de l’État, elle produit le bourbon artisanal 
servi au prestigieux Kentucky Derby. Profitez de votre séjour pour assister gratuitement
 à une matinée d’entraînement à l’hippodrome de Keeneland.

 

5. HIGHWAY BLUES, MISSISSIPI

Le Deep South (Sud profond) a la musique dans la peau. C’est ici, dans ce territoire situé entre le Mississippi, le Tennessee et la Louisiane, qu’ont été inventés le jazz, le blues, le rock et la country. Suivez le rythme en embarquant sur la mythique Highway Blues (la Route 61) pour parcourir les 290 km de Tunica à Vicksburg, dans le Mississippi. À Tunica, ne manquez pas le Blues Visitors Center and Museum, avant une découverte en règle de la cuisine locale, poisson-chat et poulet frit, au Blue & White Restaurant. À Clarksdale, agrémentez le trajet d’une bande-son live, avec le blues de la Hopson Plantation, une ancienne plantation de coton reconvertie en scène musicale. Enfin, achevez votre périple à Vicksburg dans l’une des demeures historiques transformées en bed & breakfast, dans une ambiance digne d’« Autant en emporte le vent ».

 

6. ALABAMA CIVIL RIGHTS TRAIL, ALABAMA

Commémorez le cinquantième anniversaire de la mort de Martin Luther King en explorant les lieux emblématiques du Mouvement pour les droits civiques sur cette route de 280 km de Birmingham à Tuskegee. Le Birmingham Civil Rights Institute retrace cette page de l’histoire américaine des années 1950 et 1960, qui aboutit à l’abolition de la ségrégation raciale. Arrêtez-vous ensuite sur le pont Edmund Pettus, à Selma, de sinistre mémoire, site du « Dimanche sanglant » de 1965,
qui vit la police attaquer les marcheurs pour les droits civiques des Afro-Américains, non armés. À Montgomery, ne manquez pas le musée Rosa Parks, ni la Dexter Avenue King Memorial Baptist Church, l’église où prêchait Martin Luther King. À Tuskegee, vous découvrirez les aventures des Tuskegee Airmen, un groupe de pilotes afro-américains qui s’est distingué durant la seconde guerre mondiale.

 

7. TEXAS PECOS HERITAGE TRAIL REGION

 

Retrouvez l’esprit du far west sur la dizaine de routes de ce parcours, dans l’ouest du Texas, qui quadrillent une zone de 90 000 km2 d’Andrews, le point le plus septentrional, à Piedras Negras, à la frontière mexicaine. Étendues désertiques, vastes plaines et minuscules bourgades s’y succèdent, sans compter les nombreux ranchs, souvent centenaires, qui valent au Texas le surnom de « Beef State » (État du bœuf). Au XIXe siècle déjà, l’État possédait le plus grand cheptel de bovins du pays. Explorez l’héritage des cow-boys sur les anciens sentiers du bétail, où transitaient des millions de bêtes avant que les prairies
ne se couvrent de clôtures,
 et allez assister au West of the Pecos Rodeo, une compétition professionnelle organisée chaque année depuis 1883 dans la ville de Pecos. La région recèle aussi des vestiges amérindiens, en particulier dans le Seminole Canyon State Park & Historic Site, qui abrite plus de 200 peintures rupestres datant de 7 000 ans.

 

8. LIFE AND TIMES OF LINCOLN LOOP, ILLINOIS

« Le pays de Lincoln » fête cette année le bicentenaire de son adhésion à l’Union, dont il devint le 21e État en 1818. Participez à la fête en partant sur les traces d’Abraham Lincoln, régulièrement désigné par les sondages 
comme le plus grand président de l’histoire des États-Unis. Lincoln a vécu trente ans dans l’Illinois, entre une enfance et une adolescence modestes passées dans le Kentucky et en Indiana,
 et son élection à la présidence 
du pays, qui le vit engager et remporter la guerre de Sécession, avant d’abolir l’esclavage. Des pages d’histoire à revisiter sur 320 km, de Bloomington
 à Springfield. Parmi les sites à ne pas manquer, l’Abraham Lincoln Presidential Library and Museum, à Springfield, qui retrace la vie du grand homme, depuis la reconstitution de la cabane
 qui le vit naître à celle de la loge de théâtre où il fut assassiné. À quelques encablures se trouve la future place du bicentenaire, qui sera inaugurée le 26 août,
et reliera l’ancienne maison du président au State Capitole.

 

9. ROUTE 66, ARIZONA

Si la I-40 a remplacé une bonne partie de ce monument de la culture américaine, le tronçon Ash Fork-Kingman, 180 km, est intact. Tout comme l’entêtant parfum de liberté distillé par ce ruban d’asphalte qui file au milieu d’étendues arides sous des ciels immenses. Arrêt incontournable de ce voyage rétro, Seligman est un musée à ciel ouvert, avec ses multiples boutiques de souvenirs dédiées à l’artère mythique et ses vieilles voitures. Pour un repas traditionnel, rendez-vous au Mr D’z Route 66 Diner, à Kingman. La ville abrite aussi un musée qui retrace l’histoire de la transcontinentale. Poursuivez ensuite sur 45 km via la I-40, de Kingman à Oatman, une ancienne cité minière à l’atmosphère digne d’un western, où les ânes, descendants des bêtes de somme des mines, déambulent en toute liberté.

 

10. ROUTE TULSA-MIAMI, OKLAHOMA 

Bluffez vos followers sur Instagram en postant des photos des attractions disséminées sur les 150 km de route entre Tulsa
et Miami – la Baleine Bleue de Catoosa, le Grand Totem (27 m) de Foyil, l’Oiseau jaune géant du Waylan’s Ku-Ku Burger à Miami et l’iconique Golden Driller (23 m), statue en plâtre représentant un ouvrier de l’industrie pétrolière, à Tulsa. Si vous voulez voir une bouteille de soda en néons de 20 m de haut, poursuivez votre route sur 140 km à l’ouest jusqu’à Arcadia. Le restaurant Pops, assorti d’une boutique, propose 700 sodas et boissons gazeuses.

Dans le magazine National Geographic Traveler n° 11 (été 2018), une liste des 50 meilleurs road trips des États-Unis, classés en cinq thématiques : « Panoramas extraordinaires », « Itinéraires gourmands », « Les routes du swing », « Balades historiques » et « Circuits en famille ».