Voyage

Top 10 : Visites dans l'Ontario

La province la plus peuplée du Canada possède de quoi occuper ses visiteurs pendant des mois avec ses nombreuses attractions, qu'elles soient naturelles ou faites par l'Homme. Voici nos 10 visites incontournables. Jeudi, 9 novembre

De N/A

Les chutes du Niagara

Malgré les clichés de lune de miel, c’est un endroit incontournable. L’essence véritable des chutes du Niagara est restée la même au fil des siècles : c’est un endroit merveilleux pour admirer la puissance de la nature à l’état brut. « Il serait difficile pour un homme de se tenir plus près de Dieu que ce qu'il fait ici, » avait constaté Charles Dickens. Comme Dickens, le visiteur moderne ne se contente pas de regarder ; il entend et il ressent la puissance générée chaque seconde par les 2 800 mètres cubes d’eau de la rivière Niagara rugissant par-dessus le bord du Fer à Cheval (« Horseshoe Falls ») avant une chute brutale d’une cinquantaine de mètres. Les visiteurs peuvent emprunter des tunnels pour passer derrière les chutes et avoir une expérience plus intimes avec le mur d’eau. Le voyage ne saurait être complet sans un tour à bord du mythique « Maid of the Mist ». Ce bateau se lance tous les jours dans une croisière arrosée jusqu’à la base du Fer à Cheval depuis 1876.

Le parc provincial Algonquin

Le parc provincial Algonquin est une merveilleuse région s’étendant sur plus de 7 600 kilomètres carrés de lacs et de forêts. Il abrite un écosystème typiquement canadien où vivent des ours, des truites mouchetées, des orignaux et des loups. La meilleure façon d’explorer le parc, créé en 1893, est de le parcourir à pied ou en canoë, sur plus de 1 600 kilomètres de voies navigables zigzagant à travers une région de transition entre les forêts de conifères du nord de l’Ontario et les forêts de feuillus, tels que l’érable, le boulot et le hêtre, du sud. Camper est de rigueur, car c’est un pays propice aux ciels étoilés et aux feux de camp une fois la nuit tombée. Pour un séjour plus douillet, vous pouvez vous rendre au resort Arowhon Pines, situé au bord d’un lac et toujours dans le parc.

Ottawa

Les bâtiments royaux de Parliament Hill, perchés sur un contrefort surplombant la rivière Ottawa, ne laissent aucun doute : c’est dans cette ville excessivement attractive que siège le gouvernement du Canada. Les touristes se rendant à « The Hill » peuvent visiter les bâtiments gothiques du gouvernement et, en été, regarder les « Mounties », membres de la police montée, faire perdurer la traditionnelle cérémonie de relève de la garde. Ottawa est aussi célèbre pour ses musées, dont la National Gallery, le musée des sciences et de la technologie du Canada, le musée canadien de la guerre, le musée canadien de l’histoire et le musée canadien de la nature. La ville est un centre culturel avec de nombreuses animations toute l’année. Parmi les plus remarquables, on trouve le festival canadien des tulipes au printemps, et le festival Bal de neige durant lequel le quartier central de Rideau Canal devient la plus grande patinoire du monde.

Muskoka et la baie Georgienne

Les forêts de conifères, les eaux bleues et les ciels dégagés du « cottage country » sont bien connus même de ceux qui n’ont jamais mis les pieds à Muskoka. En effet, la région a été immortalisée dans les toiles des artistes canadiens de l’emblématique Groupe des sept. Aujourd’hui, cette région de 4 000 kilomètres carrés continue à attirer en masse les âmes créatives qui, bien que parfois moins talentueuses, sont tout autant inspirées. Lorsque les températures remontent au printemps, les habitants des nombreux cottages d’été vont retrouver leur place au soleil. Fort heureusement, il y a suffisamment de place pour tout le monde le long des 13 000 kilomètres de rivage. La baie Georgienne compte à elle seule plus de 30 000 petites îles. Les villes et villages historiques proposent de charmantes options d’hébergement pour les habitants de la région comme pour les touristes.

Les Mille-Îles

Sur des dizaines de kilomètres en aval de Kingston, plus d’un millier de petites îles boisées parsèment les larges eaux bleues du fleuve Saint-Laurent. Cela donne un environnement idyllique où aller faire du bateau, se baigner, pêcher, et plonger dans les eaux froides et claires du fleuve. Explorez les îles par vous-même en bateau ou en kayak, ou bien laissez-vous guider par un tour organisé au départ de Kingston, imposante ville de calcaire qui a brièvement été la capitale de la province britannique du Canada. Ceux qui préfèrent garder leurs pieds au sec pourront admirer le paysage depuis la route panoramique Thousand Islands Parkway. Que vous choisissiez l’option terre ou l’option eau, gardez bien votre passeport avec vous : la région enjambe à plusieurs reprises la frontière entre le Canada et les Etats-Unis.

Toronto

Toronto est un centre urbain d’envergure internationale qui compte environ 4 millions d’habitants, sur les 11 millions de l’Ontario. Vous y trouverez un zoo ultra-moderne, une excellente offre de théâtre, et des quartiers incomparables. Le Lake Ontario Harbourfront est un quartier en plein essor où vous retrouverez des ports de plaisance, des restaurants et des boutiques. C’est le bon endroit pour prendre le ferry en direction des îles de Toronto, ainsi que pour admirer les gratte-ciels du centre-ville. En termes de vues magnifique, l’emblématique CN Tower joue dans la plus haute catégorie. Du haut de ses 553 mètres, les visiteurs peuvent voir atterrir les avions qui arrivent à l’aéroport de la ville.

Le festival Shakespeare de Stratford

Stratford ne vit que pour le théâtre, en tout cas d’avril à octobre. Durant ces mois, la légendaire compagnie théâtrale locale donne des représentations sur quatre scènes différentes éparpillée dans toute la ville, qui ne partage pas que son nom avec le fameux dramaturge anglais. Le festival Shakespeare de Stratford propose le plus grand répertoire théâtral classique d’Amérique du Nord et fait jouer de nombreux talents de la scène canadienne et au-delà. Cela fait plus d’un demi-siècle que la compagnie donne vie à des pièces issue des répertoires classique et contemporain devant un parterre de spectateurs de plus en plus nombreux.

La route des vins de l’Ontario

Moins connu que Napa ou renommé que Sonoma, l’Ontario possède l’une des deux principales régions viticoles du Canada (l’autre étant le sud de la Colombie-Britannique). La visite des vignes de la péninsule du Niagara est une excursion fabuleuse lors des mois les plus chauds, facilitée par une Route des vins bien indiquée. Cette route emmène les visiteurs de lieux historiques en charmantes communautés tout autour de l’escarpement du Niagara et du lac Ontario, et au travers des splendides paysages viticoles en direction de leurs caves bien remplies. La région produit essentiellement du vin blanc, et l’Ontario est surtout connu pour son vin de glace à l’allemande, un vin très doux et sucré surnommé « l’or liquide » du Canada.

Le parc national de la Pointe-Pelée

Ce parc représente la pointe de la péninsule d’Huron-Erié qui sépare les deux Grands lacs qui lui donnent son nom et s’étend en une langue de sable longue de 16 kilomètres à Pointe-Pelée. C’est l’endroit le plus au sud du Canada. La Pointe-Pelée abrite une diversité de faune et de flore plus grande que n’importe quel autre lieu du Canada. Située sur les voies migratoires du Mississippi et de l’Atlantique, c’est aussi le lieu de passage de nombreux oiseaux migrateurs. Chaque printemps et chaque automne, les plus de 350 espèces d’oiseaux de Pointe-Pelée attirent de nombreux passionnés d’ornithologie en provenance de toute l’Amérique du Nord et au-delà.

La route panoramique du lac Supérieur

L’Ontario fait la taille de la France et de l’Espagne rassemblées. Les zones les moins densément peuplées constituent la majorité de l’étendue terrestre dans le nord de la province. Les visiteurs peuvent goûter la beauté de cette nature à l’état brut en empruntant l’une des plus célèbres routes panoramiques du Canada le long de la rive nord du lac Supérieur. De Sault-Sainte-Marie à Thunder Bay, la route Trans-Canada 17 traverse environ 560 kilomètres de rivages et de forêts. Son point de départ à Sault-Sainte-Marie, ou Soo, enjambe la fin de la voie maritime du Saint-Laurent entre le lac Huron et le lac Supérieur. Au départ de Soo, la route traverse le parc provincial du lac Supérieur, qui protège les zones immaculées de la rive du fleuve. Plus près de Thunder Bay, dans le parc provincial du Géant Endormi, vous pouvez apercevoir le granite ancien du bouclier canadien, caractéristique géologique principale de l’Ontario, se jeter dans le lac sous la forme d’un imposant plateau de falaises, de promontoires et de rochers.